30/09/2009

Trois états allemands veulent modifier la constitution pour protéger les gays de toute discrimination

Drapeau de l'Allemagne

Les Etats (Länder) de Berlin, Hambourg et Brême exigent une modification de la Constitution allemande: il s'agit d'y introduire clairement l'interdiction de discriminer les personnes sur base de l'ortientation sexuelle. Ils ont donc déposé une proposition d'amendement auprès du Bundesrat (l'assemblée parlementaire fédérale allemande). A noter que les gouvernements de ces trois états appartiennent à des coalitions différentes qui incluent les Verts, les Socialistes, la Gauche (die Linke), et les démocrates-chrétiens.

Klaus Wowereit, le célèbre maire gay de Berlin, a rappelé que la Constitution allemande de 1949 interdit toute discrimination basée sur le sexe, la race, la langue, les convictions religieuses ou politiques,  ou l'origine.  Cependant, deux catégories de personnes, qui étaient persécutées par les nazis, les handicapés et les homosexuels ne sont pas nommément protégés par l'article 3 de la Constitution de 1949. Depuis 1994, cette lacune a été comblée pour les personnes handicapées, mais ce n'est toujours pas le cas des personnes homosexuelles. 

Il n'est cependant pas sûr que la nouvelle coalition chrétienne-démocrate/libérale en train de se former en Allemagne emboîte le pas à l' initiative des trois états. Jusqu'ici, la CDU (chrétiens-démocrates) s'y opposait, et les libéraux du FDP s'étaient abstenus lors d'un vote précédent. Rappelons que les modifications constitutionnelles nécessitent une majorité des deux tiers, difficilement accessible sans un large consensus.

Sources: presse allemande dont le Berliner Morgenpost, ou, pour une analyse plus détaillée Queer.de

27/08/2009

L'homosexualité des hommes politiques ne dérange plus personne en Allemagne. Et les femmes?

WowereitOle_von_beustWesterwelle_Bundesparteitag

Klaus Wowereit (maire de Berlin), Ole von Beust (maire de Hamburg)et Guido Westerwelle (Président national du FDP)

Klaus Wowereit (SPD, parti socialiste) règne sur la mairie de Berlin, Carl-Friedrich Arp Ole Freiherr von Beust, plus couramment dénommé Ole von Beust (CDU, chrétiens-démocrates) sur celle de Hamburg, Guido Westerwelle préside aux destinées du parti libéral, le FDP, il pourrait devenir le prochain Ministre des Affaires étrangères allemand, si les sondages électoraux pour les prochaines législatives se voient confirmés.

Peter_Kurth_-_ColognePride_2009_

Et voici que  Peter Kurth (CDU) se présente aux prochaines élections pour la mairie de Cologne avec de bonnes chances de l'emporter.

Guido_Westerwelle_%26_Michael_Mronz

Certains s'affichent publiquement avec leur parternaire: ainsi de Guido Westerwelle qu'on a vu au festival de Bayreuth (photo ci-dessus), en vacances à Majorque ou même en fonction de représentation publique accompagné de son compagnon, Michael Mronz. 

Le coming out (le fait de se déclarer ouvertement gay) ou l'outing (le fait d'avoir été dénoncé comme gay) ne semblent plus freiner l'ascension des hommes politiques gays, y compris au sein d'un parti comme la CDU qui continue de discriminer les gays en limitant leurs droits civiques, notamment dans le domaine de la définition de la famille (refus du mariage, fiscalité différente pour les couples pacsés et pour les couples hétérosexuels mariés) et de l'homoparentalité (refus de la légalisation). Ce qui compte aux yeux des Allemands contemporains, ce n'est pas l'orientation sexuelle, mais le talent et les compétences politiques.

anja_Wolff_Karin

Anja Hajduk (Grüne, Hamburg) et Karin Wolff (CDU, Hesse)

Mais où sont les femmes politiciennes ouvertement lesbiennes? Si elles le sont, elles préfèrent ne pas l'évoquer, ou le moins possible. On peut bien sûr citer la sénatrice hambourgeoise Anja Hajduk, (développement de la ville et environnement, -Verts, die Grüne) et l'ancienne et éphémère Ministre de l'Enseignement du Land de Hesse, Karin Wolff, mais toutes deux préfèrent ne pas faire cas de leur orientation sexuelle et considérer qu'il s'agit d'une affaire privée.

Anne_Will_by_Stuart_Mentiply

Il semble que l'image de la lesbienne reste encore nettement plus stéréotypée que l'image du gay. Une porte-parole du LSVD (Fédération des associations LGBT allemande) a déclaré au Stern: "Dans l'ensemble il semble que les hommes homosexuels sont mieux perçus par les femmes hétérosexuelles que les femmes homosexuelles par les hommes hétérosexuels. " C'est pour cela que le coming out d'une célèbre journaliste et animatrice d'émissions politiques à la télévision, Anne Will (photo ci-dessus), est tellement important: son courage ouvrira peut-être la voie à des femmes lesbiennes candidates aux élections qui pourront reproduire la fameuse phrase du maire de Berlin lors de son accession au mayorat: "Je suis gay, et c'est très bien ainsi"! Ich bin schwul und das ist auch gut so!  On attend la femme qui dira: Ich bin Lesbe und das ist auch gut so! ("Je suis lesbienne et c'est très bien ainsi!")

Source: librement inspiré d'un article du Stern 

Photos: voir les hyperliens, sauf pour la photo de G. Westerwelle et de son compagnon, Wikimedia

12/01/2009

Des coups bas au sommet en Bulgarie et en Pologne: outing des premiers ministres

L'outing est à la mode ces jours-ci dans les pays de l'Europe de l'Est, en Bulgarie et en Pologne.

Pour ceux qui l'ignoreraient, l'outing consiste à révéler l'orientation sexuelle d'une personne contre son avis.

Être « outé », c'est voir ces caractéristiques rendues publiques sans son consentement, voire contre sa volonté. L'« outing » est un procédé, plus ou moins contesté, de déclaration publique de l'orientation sexuelle d'une personne qui souhaite la garder secrète, souvent dans un but politique (par ex : dénoncer une divergence entre style de vie privée et propos publics).

En politique, on appelle cela donner des coups bas. Et c'est bien de coups bas qu'il s'agit en Bulgarie comme en Pologne.

Sergueï Stanichev le 6 janvier 2006En Bulgarie, selon le chef de l'opposition Boiko Borrissov, le premier ministre, le socialiste  Sergei Stanichev (photo Wikipedia), serait homosexuel. Borrissov est maire de Sofia et ne cache pas ses ambitions de pouvoir. il fait des déclarations tonitruantes du style: il n'y aura pas un seul homosexuel dans mon gouvernement lorsque nous prendrons le pouvoir dans ce pays. Quant à Sergei Stanichev, que la voix populaire appelle parfois Ser-gay, il n'est pas marié et est sans enfants. Il n'est pourtant pas très gay friendly: l'an dernier il a émis des critiques à l'encontre de la gay pride de Sofia, tout en déclarant accepter que des gens aient une autre orientation sexuelle. Faut-il rappeler que la Bulgarie est l'un des pays européens où l'homophobie fait le plus de ravages?  Toute cette histoire est cousue d'homophobie virulente.

A l'Est, rien de nouveau. La Pologne n'est pas en reste. C'est aujourd'hui un parlementaire polonais, le controversé Janusz Palikot, qui demande sur son blog à l'ancien premier ministre Jarosław Kaczyński (photo wikipedia): êtes-vous gay? Rappelons de Jaroslaw, célibataire, est le frère jumeau de l'actuel Président de la Pologne. Les rumeurs sur la sexualité de Jaroslaw vont bon train depuis longtemps. Il s'agit donc moins d'un outing que d'une mise au pied du mur, pratique tout aussi contestable en matière de vie privée. Palikot déclare n'avoir aucun problème s'il s'avère que Jaroslaw répond par l'affirmative.

Pour échapper à l'outing, s'il se trouve que l'on est gay, il est plus simple de faire son coming out, on  a alors moins de problèmes. C'est en tout cas ce qu'avait pensé Klaus Wowereit (photo wikipedia) lors de sa désignation au poste de maire de Berlin. Il avait déclaré à son Parti: Ich bin Schwul, und das ist auch gut so, une boutade désormais célèbre (Je suis gay, et c'est très bien ainsi).

C'est ce que pensent sans doute aussi Elio Di Rupo, Président du Parti socialiste en Belgique, Bertrand Delanoë, Maire de Paris, Guido Westerwelle, Président du parti libéral allemand (FDP) et le nouveau maire de Portland (Oregon, USA), Sam Adams, le premier maire ouvertement gay de l'histoire des Etats-Unis.

05/09/2007

Maires gays: Paris, Berlin, Mons et maintenant Londres?

pad01Brian PADDICK sera-t-il le prochain maire de Londres? Il a en tout cas annoncé sa candidature. Dans la course électorale pour les élections de novembre 2008, il se présente pour représenter  le parti des libéraux-démocrates et pourrait, si son parti l´investit,  être opposé au très populaire social-démocrate Ken Livingstone. Brian PADDICK est l´officier le plus gradé de la police britannique et est aussi ouvertement gay.

Bien sûr ce sont ses qualités professionnelles qui importent, mais, de même que pour Wowereit à Berlin et Delanoe à Paris, ouvertement gays eux aussi (à propos, Bertrand Delanoe se représentera pour un second mandat à la mairie de Paris), c´est un signe des temps: on peut aujourd´hui à l´Ouest de l´Europe être gay et exercer des fonctions politiques de premier plan, sans que l´orientation sexuelle ne soit plus un obstacle électoral. A noter que Livingstone est gay friendly et que, dès lors, qui que ce soit qui l´emporte à Londres, le combat contre les discriminations semble assuré dans la capitale britannique. Alleluiah

pad2

Photo de Brian Paddick en officier

Image:Socialist rally Zenith 2007 05 29 n12.jpg

Photo de Bertrand DELANOE par Marie-Lan Nguyen sur Wikipedia

Klaus Wowereit

K.WOWEREIT

Klaus WOWEREIT, qui a prononcé la phrase célèbre Ich bin Schwul, und das ist auch gut so (Je suis gay, et il en est très bien ainsi) devant le congrès de son parti et avant son entrée en fonction comme maire de Berlin.

Références:

Sourire Le site de campagne de DELANOE: http://bertranddelanoe.net/vlog-paris/

Sourire La photo de PADDICK est sur http://www.urban75.org/paddick/index.html

Sourire Brian PADDICK sur Wikipedia (en anglais) http://en.wikipedia.org/wiki/Brian_Paddick

Sourire sur Klaus WOWEREIT: http://www.klaus-wowereit.de/international/

Sourire Sur Bertrand DELANOE: 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bertrand_Delano%C3%AB

Post-scriptum pour les lecteurs non belges: la Belgique a aussi son maire célèbre (bourgmestre) dans la bonne ville de Mons. Elio DI RUPO cumule les fonctions de bourgmestre de Mons et de Président du Parti Socialiste. Il fut ministre fédéral, vice-premier ministre et ministre-président de la région wallonne. Le parti qu´il dirige a grandement contribué  à l´élaboration et au vote des lois sur le mariage des personnes du même sexe, sur l´adoption par les couples de même sexe et contre  toutes les discriminations. 


Elio%20Di%20Rupo_640x480

Sur Elio DI RUPO, voyez: http://www.mons.be/default.aspx?GUID=%7B70DD8C05-888B-11D... 

ou encore http://fr.wikipedia.org/wiki/Elio_Di_Rupo