06/07/2010

Femmes transgenres en prison. Cruel et inhabituel. Un docu.

517E6ME46ZL

Cruel and Unusual: Transgender Women in Prison (USA).
Un documentaire réalisé par Janet Baus & Dan Hunt. (2006)
------------
Imagine que tu es une femme dans une prison d'hommes. C'est la sordide réalité de nombreuses personnes aux USA parce que le système carcéral décide de répartir les prisonniers en fonction de leur sexe physiologique et non de leur identité de genre. Le documentaire de Baus et Hunt examine avec acuité la situation des femmes transgenres dans les prisons d'homme. Ce docu a été plusieurs fois nominé et primé:  Prix du Jury pour le meilleur documentaire au  Frameline Film Festival de San Francisco, Prix du Public au New York Lesbian, Gay, Bisexual, & Transgender Film Festival. Prix de la Liberté (Freedom Award ) au festival Outfest à Los Angeles en 2006. Nominé en  2008 dans la catégorie documentaire au GLAAD Media Award .

 Part 2, Part 3, Part 4, Part 5, Part 6, Part 7.

Via l'excellent site grec Tales from the other side of the town

Voir aussi l'article qu'y consacre Wikipedia (en anglais)

09:42 Publié dans Trans, travesti, transgenre | Lien permanent | Tags : transsexualite, transgenre, prison, incaceration, usa, etats-unis, transsexuel | | |  Facebook |

12/01/2008

Un chant d´amour de Jean Genet

Le film, une comédie dramatique (pornographique?), a été réalisé en 1950 par Jean Genet, dont c´est l´unique oeuvre cinématographique. La censure en a interdit la diffusion jusqu´en 1975, date à laquelle il a pu être diffusé, tout en restant interdit aux moins de 16 ans.

La bande d´annonce du film (trailer)

Synopsis et commentaire

Il s´agit d´un film muet de 25 minutes, tourné en noir et blanc. Jean Cocteau aurait participé à la direction photographique, sans en être crédité. La réalisation, le scénario et le montage sont de Genet. (Si vous souhaitez le voir tel que Genet l´a réalisé, il faut couper le son.)

Depuis leurs cellules, deux prisonniers arrivent à communiquer grâce à un trou percé dans le mur qui les sépare. Avec la complicité silencieuse du gardien qui les observe par le judas, ils vont établir un contact amoureux et érotique en utilisant divers objets tels qu’une cigarette, une paille…Les prisonniers vont se livrer à une chorégraphie en rêvant chacun des bras de l´autre.Chacun danse en imaginant qu'il est dans les bras de l´ autre, sous l´oeil indiscret et voyeuriste du gardien. 

D´aucuns qualifieront ce film de pornographique. Pourtant, même s´il a un contenu sexuel explicite, il témoigne avec force de la dramatique absence d´amour de prisonniers, et de leur invention d´une poétique des chairs, d´une incarnation des émois et des émotions de l´amour.

L´intégralité du film peut être visionnée sur le site Ubuweb ou sur dailymotion. La chaîne ARTE l´a diffusé, de nuit, en 2005.