10/08/2010

Des directeurs d'école défilent à la gay pride (Québec)

125px-Flag_of_Quebec_svg.png

Un article de Sébastien Ménard pour le Journal du Québec

Les directeurs d'école du Québec participeront pour la première fois au défilé de la fierté gaie cette année, une décision qu'ils savent controversée, mais qu'ils jugent «essentielle» pour lutter contre l'homophobie en milieu scolaire.

 

«Des fois, il faut se permettre de la controverse pour avancer. Si on ne le fait pas, on n'avance pas», fait valoir la présidente de la Fédération québécoise des directions d'établissement d'enseignement (FQDE), Chantal Longpré.

Pour lire la suite de l'article, cliquer ici

Un exemple qu'il serait salutaire d'imiter dans les autres pays, et chez nous pour commencer!

29/05/2010

Littérature canadienne: Colette Bazinet publie Trabouler

Trabouler

                                                                Voici comment l'auteure présente sa démarche d'écriture. C'est ce qu'elle écrit ici qui m'a donné l'envie de la lire et d'en apprendre davantage. Colette Bazinet écrit pour saisir des moments d'éternité. Son livre sera présenté le 6 juin à Montréal. A découvrir!

colette bazinet

Été 2005. Seule, amarrée au quai de Cap-à-l’Aigle, j’écrivais quelques réflexions, dans l’attente d’une fenêtre météo pour poursuivre ma route vers Québec. Je venais de comprendre que j’avais ma maison: j’y étais. Ce n’était pas cela qu’il me fallait trouver. Alors, que devais-je faire?

Des idées, des projets, des actes inachevés, il y en avait dans ma vie. Dans une sorte de flash, j’ai compris qu’il y en avait un qui pouvait prendre forme. La fiction me permettrait de reprendre librement des réflexions sur les propos souvent utilisés contre les gais, les lesbiennes et autres marginalisés sexuels - et de malmener un peu les dits propos. Sodome serait revisité. Un premier roman est né: Trabouler  (passer au travers). Amnésie et Bible s’y croisent.

L’écriture s’est mise à devenir envahissante. Un petit récit par ci, un autre par là. Pur plaisir. Puis d’autres projets de roman ont pris forme. Et le goût de partager des souvenirs, particulièrement l’expérience malgache, vécue alors que j’avais quatorze et quinze ans. Pour partager, il faut un lieu. Le voici.

Via le blog de Colette Bazinet ou le site de Colette Bazinet, auteure

10:27 Publié dans Littérature | Lien permanent | Tags : canada, quebec, trabouler, colette bazinet, litterature, roman | | |  Facebook |

26/03/2010

Le Québec lance une nouvelle campagne de sensibilisations aux maladies sexuellement transmissibles

Campagne pour les jeunes de 15 à 24 ans (Québec, santé et services sociaux)

La campagne 2009-2010 de prévention des itss* vise à inciter les jeunes à utiliser le condom avec leurs partenaires et à continuer de le faire après la première relation. Le thème est « Très souvent, il n’y a rien à voir ». Il rappelle aux jeunes que les personnes infectées n’ont pas toujours de symptômes apparents, ce qui rend l’utilisation constante du condom si importante. Le condom. 100% d’accord.

*infections transmissibles sexuellement et par le sang

isst1

Très souvent, la chlamydia ne se voit pas. 3 personnes sur 4 qui ont la chlamydia ignorent qu'elles sont infectées. affiche2010-fille-fr.pdf (1.7 MB)

isst2

Très souvent, l'herpès ne se voit pas. 9 personnes sur 10 qui ont l'herpès ignorent qu'elles sont infectées. affiche2010-gars-fr.pdf (1.7 MB)

Une campagne de sensibilisation pour adultes a aussi été mise sur pied. Un site web www.tasjuste1vie.com contient de l'information sur les itss.

La video Chlamydia au menu

Si vous ne parvenez pas  visualiser la video, cliquer ici 

Le communiqué de presse sur ces campagnes

NOUVELLES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION ET D'INFORMATION SUR LES INFECTIONS TRANSMISSIBLES SEXUELLEMENT ET PAR LE SANG

QUÉBEC, le 12 févr. /CNW Telbec/ -

Deux campagnes de sensibilisation et d'information sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang sont lancées cet hiver par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Une première campagne, destinée aux jeunes, est en cours depuis le 8 février, tandis que la seconde, s'adressant celle-là à l'ensemble de la population, débutera le 1er mars prochain.

La sensibilisation est d'autant plus importante que, depuis quelques années, on constate au Québec une recrudescence importante des cas d'infections transmissibles sexuellement ou par le sang (ITSS). Par exemple, le nombre de cas de chlamydia déclarés aux autorités de santé publique a doublé depuis 10 ans alors que le nombre de cas de gonorrhée a augmenté de plus de 200 %.On prévoit que, pour 2010, environ 50 000 personnes apprendront qu'elles ont une ITSS. Ces données ne reflètent qu'une partie de la réalité, puisque la plupart des personnes infectées l'ignorent.

Campagne auprès des jeunes

Les jeunes de 15 à 24 ans sont particulièrement touchés par certaines infections, puisque ce groupe d'âge compte respectivement pour 66 % et 47 % des cas déclarés de chlamydia et de gonorrhée. La campagne auprès des jeunes se déploie autour du thème «Très souvent, il n'y a rien à voir», afin de rappeler que les personnes infectées n'ont pas toujours des symptômes apparents, ce qui rend d'autant plus importante l'utilisation constante du condom. On sait que les jeunes l'utilisent en majorité lors des premières relations, mais qu'ils ont ensuite tendance à l'abandonner sans passer de tests de dépistage. Le contexte peut aussi favoriser le relâchement des comportements préventifs : consommation d'alcool ou de drogues, influence des pairs, hésitation à exprimer ses propres limites, etc. Outre l'affichage et Internet (www.tasjuste1vie.com), la campagne comprend deux volets novateurs : une tournée de bars des principales villes du Québec, qui se réalisera le 13 février, veille de la Saint-Valentin, avec l'objectif d'introduire le condom dans le processus de séduction, et du théâtre-surprise dans certains cégeps qui sera capté sur vidéo, puis diffusé sur Internet.

Campagne auprès de la population

La campagne auprès de la population a recours à des messages radio, à de l'affichage et à Internet (www.itss.gouv.qc.ca, dès le 1er mars). Elle vise à inciter la population, mais aussi le réseau de la santé et des services sociaux et les organismes communautaires, à agir afin que les comportements préventifs à l'égard des ITSS soient adoptés et que les personnes à risque, comme les personnes qui utilisent des drogues par injection et les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes, aient accès au dépistage et aux traitements appropriés. Rappelons que personne n'est à l'abri, d'où l'importance de bien s'informer, d'adopter des comportements adéquats et d'appuyer les différentes mesures de prévention reconnues efficaces.

Source: le site du gouvernement du Québec

08:08 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : isst, sida, ist, mst, prevention, campagne, canada, quebec | | |  Facebook |

12/12/2009

La nouvelle politique du Québec pour lutter contre l'homophobie

Un communiqué sur le site du gouvernement québecois

weil

Vers une société plus juste, plus tolérante et plus riche de sa diversité - La ministre de la Justice rend publique la Politique québécoise de lutte contre l'homophobie

QUÉBEC, le 11 déc. /CNW Telbec/ - «Par le geste qu'elle pose ce matin, la société québécoise démontre une fois de plus qu'elle est à l'avant-garde en matière de droits des personnes de minorités sexuelles.» C'est en ces termes que la ministre de la Justice, Procureure générale du Québec et ministre responsable de la lutte contre l'homophobie, Mme Kathleen Weil (photo), s'est exprimée ce matin en rendant publique la première Politique québécoise de lutte contre l'homophobie. La politique privilégie des orientations et des choix stratégiques qui ont pour objectif de favoriser l'atteinte de l'égalité sociale des personnes de minorités sexuelles et de faire en sorte que le Québec devienne véritablement une société affranchie de préjugés. Ces orientations visent à reconnaître les réalités des personnes de minorités sexuelles; à favoriser le respect de leurs droits; à favoriser leur mieux-être, notamment en leur offrant des services adaptés à leurs besoins; et enfin, à assurer une action concertée de tous les acteurs sociaux dans la lutte contre l'homophobie. Cette politique a été élaborée à la suite du rapport De l'égalité juridique à l'égalité sociale - Vers une stratégie nationale de lutte contre l'homophobie, produit par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, en mars 2007. «Qu'elles se traduisent par des mesures à grande échelle ou par de simples gestes au quotidien, je suis convaincue que chacune de nos actions pour contrer l'homophobie fera évoluer le Québec vers une société plus juste, plus tolérante et plus riche de sa diversité, tant au bénéfice de ses citoyennes et citoyens qu'à celui des prochaines générations», a souligné la ministre. Pour Laurent McCutcheon, président de Gai Ecoute et de la Fondation Emergence, et porte-parole pour l'adoption d'une politique de lutte contre l'homophobie, il s'agit d'un grand jour pour les communautés de personnes gaies, lesbiennes, bisexuelles, transsexuelles ou transgenres, qui souhaitaient vivement une telle initiative, d'autant plus qu'elle est le fruit d'une collaboration entre le gouvernement et les représentants du milieu. «Avec sa Politique québécoise de lutte contre l'homophobie, le Québec innove de nouveau en matière de reconnaissance des personnes homosexuelles et LGBT. L'égalité juridique étant chose faite, nous sommes désormais en marche vers une véritable égalité sociale, et cette politique sera un levier exceptionnel pour y arriver», a conclu M. McCutcheon.

09:44 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : quebec, ministre de la jusctice, homophobie, gay, lesbienne, montreal, kathleen weil | | |  Facebook |

26/11/2009

C.R.A.Z.Y., un film canadien ce soir à 20H45 sur ARTE

crazy

Un film primé plus de cinquante fois!

Zachary naît un 25 décembre, quatrième fils d'un père plein d'amour filial, amateur de Charles Aznavour et Patsy Cline, et d'une mère aux petits soins pour ses cinq fils. L'enfant voue une admiration sans bornes pour son père qui, pour sa part, désapprouve ses penchants pour des jeux qu'il estime peu virils et ses inclinations homosexuelles en germe.

Il s'agit de l'histoire de relations père-fils. Le contexte, décrit de manière réaliste et minutieuse, est le reflet fidèle de la classe moyenne du Québec des années 1960 et 1970.

Zachary est le fils d'un père qui explique le fait d'avoir eu cinq garçons par son « surplus d'hormones mâles » et qui estime que l'homosexualité est un choix qui coupe du bonheur ; élevé avec ses quatre autres frères à la personnalité affirmée, Zachary, adolescent, tente de se définir. Il doit composer avec une crise d'identité sexuelle émergente et le désir intense qu'il a de plaire à un père bouillant et intransigeant qu'il adore par-dessus tout.

Source: Wikipedia

Bande annonce

C.R.A.Z.Y.
jeudi, 26 novembre 2009 à 20:45
Rediffusion dimanche 29 novembre à 00H45
(Canada, 2005, 122mn)
ARTE F

09:30 Publié dans Cinéma, séries, vidéos | Lien permanent | Tags : cine, cinema, film, arte, television, gay, homosexualite, quebec, c r a z y | | |  Facebook |

01/11/2009

En finir avec l'homophobie à l'école (Canada)

Un article de Silvia Galipeau dans La presse

"Que pensez-vous des familles homoparentales? Des parents homosexuels qui élèvent des enfants? C'est bon, pas bon? C'est le moment de vider votre sac ... «J'ai connu un gars avec deux mères au secondaire, il se faisait tellement écoeurer.» «Est-ce que ces enfants-là vont être homosexuels?» «Sans père, est-ce que ces enfants sont élevés de manière normale?» «Ce que ça prend, c'est des parents avec une relation stable, hétéros ou homos». «Oui mais est-ce que les homosexuels ont des relations stables? C'est pas ce qu'on entend...» Nous sommes un vendredi matin, dans un cours de sociologie, école et société, offert aux étudiants du bac en éducation, à l'UQAM. Au programme: une toute nouvelle formation, financée par le ministère de l'Éducation, développée et offerte par la Coalition des familles homoparentales: Regard sur les familles homoparentales." Suite de l'article de Silvia Galipeau de La Presse.

18:40 Publié dans Ecole, enseignement, jeunes LGBT | Lien permanent | Tags : canada, quebec, enseignement, ecole, education, gay, lesbienne, homophobie | | |  Facebook |

30/07/2009

Télégay: La face cachée de la lune, ce soir sur Arte

face cahée

Un film de Robert LEPAGE, jeudi, 30 juillet 2009 à 20:45 sur ARTE

Rediffusions :
03.08.2009 à 01:05
La face cachée de la lune
(Canada, 2003, 105mn)
ZDF
Réalisateur: Robert Lepage
Image: Ronald Plante
Musique: Benoît Jutras
Montage: Philippe Gagnon
Acteur: Anne-Marie Cadieux, Céline Bonnier, Marco Poulin, Robert Lepage
Auteur: Robert Lepage (nach seinem gleichnamigen Theaterstück)
Production: FCL Films, Media Principia, Studio Ex-centris
Producteur: Bob Krupinski, Daniel Langlois, Mario St-Laurent, Robert Lepage


Adapté de sa pièce à succès, le film le plus humoristique du cinéaste québécois Robert Lepage, rempli de gags et de clins d’œil.

Philippe, 42 ans, prépare une thèse de doctorat selon laquelle un profond narcissisme est à l’origine de la conquête de l’espace par les Américains et les Soviétiques. Tout l’oppose à son cadet André, gay et extraverti, qui présente la météo à la télévision. Les deux frères ne se comprennent pas : ils sont chacun pour l’autre “la face cachée de la Lune”. Mais lorsque leur mère se suicide, ils reprennent contact…

Le sens de la vie

“Avant que Galilée ne tourne son télescope vers le ciel, on croyait que la Lune était un miroir poli dont les sombres cicatrices et contours mystérieux étaient en fait le reflet des montagnes et mers de la Terre. Bien plus tard, au XXe siècle, les Soviétiques envoyèrent une sonde autour de la Lune. Quand la sonde rapporta des images de la face cachée de la Lune, l’humanité découvrit avec stupéfaction l’existence d’un côté blessé par d’innombrables météores et tempêtes de débris célestes. Pendant plusieurs années, les scientifiques américains parlèrent du côté ‘défiguré’ de la Lune. Peut-être bien parce que le relief de la face cachée de la Lune porte les noms de cosmonautes, de poètes et d’inventeurs soviétiques.” Par ces paroles débutent les aventures de Philippe, un homme qui doit faire face à la mort récente de sa mère, à l’éloignement croissant entre lui et son frère cadet André, et aux enseignements mystérieux que réserve l’univers à ceux qui ont le courage de lever un regard songeur et curieux vers les étoiles. Avec son cinquième long métrage, Robert Lepage, qui joue lui-même les rôles des deux frères, nous offre un film poétique et humoristique sur
l’humanité.

Les prix remportés par le film

  • 2004 : Prix de la presse internationale (FIPRESCI) à Robert Lepage au Festival international du film de Berlin
  • 2004 : Prix Génie de la meilleure adaptation à l’écran à Robert Lepage
  • 2004 : Prix Jutra pour le meilleur maquillage à Brigitte Bilodeau
  • 2004 : Prix du meilleur film francophone au Festival international francophone de Namur
  • 13:26 Publié dans Radio, télévision | Lien permanent | Tags : cinema, quebec, lepage, tele, face cachee de la lune, gay, television | | |  Facebook |