05/02/2010

Casse-toi! Un livre du photographe Jean-Marie Périer sur les ados homos chassés par leurs familles

casse-toi

Le photographe Jean-Marie Périer publie ce 8 février un livre intitulé Casse-toi! (Sous-titre: Crève mon fils, je veux pas de pédé dans ma vie)  Un document dans lequel les témoignages bouleversants d'adolescents des rues se mêlent à son indignation.

david_j_m_perier


Tous les jours, des jeunes sont chassés par leur famille uniquement parce qu’ils sont homosexuels. Jean-Marie Périer est allé à la rencontre de ces adolescents jetés à la rue du jour au lendemain, sans soutien, sans argent et sans avenir. Il oeuvre désormais pour que cesse cette situation intolérable. (Photo: Périer et David, au Refuge)


"Certains parents, lorsqu’ils découvrent l’homosexualité de leur fils ou de leur fille, se déchaînent contre leur enfant : insultes, coups, flicage, séquestrations, tout arrive. Avec, au final, une même conclusion : « T’es gay ? Casse-toi ! » Touché par la détresse de ces adolescents bannis et révulsé par l’aberration d’être puni pour le seul fait d’aimer une personne du même sexe, Jean-Marie Périer, le célèbre photographe des années 1960 et de Salut les copains a eu envie d’agir : en rencontrant ces jeunes venant des quatre coins de France et issus de tous milieux, il s’est engagé à porter leur voix. Pour que l’histoire de Sandra, Antoine Hassan, Jimmy et les autres, rejetés par leurs parents, bouscule les idées reçues. Pour que l’on parle enfin d’homosexualité sans tabou ni mauvaise foi, et qu’au début du XXIe siècle, chacun puisse être libre d’aimer sans avoir peur."


Pour vous faire une idée de ce livre, vous pouvez lire en découvrir les quatorze premières pages gratuitement  en cliquant ici.

Plus d'infos:

  • Ces jeunes homos rejetés par leurs parents (un article de l'Express),

  •  le site de Jean-Marie Périer

  • Le site de l'Association Nationale Le Refuge (la seule structure en France, conventionnée par l'Etat, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social, médical et psychologique aux jeunes majeurs, filles et garçons, victimes d'homophobie.

    Ceux-ci ont besoin d'une prise en charge spécifique et d'une écoute rassurante et déculpabilisante, d'autant plus nécessaires qu'ils sont victimes de préjugés et de discriminations au sein même des populations marginalisées et que le personnel des structures d'hébergement traditionnelles n'est pas formé spécifiquement.

    La structure offre un accompagnement d'un mois renouvelable, éventuellement un hébergement temporaire au sein de ses appartements-relais, ce qui permet au jeune de se reconstruire. Il décide lui-même s'il souhaite retourner dans sa famille - la structure engage alors un travail de médiation familiale - ou faire une rupture totale. Le travail du psychologue consiste alors à l'armer pour ce deuil.)

27/11/2007

Israel: rהדף הראשי // מפת האתר Mon fils est homo, et alors?

Un spot télé à la télévision israélienne: Mon fils est homo, et alors?

Bel effet de mise en scène du  coming out du papa, qui passe de l´ombre à la lumière, de la honte et du secret à l´acceptation et à la proclamation sereine. Ce n´est en effet pas seulement aux enfants à proclamer leur réalité. Certains parents passent encore aussi par des phases de rejet, de déni, d´acceptation...On peut espérer qu´un jour cela deviendra plus simple pour tout le monde et que les milieux familiaux et scolaires, et tout le corps social d´ailleurs,  seront vraiment proactifs dans l´accueil et l´accompagnement de l´orientation sexuelle, quelle qu´elle soit!

C´est l´association de parents de gays et lesbiennes TEHILA (http://www.tehila.org.il/) qui l´a financé et fait diffuser. rהדף הראשי // מפת האתר

Si quelqu´un connaît des spots anti homophobes dans les pays arabophones, merci de nous en faire part!

06:51 Publié dans Coming out | Lien permanent | Tags : israel, gay, spot, tv, spot tv, spot tele, lesbienne, parents, association de parents, homo, homosexualite, television | | |  Facebook |

03/08/2007

Mon fils est gay! Petit traité d´éducation parentale (2)

Nouveau lecteur, nouvelle lectrice: merci de lire d´abord l´épisode précédent, daté du 2 août.

Chers Parents d´un fils gay! Lucle belge et Tantelu ont été dans l´impossibilté de lire tous vos courriels tant ils ont été nombreux! Nous ne nous imaginions pas que tant de papas et de mamans, mais aussi d´oncles, de tantes, de grands-parents et de frères et soeurs d´un jeune gay allaient réagir. Il y a donc au jour d´aujourd´hui tant de jeunes gays parmi nous qui font leur coming out!

Mais quelles réactions aussi. TanteLuc a utilisé plusieurs boîtes de kleenex pour écraser ses larmes au coin des yeux sans faire couler son rimmel, enfin, presque...

Nous nous contenterons donc de publier quelques-unes de ces nombreuses réactions...Autant vous le dire tout de suite, nous préférons être né dans notre famille que dans beaucoup des vôtres. Nous avons essayé de classer vos réactions par genres, en établissant une sorte de typologie du parent de gay et en commencant par les réactions négatives. Aujourd´hui nous vous présentons le parent fleur de peau.

Votre fils vient donc de vous annoncer qu´il est gay, et vous lui avez dit...

A. Le parent fleur de peau (de vache)

Variante muette

Le parent regarde son fils d´un air courroucé et ne dit rien. "Je l´ai regardé au fond des yeux et il a parfaitement compris ce que je voulais lui dire."

Variantes faibles

-Et puis quoi encore?

-Ca c´est la dernière! (variante: ca c´est la meilleure!)

-Tu vas arrêter de dire des conneries tout de suite

-As-tu perdu la tête?

-Bordel de merde!

-Petit malheureux!

-Nom de Dieu, il ne manquait plus que cela!

-Je l´avais bien dit qu´il tournerait mal

-Si on avait su, on ne t´aurait pas fait!

-Sale petit pédé, file dans ta chambre, et plus vite que cela!

-Je préférerais être mort.e plutôt que d´entendre cela

-Pire: Je préférerais que tu sois mort plutôt que d´entendre cela

-Tu vas faire mourir ton pere de honte (variante: ta mere)

-Ton pere (ta mere ) va en faire un infar

Variantes fortes

-Sale petit enculé! (et variantes connues)

-Va chercher le martinet (le fouet, la cravache,...)...je vais te faire voir, moi!

-Je n´ai plus de fils, fous le camp, et ne remets plus jamais les pieds ici.

-Je n´ai jamais eu de fils!

Dans plusieurs familles, des parents ont combiné plusieurs des variantes faibles et fortes. Certains papas se sont mis à tourner autour de la table de la salle à manger ou du salon sans pouvoir d´arrêter tout en jurant de manière répétitive.

Certains parents fleur de peau ont été eux-mêmes chercher une valise pour la jeter sur leur fils, d´autres hurlaient, d´autres encore frappaient tout en hurlant, ou cherchaient la valise en hurlant...

Demain, nous poursuivrons l´énoncé de vos réactions et présenterons celles des parents de type bigot.

13:30 Publié dans Coming out | Lien permanent | Tags : lesbienne, education parentale, parents, psychologie, adolescence, homosexualite, gay | | |  Facebook |