07/06/2010

EMIS : Enquête européenne 2010 sur la sexualité entre hommes

10936

EMIS: European Man-for-Man Internet Survey 2010

Il s'agit de la plus grande enquête jamais réalisée sur les hommes homosexuels, bisexuels et les autres hommes attirés par les hommes. Cette enquête est réalisée à travers toute l'Europe.

Vous pouvez y participer si
vous êtes...

  • un homme attiré par les autres hommes ET/OU

  • un homme qui a des rapports sexuels avec des hommes ET/OU

  • un homme qui pourrait envisager d'avoir des rapports sexuels avec des hommes à l'avenir


    Pour remplir le questionnaire, vous devez avoir l'âge légal permettant d'avoir des rapports sexuels avec des hommes dans le pays où vous vivez.

De quoi s'agit-il?

Il est question ici des modes de vie, de la vie sexuelle, des risques, de la prévention et de l'utilisation des structures de soin. Un des objectifs de l'enquête est de voir si les hommes homosexuels et les autres hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes ont accès au test de dépistage du VIH et à la prévention. La plupart des personnes mettent 20 à 30 minutes pour remplir cette enquête.
Les données sont protégées

L' anonymat est garanti par l'enquête. L'adresse IP n'est pas enregistrée ordinateur et nous n'essaierons pas d'y installer de cookies.

Les enquêteurs

Un groupe international de chercheurs et de professionnels de la santé d'instituts de santé publique, d'universités et d'associations travaillant sur les questions du VIH, de la santé et des droits des homosexuels dans 31 pays d'Europe.

L'enquête est financée par la Commission européenne et soutenue par le Centre Européen de Prévention et de Contrôle des Maladies (ECDC), par le Bureau régional européen de l'Organisation Mondiale de la Santé et par de nombeuses organisations et de nombreux sites Web homosexuels.

Pour plus d'informations sur l'enquête, consultez www.emis-project.eu.

Pour participer à l'enquête/Source de l'info: cliquer ici 

Un rapport sur les résultats de l'enquête sera produit d'ici la fin 2010. Il sera disponible à partir du site Web du projet.

07:15 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : sida, hiv, vih, enquete, europe, emis | | |  Facebook |

22/05/2010

Pour l'ONU, le Malawi discrimine de manière flagrante les homosexuels

125px-Flag_of_Malawi_svg

ONU, 21 mai 2010: MALAWI


La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a déclaré, aujourd’hui, à Genève, que la condamnation à 14 ans de prison et de travaux forcés d’un couple homosexuel malawien constitue une « discrimination flagrante » et établit un précédent alarmant dans la région.

La Haut Commissaire a demandé que cette condamnation soit annulée et que les codes pénaux criminalisant l’homosexualité soient amendés dans les pays où ils existent toujours.

Elle a également noté une dégradation marquée dans l’attitude du gouvernement et du public au Malawi, non seulement contre les personnes soupçonnées d’être homosexuelles mais aussi contre les organisations militantes, y compris celles qui font un travail essentiel pour atténuer l’impact du VIH/sida.

Le Programme conjoint des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a ajouté que la criminalisation d’individus sur la base de leur orientation sexuelle menace les acquis de la santé publique dans la réponse au VIH/sida.  La criminalisation pousse les homosexuels à rester dans l’anonymat et compromet les programmes visant à répondre à leurs besoins en matière de VIH/sida.

Source: point de presse quotidien du porte-parole du secrétaire général de l'ONU

Commentaire

L'ONU ajoute sa condamnation à celles déjà exprimées par la France, l'Union européenne, les USA, Amnesty international et le Fonds mondial de lutte contre le sida. Madonna, dont on sait les liens affectifs qu'elle entretient avec ce pays, a elle aussi condamné l'homophobie d'état de ce pays qui vient de condamner à 14 ans d'emprisonnement deux hommes coupables d'avoir organisé un mariage homosexuel en public.

Plus d'infos: lire les articles qu'y consacre YAGG.com

05:36 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : homophobie, code penal, justice, malawi, homosexualte, vih, hiv, sida | | |  Facebook |

13/05/2010

Happy safe pride!

ex aequo

Un communiqué d'Ex Aequo.be

Pour que la fête soit réussie et qu’elle ne
vous laisse que de bons souvenirs :

Protégez-vous !

Ex Aequo sera présent dès ce vendredi au Village de la Pride à Bruxelles.

Et samedi, pour le grand jour, dès 14h, départ du défilé des fiertés. Cette année, nous marcherons accompagnés de ballons géants et de pancartes colorées. Si vous souhaitez défiler avec nous, bienvenu-e-s. Merci de nous contacter au 02 736 28 61 ou Vincent au 0488 981 581.

Concours spécial à notre stand: venez “tâter” notre objet et mesurer vos talents…

Nous serons également présents aux soirées de la Pride au BOZAR et à LA TENTATION.

Happy Safe Pride !

10:00 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : sida, hiv, vih, ist, mst, prevention, ex aequo | | |  Facebook |

11/04/2010

Posi + ive (Lutter contre le SIDA)


Posi + ive (Lutter contre le SIDA)

07:51 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : prevention, sidaction, sida, hiv, vih | | |  Facebook |

06/04/2010

France: mort de la lutte contre le sida?


Paris le 6 avril 2010
Un communiqué de presse de l'Inter LGBT


Après la baisse des fonds consacrés à la lutte contre le VIH au niveau international, la chute des dons, les inquiétudes sur la Recherche, le ministère de la santé a-t-il opté pour la « mort de la lutte contre le sida » ?
À l'heure des transformations du système hospitalier, de la réforme du système de santé avec la création des ARS (Agence régionale de santé) et de la réorganisation de la prise en charge des patients, les politiques publiques de lutte contre le sida sont appelées à subir des réductions drastiques, alors que la Cour des Comptes conseille aux pouvoirs publics de renforcer la prévention et le dépistage du VIH.
Mettant en cause « le ministère de la Santé qui peine à affirmer une stratégie de santé publique autonome », la Cour des Comptes recommandait en février dernier « une politique plus active » pour l’incitation au dépistage et des actions sur les populations où la propagation de l’épidémie est plus forte, comme le faisaient les récents rapports d’expert (Lert-Pialloux, HAS, CNS) qui depuis quelques mois appelaient à des actions ciblées vers les publics plus exposés au VIH (homosexuels masculins, migrants…).
Le directeur de l’Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS) a récemment exposé sa crainte d'une quasi-faillite des moyens, alors que parallèlement le directeur général du Sidaction déclarait, suite aux baisses des dons lors du Sidaction : « aucun ministère ne s’est exprimé ce week-end, ni celui de la Recherche, ni celui de la Santé, ni celui des Affaires étrangères. Personne du gouvernement n’a réagi… C’est assez significatif du peu d’intérêt de ce gouvernement pour la lutte contre le sida. ».
Les associations de lutte contre le sida sonnent l’alerte depuis des années mais les moyens des politiques publiques liées au VIH continuent de baisser. Ainsi, AIDES s’inquiétait le 31 mars d’une certaine « mort de la lutte contre le sida », avec des antennes de l'association de lutte contre le sida qui risquent de voir leur budget sérieusement amputé tandis qu'avec le slogan « Ça fait des années qu’ils protestent et ça ne sert à rien! », le 22 mars Act up Paris s’interrogeait sur les modes d’action de la lutte contre le sida.
Pourtant les personnes séropositives cumulent souvent précarité, solitude et co-morbidité. Les moyens alloués aux associations qui accompagnent ces personnes, les moyens alloués à la recherche, les moyens alloués à la prévention et au dépistage doivent donc être maintenus et augmentés.
En 2010, le plan national de lutte contre le sida devait annoncer les priorités des publics visés et des actions à mener, mais le plan quadriennal de lutte contre le sida 2009-2012 n’est toujours pas dévoilé en avril 2010. Le ministère n’est pas en mesure aujourd’hui de transmettre son plan d’actions « ciblées » pour les prochaines années.
L’Inter-LGBT exige que la ministre de la santé prenne enfin les mesures qui s'imposent, rassure les associations de lutte contre le sida et les malades et annonce enfin les actions qu’elle compte entreprendre pour lutter efficacement contre le sida ces prochaines années, en y affectant les moyens nécessaires.

17:45 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : prevention, sida, recherche, france, hiv, vih, ministere de la sante | | |  Facebook |

19/03/2010

Le Sida bientôt maîtrisé? Un composé très prometteur

Un communiqué de presse du CNRS

Lutte contre le VIH : un composé très prometteur

250px-Human_Immunodeficency_Virus_-_stylized_rendering

Une molécule capable de bloquer le transfert du VIH d'une cellule à une autre a été mise au point par des chercheurs de l'Institut de biologie structurale Jean-Pierre Ebel (CNRS/Université Joseph Fourier/CEA). Elle agit en saturant un récepteur nommé DC-SIGN, utilisé par le VIH pour se faire transporter dans l'organisme. Cette molécule a fait l'objet d'un dépôt de brevet et d'une publication, qui sortira le 19 mars dans le journal ASC Chemical Biology.

Malgré les nombreux progrès réalisés dans la lutte contre le VIH, cette infection est toujours responsable de millions de morts chaque année. La recherche de nouvelles cibles cellulaires, contre lesquelles diriger de nouveaux traitements antiviraux, demeure un enjeu important 

Des chercheurs de l'Institut de Biologie Structurale (CNRS /Université Joseph Fourier/CEA)(1) ont travaillé sur un récepteur, nommé DC-SIGN, qui se trouve à la surface des cellules dendritiques : ces cellules du système immunitaire sont présentes dans les zones de contact avec l'extérieur, comme les épidermes ou les muqueuses, premiers sites de rencontre avec les pathogènes. Ce récepteur est impliqué dans les phases initiales de l'infection par le VIH. Il représente une cible thérapeutique potentielle qui n'a pas encore été exploitée jusqu'ici. 

Quel est le rôle de DC-SIGN ? En temps normal, il capture des pathogènes par la reconnaissance de certains oligosaccharides caractéristiques présents à leur surface. Ces pathogènes sont ensuite internalisés dans les cellules dendritiques qui les dégradent et présentent les morceaux à leur surface. Ces cellules vont ensuite se déplacer jusqu'aux organes lymphoïdes pour déclencher une réponse immunitaire de l'organisme, c'est-à-dire la production de lymphocytes T capables de combattre ce pathogène. Le VIH, lui, utilise DC-SIGN pour se faire transporter intact jusqu'aux lymphocytes T qu'il va infecter. Il s'attaque en particulier aux lymphocytes T CD4+ (lymphocytes porteurs d'une molécule nommée CD4 et sensible au VIH), qui sont la cible principale utilisée par le virus pour son expansion.

Les chercheurs ont mis au point un composé capable d'inhiber le processus de transfert du VIH aux lymphocytes T CD4+. Cette molécule tétravalente, qui possède quatre groupes fonctionnels imitant les oligosaccharides des pathogènes, est reconnue par DC-SIGN, empêchant ainsi le VIH d'utiliser ce récepteur pour voyager jusqu'aux organes lymphoïdes. Elle présente des propriétés particulièrement intéressantes, une haute solubilité dans les milieux physiologiques, une cytotoxicité(2) négligeable et d'un effet longue-durée (même après lavage des cellules, l'effet bloquant perdure plusieurs heures). En outre, la structure simple du composé permet d'envisager facilement une production à grande échelle. 

Enfin, dernier avantage mais non le moindre, DC-SIGN est également utilisé par d'autres pathogènes pour contourner le système immunitaire. Le composé mis au point par les chercheurs pourrait également présenter des débouchés dans l'inhibition de l'infection par les virus de l'hépatite C, de la dengue, Ebola, du SRAS(3), la bactérie Mycobacterium tuberculosis (responsable de la tuberculose) et un certain nombre de parasites. Il pourrait même s'avérer plus efficace que dans le cas du VIH. Ce composé pourrait ainsi rejoindre la liste des molécules antivirales conçues sur la base de structures osidiques existant dans la nature, les glycomimétiques, tel le Tamiflu utilisé contre la grippe saisonnière.

Son efficacité est avérée in vitro pour empêcher le transfert du VIH d'une cellule à une autre.  Les chercheurs ont pris soin de protéger leur molécule, par un brevet déposé par le CNRS et l'Université Joseph Fourrier. Prochaine étape : les études précliniques menées sur des modèles animaux. En attendant de trouver un partenaire ou de créer eux-mêmes une structure capable de prendre cet aspect en charge, les chercheurs continuent d'améliorer l'efficacité de leur molécule pour la rendre plus spécifique de DC-SIGN et augmenter son interaction avec ce récepteur.

Notes :

(1) En collaboration avec des chercheurs italiens et espagnols, dans le cadre du réseau européen CARMUSYS

(2) Toxicité pour les cellules

(3) Syndrôme respiratoire aigu sévère

Références :

Inhibition of DC-SIGN Mediated HIV infection by a linear trimannoside mimic in tetravalent presentation. Sattin S, Daghetti A, Thépaut M, Berzi A, Sanchez-Navarro M, Tabarani G, Rojo J, Fieschi F, Clerici M, Bernardi A. (2010) ACS Chem Biol. DOI: 10.1021/cb900216e

Voir ACS Publications

18:00 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : sida, vih, hiv, traitement | | |  Facebook |

15/02/2010

Une campagne anti sida veut secouer les jeunes en Allemagne

mss2

La campagne que la Fondation Michael Stich* (Michael Stich Stiftung) lance le 16 février veut mettre les jeunes face à leurs responsabilités. Il faut qu'ils sachent les risques qu'ils encourent s'ils ont des rapports non protégés. La campagne met en scène des jeunes couples hétéros qui font l'amour dans un cimetière ou dans le tiroir du frigo d'une morgue: dans le cimetière ce sont les statues de pierre qui ornent une tombe, dans la morgue, des cadavres refroidis.

Les messages sont d'une ironie sépulcrale: l'amour non protégé dure toute l'éternité, ton premier amour pourrait bien être le dernier. Celui qui s'infecte avec le virus du sida va en mourir. Arrêtez le virus, faites le test!

mss3

La troisième affiche: Se taire mène à l'exclusion, le silence exclut. Les personnes qui sont infectées par le virus du sida souffrent massivement d'ostracisme. Informez-vous et parlez du VIH et du Sida.

mss1

*Michael Stich est un ancien joueur de tennis qui a consacré sa fondation à la lutte contre le sida. Parcourez donc le site de la fondation: il contient de nombreuses ressources: spots télévisés contre le sida, affiches crues et provocatrices, etc. dans le langage le plus direct qui soit. Le parti pris de Michael Stick est d'ouvrir les yeux aux gens dans le but de les inciter à la parole et à la protection, dans tous les cas.

14:41 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : sida, vih, hiv, prevention, michael stich, michael stich stiftung | | |  Facebook |