07/07/2010

N'accepte jamais de bonbons/boissons d'un inconnu

Tes parents ne te l'ont-ils pas répété mille fois? Ne suis jamais un inconnu qui te propose des bonbons, n'accepte jamais de bonbons d'un inconnu!

Ce conseil que l'on donne aux enfants, peut-être faudrait-il que nous nous le donnions à nous-mêmes et le donner aussi à nos copains gays en mal d'aventures...

met-police-logo

A Londres, la police de Camden conseille actuellement le public, et particulièrement les gays, d'être particulièrement prudents lorsque de parfaits inconnus leur proposent des boissons. Un gay s'est en effet récemment fait complètement dépouiller après avoir accepté une boisson droguée.

Le samedi 5 juin, cet homme de 46 ans sort en boîte sur Charing Cross. Vers trois heures du matin, il se décide à rentrer chez lui et emprunte  Shaftsbury Avenue lorsqu'un inconnu l'aborde et se met à flirter avec lui. L'inconnu l'accompagne pour un bout de chemin tout en lui faisant des avances. La victime a besoin de cash et va retirer de l'argent à un distributeur. On imagine que le suspect a alors pris mentalement note du code d'accès de la carte bancaire. Apparaît alors un autre homme, qui prétend être parent du premier. Cet homme a un flacon de whisky en poche et en propose une rasade à la victime, qui s'endort sur-le-champ. La victime s'est réveillée dans une chambre d'hotel dix heures après l'incident, sans sa carte crédit, son compte a été vidé. (Diverses sources, dont Oye! Times)

Racontée comme cela, cette histoire a tout l'air de la mésaventure d'un homme fort naïf. C'est pourtant ce qui est arrivé à plusieurs de nos connaissances ces dernières années, un peu partout sur la planète. En voici trois autres exemples:

  • A. passe un week-end à Madrid et prend un hotel proche de Chueca. A. aime beaucoup le sexe et trouve ses partenaires sur internet, dans les bars ou dans la rue. Rien de plus facile en se promenant à Chueca. Il rencontre un jeune homme qui lui plait beaucoup et ils décident rapidement d'aller dans sa chambre d'hotel. Le jeune homme propose d'aller acheter une bouteille de vin pour la boire ensemble dans la chambre. Arrivés à la chambre, il demande à A. s'il a des verres et A. répond que oui , à la salle de bains. Le jeune homme part avec la bouteille à la salle de bains pour remplir les verres. 24 heures plus tard, A. s'est réveillé dans sa chambre d'hôtel: son cash, ses cartes de crédit et son ordinateur portable avaient disparu. L'inconnu était aussi parvenu à lui faire prononcer le code d'accès au coffre de la chambre avant qu'il ne s'endorme profondément drogué.

  • B. est à Bangkok, une femme l'aborde. B. est jovial et très liant. La femme est très flirt et lui propose de lui offrir un rafraîchissement, que B. accepte. La femme s'éclipse pour aller acheter deux bouteilles de coca et revient avec les bouteilles ouvertes. Dès qu'il abu quelques gorgées, B. sent qu'il a envie de dormir, il se snt mal et nauséeux. Il dit à la femme qu'il veut rentrer à son hôtel et elle lui propose de l'accompagner. Comme B. est gay, il refuse. Il parvient à atteindre son hôtel et s'effondre dans la salle de bains de sa chambre. il se réveillera deux jours après, le front ensanglanté: il est sas doute tombé contre le lavabo.

  • C. est à Istanbul. Il est abordé dans la rue près de Sainte Sophie par un très séduisant jeune homme qui lui propose d'aller boire un thé dans un café à ciel ouvert. C. accepte, charmé d'avoir rencontré un si beau mec. En chemin vers le café, le jeune homme parle du thé qu'ils vont boire et dit à C. de ne pas s'étonner car le thé a un goût très spécial, une spécialité du coin lui dit-il. Comme C. est un accroc au Routard, il a lu la rubrique Dangers et enquiquinements dans laquelle le Routard prévient ses lecteurs de ce genre de mésaventures. C. se ravise et décline l'invitation, il a eu à temps la puce à l'oreille. l'inconnu a mal géré le coup, probablement.

Moralité: n'accepte pas de boissons d'un inconnu, en tout cas pas de boissons que l'on n'ouvre pas devant toi, ne quitte pas ton verre des yeux ou si la boisson est ouverte, fais le coup très flirt d'interchanger les verres comme un symbole de votre amitié naissante.

Ou alors, tu as le goût du risque, vis dangereusement...

Il y a aussi la solution de former un couple monogame avec quelqu'un qui t'a été présenté par des amis communs. 

06:11 Publié dans LGBT | Lien permanent | Tags : prevention, crime, camden, londres, agression, criminalite | | |  Facebook |

23/05/2010

SOS homophobie lance un site spécialement dédié aux adolescent-e-s : www.cestcommeca.net

soshomophobie

Le 21 mai 2010

Un Communiqué de presse de SOS Homophobie

SOS homophobie lance ce vendredi 21 mai 2010 un site dédié aux adolescent-e-s pour parler d'homosexualité, d'identité de genre, et d'homophobie (au sens large) : www.cestcommeca.net. Issue d'échanges avec des représentants du ministère de la Jeunesse et des sports en 2007, cette initiative part du constat que les adolescent-e-s non hétérosexuel-le-s souffrent encore beaucoup trop d’un manque d’informations, d’isolement voire de rejet de la part de leur entourage. Autant de circonstances qui peuvent avoir des effets désastreux sur leur parcours. Forts de notre expérience depuis plusieurs années en intervenant dans des collèges et lycées dans toute la France, il nous faut aujourd’hui créer un outil spécialement destiné aux adolescent-e-s LGBT.

SOS homophobie alerte régulièrement l’opinion, les médias et les pouvoirs publics sur le taux de suicide anormalement élevé chez les adolescent-es homosexuel-le-s et trans. Mais il ne faut pas oublier les conduites à risque, dépressions, maladies psychosomatiques, abus d'alcool, consommation de drogue… liés à la difficulté, aujourd’hui, de vivre librement et sereinement son orientation sexuelle ou son identité de genre quand on est mineur. A la suite des recommandations de la HALDE, SOS homophobie plaide pour une plus grande prise en compte des questions LGBT à l’école, notre association refusant que le seul modèle possible soit l’hétérosexualité. Il existe une frilosité générale sur les représentations des personnes homosexuelles et trans auprès des adolescent-e-s de la part du monde éducatif, des professionnels de santé, des autorités publiques... Elle pénalise surtout les jeunes qui ne bénéficient pas d'un environnement compréhensif et bienveillant. Aujourd'hui, en France, les adolescent-e-s LGBT sont invisibles.

"C’est comme ça" vise d'abord à offrir une information large et accessible sur l'homosexualité, l'identité de genre et l'homophobie. Il nous semble essentiel, pour un public jeune, de montrer les deux facettes - rejet et acceptation - du vécu des personnes homosexuelles ou trans. Quand on parle des adolescent-e-s LGBT, c’est souvent pour parler de leurs souffrances, mais nous ne voulions pas indiquer uniquement les moyens de se prémunir contre les violences homophobes et transphobes. Sur www.cestcommeca.net, les éléments constructifs, positifs, sont au contraire très présents.

Des références adaptées dans la littérature, le cinéma et d’autres domaines artistiques ont commencé à être réunies, avec pour objectif à terme de faire le panorama d'une offre culturelle de qualité. Il s'agit avant tout de rendre visible des figurations de l'adolescence homosexuelle ou trans, quand elles sont accessibles à ce public, de valeur et rigoureusement légales. Le site propose par ailleurs des portraits de figures emblématiques (réelles ou fictives) et la possibilité de témoigner en ligne.

Destiné à s'étoffer avec les années, dans l'interaction avec son public, "C’est comme ça" revendique une posture informative et éducative. En revanche, pour cette raison aussi, il ne s'agit ni d'une plate-forme communautaire ni d'un forum, fonctions déjà largement remplies ailleurs. Avec cet outil adapté à la fois à notre époque et à un public particulier, SOS homophobie entend contribuer à combler un vide qui concerne beaucoup de jeunes, trop souvent oubliés.

SOS homophobie est une association agréée par le ministère de l'Education Nationale au titre des associations complémentaires de l'enseignement publique.Association de lutte contre la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie
Association loi 1901 créée le 11 avril 1994
c/o Centre LGBT Paris IDF - 63 rue Beaubourg - 75003 PARIS
Ligne d'écoute : 0 810 108 135 - Web : http://www.sos-homophobie.org
Contact presse : 06 28 32 02 50 / sos@sos-homophobie.org
Me désabonner

15/05/2010

Jeune et homo sous le regard des autres. DVD sur la prévention de l'homophobie chez les 11-18 ans

inpes

L’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes, France) édite un outil, pour les professionnels de la prévention, de l’éducation et de l’animation socioculturelle désireux de s’impliquer dans la réalisation d’actions de prévention de l’homophobie à destination d’adolescents âgés de 11 à 18 ans.

Cet outil a pour objectif principal de favoriser le respect de la diversité sexuelle et prévenir les attitudes, paroles et comportements discriminants (homophobes) et leurs conséquences chez les jeunes de 11 à 18 ans à partir de ces courts métrages écrits par des jeunes. Cet objectif principal se décline en trois objectifs spécifiques : favoriser l’expression des représentations de chacun sur l’homosexualité, la bisexualité, plus globalement des orientations sexuelles (diversité sexuelle), et des conséquences de paroles ou comportements homophobes ; participer à l’évolution des représentations de l’homosexualité ; transmettre des informations sur la loi en matière de discrimination et d’homophobie. Cet outil s’adresse aux professionnels de la prévention, de l’éducation et de l’animation socioculturelle (centres de loisirs, centres de vacances) qui souhaiteraient s’impliquer dans la réalisation d’actions de prévention de l’homophobie en direction d’adolescents, de jeunes adultes. Il est composé d’un DVD et son livret d’accompagnement. Le DVD contient les 5 courts métrages.

Voir le livret d’accompagnement sur le site de l’INPES

Voir les vidéos sur le site de l’INPES

07:30 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : prevention, video, inpes, diversite, homosexualite, lgbt, gay | | |  Facebook |

13/05/2010

Happy safe pride!

ex aequo

Un communiqué d'Ex Aequo.be

Pour que la fête soit réussie et qu’elle ne
vous laisse que de bons souvenirs :

Protégez-vous !

Ex Aequo sera présent dès ce vendredi au Village de la Pride à Bruxelles.

Et samedi, pour le grand jour, dès 14h, départ du défilé des fiertés. Cette année, nous marcherons accompagnés de ballons géants et de pancartes colorées. Si vous souhaitez défiler avec nous, bienvenu-e-s. Merci de nous contacter au 02 736 28 61 ou Vincent au 0488 981 581.

Concours spécial à notre stand: venez “tâter” notre objet et mesurer vos talents…

Nous serons également présents aux soirées de la Pride au BOZAR et à LA TENTATION.

Happy Safe Pride !

10:00 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : sida, hiv, vih, ist, mst, prevention, ex aequo | | |  Facebook |

11/04/2010

Posi + ive (Lutter contre le SIDA)


Posi + ive (Lutter contre le SIDA)

07:51 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : prevention, sidaction, sida, hiv, vih | | |  Facebook |

06/04/2010

France: mort de la lutte contre le sida?


Paris le 6 avril 2010
Un communiqué de presse de l'Inter LGBT


Après la baisse des fonds consacrés à la lutte contre le VIH au niveau international, la chute des dons, les inquiétudes sur la Recherche, le ministère de la santé a-t-il opté pour la « mort de la lutte contre le sida » ?
À l'heure des transformations du système hospitalier, de la réforme du système de santé avec la création des ARS (Agence régionale de santé) et de la réorganisation de la prise en charge des patients, les politiques publiques de lutte contre le sida sont appelées à subir des réductions drastiques, alors que la Cour des Comptes conseille aux pouvoirs publics de renforcer la prévention et le dépistage du VIH.
Mettant en cause « le ministère de la Santé qui peine à affirmer une stratégie de santé publique autonome », la Cour des Comptes recommandait en février dernier « une politique plus active » pour l’incitation au dépistage et des actions sur les populations où la propagation de l’épidémie est plus forte, comme le faisaient les récents rapports d’expert (Lert-Pialloux, HAS, CNS) qui depuis quelques mois appelaient à des actions ciblées vers les publics plus exposés au VIH (homosexuels masculins, migrants…).
Le directeur de l’Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS) a récemment exposé sa crainte d'une quasi-faillite des moyens, alors que parallèlement le directeur général du Sidaction déclarait, suite aux baisses des dons lors du Sidaction : « aucun ministère ne s’est exprimé ce week-end, ni celui de la Recherche, ni celui de la Santé, ni celui des Affaires étrangères. Personne du gouvernement n’a réagi… C’est assez significatif du peu d’intérêt de ce gouvernement pour la lutte contre le sida. ».
Les associations de lutte contre le sida sonnent l’alerte depuis des années mais les moyens des politiques publiques liées au VIH continuent de baisser. Ainsi, AIDES s’inquiétait le 31 mars d’une certaine « mort de la lutte contre le sida », avec des antennes de l'association de lutte contre le sida qui risquent de voir leur budget sérieusement amputé tandis qu'avec le slogan « Ça fait des années qu’ils protestent et ça ne sert à rien! », le 22 mars Act up Paris s’interrogeait sur les modes d’action de la lutte contre le sida.
Pourtant les personnes séropositives cumulent souvent précarité, solitude et co-morbidité. Les moyens alloués aux associations qui accompagnent ces personnes, les moyens alloués à la recherche, les moyens alloués à la prévention et au dépistage doivent donc être maintenus et augmentés.
En 2010, le plan national de lutte contre le sida devait annoncer les priorités des publics visés et des actions à mener, mais le plan quadriennal de lutte contre le sida 2009-2012 n’est toujours pas dévoilé en avril 2010. Le ministère n’est pas en mesure aujourd’hui de transmettre son plan d’actions « ciblées » pour les prochaines années.
L’Inter-LGBT exige que la ministre de la santé prenne enfin les mesures qui s'imposent, rassure les associations de lutte contre le sida et les malades et annonce enfin les actions qu’elle compte entreprendre pour lutter efficacement contre le sida ces prochaines années, en y affectant les moyens nécessaires.

17:45 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : prevention, sida, recherche, france, hiv, vih, ministere de la sante | | |  Facebook |

01/04/2010

La capote protège du sida: trois posters

capote 1capote2capote 3

06:45 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : bande dessinee, bd, affiche, poster, sida, hiv, sante, prevention | | |  Facebook |