12/02/2010

Peintures homoérotiques de Yannis Tsarouchis

Yannis_Tsarouchis

Yannis Tsarouchis (en grec moderne Γιάννης Τσαρούχης) (Le Pirée, 1910 - Athènes, 1989) est un peintre grec contemporain.

tsarouchisgreekgayart001_thumb[3]

Yannis Tsarouchis étudia à l’École des Beaux-Arts d’Athènes de 1929 à 1935 dans l’atelier de Fotis Kontoglou (1931-1934). Avec celui-ci, il s’initia à la peinture byzantine. Il étudia aussi l'architecture et les costumes populaires. Il devint ainsi un des artisans du retour artistique à la Grécité de la génération des artistes des années 1930.
En 1935-1936, il voyagea à Constantinople, à Paris et en Italie. Il s’initia alors à l’art de la Renaissance et à l’Impressionnisme.

tsarouchisgreekgayart002_thumb[5]

Il s'installa définitivement à Paris en 1967.

tsarouchisgreekgayart012_thumb[6]

Dans les années 1980, la Fondation Yannis Tsarouchis fut créée à Marousi dans la banlieue d'Athènes

tsarouchisgreekgayart004_thumb[1]

Theophilos, Matisse ou Giacometti influencèrent l’œuvre de Yannis Tsachouris. Ses tableaux représentent souvent des nus masculins, qui forment le sujet même de l'œuvre (Marin assis et nu allongé, 1948 ; Marin assis sur un lit, 1950) ou s'inscrivent dans des tableaux allégoriques, religieux (Saint Sébastien) ou politiques (La Garde oubliée, 1957).

tsarouchisgreekgayart005_thumb[3]

Plus sur Yannis Tsarouchis

Sources: Wikipedia (texte) et Gay Super Hero (photos)

tsarouchisgreekgayart007_thumb[2]

 

08:00 Publié dans Art | Lien permanent | Tags : peinture, grece, yannis tsachouris, gay, homosexualite, homoerotisme, olivier delorme | | |  Facebook |

21/08/2009

Visions de nus: une expo au Stadtmuseum de Munich

nude05

                                                                           Arabe avec fleurs, nu, 1935 par Herbert List

L'exposition qui se tient encore jusqu'au 13 septembre au Musée de la Ville de Munich est consacrée au Nu dans l'histoire de la photographie. Elle présente 220 photographies originales extraites des collections du Musée et couvre l'ensemble de l'histoire de la photographie: de 1845 à 2005. L'exposition s'organise en différents chapitres de l'histoire de la photo du Nu.

La première section présente des photographies des débuts de l'ère photographique. Il s'agit de photos de nus inspirées de la peinture et de la sculpture: les modèles prennent des poses inspirées de l'idéal du corps humain comme on le concevait à l'Antiquité  puis à la Renaissance. Cette section est suivie d'une section symboliste  fin de siècle: le Nu y devient l'expression des états de l'âme.  Un chapitre est ensuite dévolu aux images naturistes sensées incarner  l'idéal national-socialsite. On verra encore la section consacrée à l'image de la femme fatale, ou aux images qui se servent de l'Orient comme d'un prétexte à l'exposition de la nudité. L'exposition présente ensuite les expérimentations abstraites et surréalistes du 20ème siècle. Elle s'intéresse encore à l'utilisation du corps dénudé dans la mode. Le nu masculin y est aussi analysé comme une expression de l'émancipation homoérotique dans les représentations imagées.

La catalogue, dont la photographie de couverture ravira sans doute nos lectrices lesbiennes, peut se commander en ligne chez divers fournisseurs.

nude07

Catalogue Nude visions chez KEHRER VERLAG: il existe en anglais ou en allemand.

Pour les connaisseurs, voici quelques noms d'artistes connus présentés à l'occasion de cette exposition: Auguste Bellocq, Ruth Bernhardt, Guy Bourdin, Josef Breitenbach, Francis Bruguière, František Drtikol, Frank Eugene, Gertrude Fehr, Franz Fiedler, Hans Feurer, Ulrike Frömel, Vincenzo Galdi, André Gelpke, Heinz Hajek-Halke, Franz Hanfstaengl, Fritz Henle, Martha Hoepffner, Louis Igout, André Kertesz, Germaine Krull, Lehnert & Landrock, Helmut Lederer, Cheyco Leidman, Herbert List, Manassé, Guglielmo Marconi, Will McBride, Pierre Molinier, Eadweard Muybridge, Serge Nazarieff, Floris M. Neusüss, Helmut Newton, Dennis Oppenheim, Guglielmo Plüschow, Gerhard Riebecke, Helmut Roettgen, Franz Roh, Hermann Stamm, Otto Steinert, Bert Stern, Alfred Stieglitz, Sasha Stone, Karel Teige, Juergen Teller, Wilhelm von Gloeden, Gerhard Vormwald, Edward Weston, Clarence White, Willy Zielke

06:45 Publié dans Photographie | Lien permanent | Tags : nu, photographie, photo, photos, exposition, munich, munchen, stadtmuseum munchen, homoerotisme, gay, lesbienne | | |  Facebook |

03/05/2009

Pub homoérotique: Jillz de Heineken

Une pub destinée au public hollandais. Les gars chantent une chanson à l'érotisme ambigu: sont-ils excités par une femme ou par l'idée de boire une Jillz? Rien n'interdit de rêver...

24/12/2007

Photographes homoérotiques du temps passé: Gaudenzio Marconi

Gaudenzio MARCONI (1841-1885)Bild:Marconi, Gaudenzio (1841-1885) - Nudo accademico 2.jpg

Ce photographe italien fut actif en France. Auguste RODIN utilisa sa photographie pour travailler certaines de ses oeuvres: ici, Auguste NEYT, modèle pour L´âge de bronze. Plus bas, il fait poser un de ses modèles selon la célèbre attitude du Faune Barberini (vers 220 avjc). C´est assez typique de l´art de Marconi qui s´inspire souvent de la statuaire antique pour ses nus académiques. Il travaillera à l´école des Beaux-Arts de Paris, et vers 1870 il s´installera à Bruxelles.

Gaudenzio Marconi (1841-1885), Auguste Neyt, modello de "L'età del bronzo" di Rodin (1877).

Faune Barberini, Glyptothèque de Munich, Inv. 218 (Faune Barberini à la Glyptothèque de Munich)

[marconi1.jpg]

 [5807_stdMarconi.jpg]

marconi

 

08:30 Publié dans Photographie | Lien permanent | Tags : photo, photographie, marconi, gaudenzio marconi, homoerotisme, homosexualite, gay, lesbienne, rodin | | |  Facebook |

02/09/2007

Photos homoérotiques du passé: Fred Holland DAY

Photos du passé: FRED HOLLAND DAY

Quelques photos

Photo 1 Saint Sébastien

Photo 2: une photo extraite de Suffering the ideal

Photo 3: homme noir avec diadème

FHD St__Sebastian

 

 

Fred Holland day Suffering_the_ideal_2

FHD Black_man_with_diadema

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L´article de Wikipedia consacré à F.Holland Day

Fred Holland Day (8 juillet 1864 - 12 novembre]] 1933) était un célèbre photographe et éditeur.

Au tournant du siècle, son influence et sa réputation en tant que photographe rivalisaient avec celles d'Alfred Stieglitz, qui plus tard éclipsèrent les siennes. Le point culminant de la carrière de Day fut probablement l'organisation et l'exposition de photographies à la Royal Photographic Society en 1900, qui présentait 375 photographies de 42 photographes, dont 103 de Day, et qui provoqua à la fois les louanges et les avis au vitriol de la critique.

Day appartenait au mouvement pictorialiste, qui considérait la photographie comme un des Beax-Arts. Ses photographies font référence à l'antiquité classique dans la manière, la composition et souvent par le thème. Il réalisait souvent une seule épreuve à partir d'un négatif. Il n'employait que le procédé du platinotype, se montrant peu satisfait des autres, et perdit tout intérêt pour la photographie quand le platine devint impossible à obtenir après la révolution russe de 1917.

La vie et l'oeuvre de Day ont toujours suscité la controverse. Ses sujets photographiques étaient souvent de jeunes hommes nus. Pam Roberts, dans F. Holland Day (Waanders Pub, 2001; catalogue d'une exposition Day au Musée Van Gogh), écrit : "Day ne s'est jamais marié et, bien qu'il soit largement admis qu'il ait été homosexuel, à cause de ses intérêts, de ses sujets photographiques, et de son comportement flamboyant, son orientation sexuelle était, comme beaucoup d'autres choses le concernant, un sujet très privé".

Day passait beaucoup de temps parmi les enfants pauvres d'immigrés à Boston, les encadrant pour lire et les assistant. L'un d'entre eux, un immigrant libanais de 13 ans, Khalil Gibran, devint célèbre grâce à son livre Le Prophète.

Day cofonda et finança personnellement la maison d'édition Copeland & Day, qui de 1893 à 1899 publia près de cent titres. L'entreprise était influencée par le mouvement Arts & Crafts et la Kelmscott Press de William Morris. Il fut le premier éditeur américain de la pièce Salomé d'Oscar Wilde, illustrée par Aubrey Beardsley ; de The Yellow Book, aussi illustré par Beardsley ; et de The Black Rider and Other Lines de Stephen Crane.

De 1896 à 1898, Day se lança dans les thème religieux, se prenant lui-même comme modèle pour incarner Jésus. Ses voisins de Norwood l'aidèrent à reconstituer en extérieurs la Crucifixion en photographie. Cette expérience donna la série d'autoportraits intitulée Les Sept Mots, dépeignant les sept derniers mots du Christ.

Day tomba dans l'oubli pour plusieurs raisons. Il fut éclipsé par son rival, Stieglitz.La style photographique pictorialiste passa de mode. La plupart de ses épreues et de ses négatifs disparurent tragiquement dans un incendie en 1904. Et Day lui-même se désintéressa de la photographie et se retira de la scène photographique.

La maison de Day au 93 Day Street, Norwood, Massachusetts est maintenant un musée, et le bureau de la Norwood Historical Societyal

Références: Wikipedia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fred_Holland_Day

Le commentaire du chéri Jean-Luc

"Il me semble que ses photos ont tout pour se retrouver dans l'air du temps,le charme du passé n'est pas le seul à agir, la composition est efficace. Je reste bluffé par le portrait octogonal, et que dire de l'orientalisme délicat de celui de Gibran...,je trouve fascinant de s'arrêter à l'expression des modèles, on les dirait décalés du sujet,ailleurs, sans doute intentionnellement vu le travail que suppose chaque cliché. C'est à mon avis parce que l'artiste les a voulu intemporels. Ils ne se projettent pas dans un autre monde (ça c'est le rôle de la mise en scène) mais dans un autre temps, le temps de celui qui regarde..."

NDLR: Jean-Luc nous envoie souvent des commentaires pertinents, nuancés et sensibles et nous vous recommendons son site: http://comedieduvide.blogspot.com

Khalil Gibran jeune

FHD-Khali_Gibran

13:30 Publié dans Photographie | Lien permanent | Tags : photo, khalil gibran, homoerotisme, homosexualite, gay | | |  Facebook |