01/04/2010

La capote protège du sida: trois posters

capote 1capote2capote 3

06:45 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : bande dessinee, bd, affiche, poster, sida, hiv, sante, prevention | | |  Facebook |

27/03/2010

« Sida-Stop » : un concours et un site internet(Belgique)

sida stop

                                                     La Ministre de la Santé, Fadila Laanan, a donné, ce vendredi 26 mars, le coup d'envoi du concours "Sida-Stop" et présenté le site internet www.sida-stop.be qui servira de support à cette initiative de prévention en matière de santé d'un genre nouveau.

Une nouvelle approche pour impliquer les jeunes.

Il s’agit d’une nouvelle forme de communication médiatique en la matière, un concours de réalisation de clips audiovisuels et de spots radiophoniques. Il y est fait appel au caractère participatif et interactif d'Internet, notamment pour toucher un public jeune.
Le jury du concours comprendra, qui plus est, des personnalités du milieu médical comme du monde médiatique et cinématographique.  

Ne pas baisser la garde en matière de prévention

Malgré tous les efforts déployés par les pouvoirs publics et par le monde associatif, le nombre de nouveaux cas d'infection par le virus d'immunodéficience humaine (VIH) augmente (pour plus de détails, lire le PDF annexé).
"Il semble donc, a indiqué la Ministre de la Santé, qu'au fil des annonces de progrès thérapeutiques, le sida perde de sa gravité aux yeux des populations concernées, notamment parmi les plus jeunes. Car il est notoire que les comportements à risques sont en augmentation. Or, nous ne le répèterons jamais assez, le sida se soigne, mais il ne se guérit pas ! Il est possible d'améliorer le confort des malades et de prolonger leur espérance de vie, mais il n'y a, à ce jour, ni vaccin, ni remède". Cette question constitue, d'ailleurs, l'une des priorités du Gouvernement de la Communauté française, qui y a consacré 2,052 millions d'euros en 2009, soit le tiers environ des budgets dédiés aux projets de promotion de la santé.  

Sida-Stop, concrètement...

La plate-forme internet www.sida-stop.be, développée en concertation avec la Plate-Forme Prévention Sida (www.preventionsida.org), est ouverte à tous, à partir de 18 ans, hormis les professionnels (voir le règlement complet sur le site www.sida-stop.be ou dans le PDF annexé).  

L'opération se déroulera en plusieurs phases:

du 29 mars 2010 au 31 mai 2010 : les clips audiovisuels et les spots radiophoniques envoyés par les candidats seront écoutés ou visionnés (simplement pour éviter tout «dérapage») avant d'être mis en ligne sur www.sida-stop.be.
du 1er au 15 juin 2010 : après la clôture de l'envoi des candidatures, le public pourra voter pour ses clips audiovisuels et ses spots radiophoniques préférés. Lors de cette phase, 10 réalisations seront retenues.
entre le 15 et 25 juin 2010 : un jury composé de professionnels des secteurs de la santé et de l'audiovisuel délibérera pour choisir, parmi la sélection du public, les 3 meilleures réalisations. 
les résultats seront annoncés avant fin juin. 

Les Prix

Un prix de 1.000 euros sera décerné à chacune des 3 œuvres issues du vote du public et retenues par le jury de professionnels. Un prix de 500 euros sera décerné à chacune des 7 œuvres issues du vote du public mais pas retenues par le jury de professionnels.
Les trois œuvres qui figureront sur le podium final pourront éventuellement être diffusées par les opérateurs audiovisuels, dans le cadre des campagnes de promotion de la santé de la Communauté française. Ceci sous réserve d'acceptation par l'instance d'avis compétente pour ces campagnes et à condition de répondre à certains critères techniques (pour plus de détails, lire le PDF annexé).  

Le Jury

  • Experts «médias»

Nabil Ben Yadir (réalisateur du film « Les Barons »).
Dan Cukier (Président de la Commission de Sélection des Films du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel).
Jean-Jacques Deleeuw (Directeur RTL Newmedia).
Yves Gérard (Directeur général RMB).
Alain Lorfèvre (journaliste "cinéma" à "La Libre Belgique").
Bernadette Wynants (Présidente du Conseil d'administration de la RTBF).  

  • Experts «santé»

Jean-Christophe Goffard (médecin, Centre de Référence Sida Érasme).
Thierry Martin (Plate-Forme Prévention Sida).
Xénia Maszowez (Centres de planning familial des Femmes prévoyantes socialistes).
Vladimir Mertens (Observatoire du sida et des sexualités).
Patricia Piron (Direction Santé du Ministère de la Communauté française).
Bénédicte Rusingizandekwe (Coordination Sida assuétudes).

Une nouvelle approche pour impliquer les jeunes

Appliquant la même méthode que dans les secteurs de la culture et de l'audiovisuel depuis 2004, Fadila Laanan a donc fait plancher ses collaborateurs, d'une part, sur des convergences entre ces départements et celui de la santé dont elle a la responsabilité depuis 2009; et, d'autre part, sur des méthodes pour faire passer les messages de promotion de la santé et de prévention en matière de santé auprès de populations qu'ils n'atteignent pas, ou pas assez, actuellement.

Le concours "Sida-Stop" et le site internet www.sida-stop.be constituent la première concrétisation de cette approche. Il s'agit, en effet, de concevoir et de diffuser le message de prévention du sida d'une manière originale, neuve, pour toucher un public qu'il n'atteint pas ou plus par les canaux traditionnels, et plus particulièrement un public jeune. Ceci grâce à plusieurs innovations par rapport aux campagnes précédentes: un concours faisant appel à la créativité des jeunes pour susciter leur réflexion personnelle et leur implication concrète, à travers la réalisation de clips audiovisuels et de spots radiophoniques de 30 à 120 secondes (sans impératifs techniques pour la participation); la mobilisation des énergies créatives des forces vives en devenir des secteurs culturels et audiovisuels, via notamment les écoles de cinéma; l'implication du public-cible lui-même, associé aux choix des capsules audiovisuelles et sonores qui seront primées, pour l'inciter à la réflexion sur la thématique abordée; etc.

Source: portail de la Communauté française de Belgique

13:00 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : prevention, sante, sida, stop sida, sida stop, hiv, concours | | |  Facebook |

19/02/2010

Exaequo lance une nouvelle campagne contre l'hépatite B

hep B

                                                                           Le weekend du 19 février lors d’une tournée dans les bars et clubs de Liège, Bruxelles et Namur, lancement de la nouvelle campagne de prévention sur l'hépatite B.

Liège: le 19.02
Bruxelles: le 20.02
Namur: le 21.02

Cette IST méconnue est particulièrement présente dans le public homo/bisexuel masculin. En Europe, on estime que le nombre de nouveaux cas d’hépatite B est 20 fois supérieur chez les homo/bisexuels masculins que dans le reste de la population. Les gays séropositifs présentent également un risque accru de contracter le virus de l’hépatite B. De plus, les traitements contre l’hépatite B alourdissent les traitements contre le VIH. Dans la communauté gaye, environ 8% des cas d’hépatite concernent des hommes séropositifs.

La campagne met l’accent sur les modes de transmission, les symptômes et surtout le vaccin. Pour rappel, ce dernier n’est toujours pas remboursé par la Sécurité Sociale et son prix d’environ 150€ est un réel frein à la vaccination. Si aujourd’hui, la gratuité est assurée chez les nourrissons et les adolescents, l’accès gratuit pour les publics dits « vulnérables face aux IST » dont les homo/bisexuels masculins et les personnes séropositives n’est pas assuré, posant ainsi un réel problème d’accès à la « santé pour tous ».

Le lancement de la campagne aura lieu le weekend du 19 février lors d’une tournée dans les bars et clubs identitaires de Bruxelles et de Liège.

La campagne est déclinée en affiches et flyers et sera accompagnée d’une pochette de prévention (préservatif + lubrifiant).

Retrouvez ici les infos complètes sur l'hépatite B.

Source de l'info et contact: exaequo.be

07:15 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : mst, ist, sida, prevention, exaequo, exaequo belgique, campagne, sante, vaccin | | |  Facebook |

24/01/2010

Zizi graffiti: une video contre le VIH/sida

C’est AIDES, la première association française de lutte contre le VIH/sida et les hépatites virales, qui est à l’origine de cette vidéo publiée cette semaine et réalisée par l’agence TBAW. Une excellente pub de prévention qui cible le public hétéro. Mes lecteurs gays feront la transposition sans problème: pas de sexe sans protection!

Le scénario ? L’action se passe dans des toilettes publiques, où un sexe masculin en graffiti se met en... quête de son sexe opposé. En vain. Avant de trouver son bonheur. Avec un message, en filigrane : sortez couverts. Une petite merveille d’animation, publiée cette semaine et qui fait un tabac sur le web, avec déjà plus d’un million de vues recensées 

La version publiée sur Youtube ne serait pas la version finale du clip, dit-on sur facebook.

Info trouvée sur lesoir.be, via l'ami Christophe (merci, Christophe!)

11:05 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : prevention, sida, hiv, aides, graffiti, sante | | |  Facebook |

18/12/2009

C'est Noêl, Le Messie sauve, le préservatif aussi, une campagne italienne

MessiaSalva_PresevativoPure

Le texte: C'est Noël, le Messie sauve le monde, le préservatif aussi. Le sida frappe encore. Protège-toi.

La campagne de l'association  Bergamolaica (Bergame laïque) va bien entendu susciter la polémique et être considérée comme scandaleuse, outrageante et blasphématoire. Cette association a pour raison sociale la sauvegarde de la laïcité de l'état. Elle lutte contre les discriminations  liées à l'orientation sexuelle. La campagne vient de commencer par un affichage dans quelques quartiers de la ville de Bergame, mais devrait être bientôt étendue à toute la ville.

Qu'en pensez-vous? Est-ce provocateur et honteux ou sympathique et utile?

Source: l'excellent queerblog.it

26/11/2009

Sida : l'urgence de politiques publiques de prévention et de réduction des risques


Paris le 25 novembre2009

Communiqué de presse de l'Inter-LGbt

Sida : l'urgence de politiques publiques de prévention et de réduction des risques 

Chaque année, les données épidémiologiques sur le nombre de nouveaux cas de vih-sida en France sont publiées avant le 1er décembre. En 2009, le plan national de lutte contre le sida devait annoncer les priorités des publics visés et des actions à mener, mais le plan quadriennal de lutte contre le sida 2009-2012 n'est toujours pas sorti. Nous sommes à la fin de l'année et le ministère n'est pas en mesure aujourd'hui de transmettre son plan d'actions « ciblées » pour les prochaines années.
Depuis une dizaine d'années, l'Inter-LGBT dénonce toujours le manque d'engagement de l'État, et revendique plusieurs actions urgentes :
• Pouvoir travailler avec les pouvoirs publics pour lutter efficacement contre le sida ;
• Revenir à un haut niveau de campagne de prévention touchant toutes les populations affectées par le sida et les IST.
• Mettre en place des actions de communication en matière de prévention plus fréquentes et régulières, notamment à destination de ceux qui ne sont pas atteignables par les seuls réseaux associatifs ou commerciaux ; comme les transsexuel-le-s et transgenres précarisé-e-s dont le taux de prévalence est particulièrement préoccupant depuis des années et les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes qui ne se définissent pas comme homosexuels et n'en fréquentent pas les lieux de socialité.
• Assurer la pérennité des actions de prévention en mettant fin à la dégradation de leur financement.
• Soutenir les actions de prévention centrées au moins autant sur la personne que sur l'information technique de la maladie.
La lutte contre le sida nécessite toujours autant d'engagements des pouvoirs publics. Les revendications sont toujours les mêmes et se sont développées avec l'évolution des stratégies de réductions des risques. Chiffres à l'appui, données factuelles étayées par l'INVS, l'augmentation de découvertes de séropositivité pour les homosexuels et pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes HSH est bien réelle. Quel bilan les pouvoirs publics tirent-ils de leurs actions menées contre le VIH depuis les dix dernières années ? Quelle évaluation font-ils des politiques de prévention et de réduction des risques ?
L'Inter-LGBT rappelle qu'en matière de lutte contre le sida et de lutte contre les discriminations, elle demande :
• une évaluation des politiques de prévention menée par l'Etat depuis plus de dix ans, conjuguée à une analyse qualitative précise et individualisée des comportements et pratiques à risques pour affiner les stratégies et répondre aux besoins des nouvelles politiques de prévention;
• des politiques ciblées d'incitation au dépistage volontaire;
• des enquêtes ciblées sur l'ensemble des groupes ayant des pratiques à risque, y compris parmi les hétérosexuels;
• une lutte efficace contre la stigmatisation des séropositifs;
• un plan national de lutte contre l'homophobie destiné à lutter contre la mésestime de soi qu'elle engendre, mésestime qui a pour conséquence de favoriser les comportements à risque.
L’Inter-LGBT participera à la Marche inter-associative contre le sida, qui partira le lundi 1er décembre à 18h30 de la place de la Bastille.

07:15 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : inter-lgbt, sida, prevention, sante, medecine, seropositif, vih, hiv, depistage | | |  Facebook |

03/09/2009

Don de sang et homosexuels masculins: la discrimination existe bel et bien et doit cesser

Un communiqué d'ECOLO

ECOLO se réjouit de voir la Croix-Rouge lancer une campagne de parrainage visant à augmenter le nombre de donneuses et de donneurs de sang. En effet, comme partout en Europe, les besoins en transfusions des hôpitaux belges ont augmenté ces dernières années.
 
C'est dans ce contexte de pénurie qu'ECOLO dénonce une nouvelle fois et avec force l'interdiction du don de sang a priori par les homosexuels masculins au sein des centres de transfusion de la Croix-Rouge.
 
Contrairement à ce que la Ministre de la Santé a déclaré sur les ondes de la Première ce matin, le questionnaire que doit remplir chaque donneur mentionne clairement que les « hommes ayant eu des rapports sexuels avec d'autres hommes » (
www.transfusion.be )  sont systématiquement écartés du don de sang. Affirmer comme Madame Onkelinx que le questionnaire de la Croix-Rouge écarte les comportements à risque plutôt que la communauté gay dans son ensemble ne correspond pas à la réalité.
 
Pour justifier cette position, la Ministre et la Croix-Rouge invoquent la présence d'un nombre proportionnellement plus élevé de séropositifs au sein de la population homosexuelle masculine que dans la population hétérosexuelle.
 
ECOLO ne nie pas cette prévalence. Cependant, il semble évident qu’hétéros comme homos multipliant les rapports sexuels à risque se doivent d'être écartés du don de sang et que ce sont bien les comportements à risque qui doivent guider les choix sanitaires, et non l’appartenance à la communauté gay. On est loin du compte : à l'heure actuelle, même en se présentant avec un test HIV négatif, un candidat donneur homosexuel se voit opposer un refus à son don par la Croix-Rouge ... Pourtant, Rudy Demotte et Laurette Onkelinx (PS), les ministres fédéraux qui se sont récemment succédé à la Santé publique, ont systématiquement soutenu la thèse de la Croix-Rouge lors de plusieurs interpellations parlementaires de la Députée fédérale Zoé Genot en avril 2005, avril 2006, mai 2008 et jusqu’en février 2009 (toutes lisibles ici).
 
Pour ECOLO, Mme Onkelinx doit agir. Elle peut donner l'injonction à la Croix-Rouge d'adopter un nouveau processus de sélection des donneurs. Il faut exclure du don de sang toute personne (hétérosexuelle ou homosexuelle) adoptant des comportements représentant un risque pour le receveur, sans stigmatiser d'emblée un groupe entier de donneurs sur base de leurs comportements sexuels présumés. La sécurité transfusionnelle est parfaitement compatible avec l'adoption de critères de sélection non discriminants.
 
Tout un dossier sur la question est d'ores et déjà disponible en ligne sur
www.ecolo.be/homo.
 
Zoé GENOT,
Députée fédérale
 
Benoit HELLINGS,
Sénateur