16/04/2010

Joëlle Milquet réagit aux propos du Cardinal Bertone

MILQUET_joelle-_BXL-5

Joëlle Milquet préside aux destinées du CDH (Centre démocrate humaniste, l'ancien Parti social-chrétien en Belgique, un parti proche des milieux catholiques). Elle est Vice-première Ministre et Ministre chargée de l'emploi et de l'égalité des chances.

Madame MILQUET a fait publier le communiqué de presse suivant le 14 avril 2010:

La stigmatisation de l'homosexualité est inadmissible

La Vice-Première ministre et ministre de l’Egalité des chances, Joëlle Milquet, a pris connaissance avec stupéfaction des propos de Secrétaire d’Etat du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone, qui a suggéré dans une interview à une radio chilienne que l’homosexualité et la pédophilie avaient un lien.

Répondant à une question qui évoquait que la fin du célibat des prêtres pourrait résoudre les problèmes de pédophilie au sein de l'Eglise catholique, le numéro deux de l’Eglise a déclaré que « de nombreux psychiatres et psychologues ont démontré qu'il n'existe pas de relation entre le célibat et la pédophilie, mais beaucoup d'autres – et on me l'a dit récemment – ont démontré qu'il existait un lien entre l'homosexualité et la pédophilie. La vérité est celle-ci et le problème, c'est cela».

La ministre de l’Egalité des chances condamne résolument cette stigmatisation de l’homosexualité. Cet amalgame est inadmissible et porte atteinte à la dignité des homosexuels qui ne peuvent en aucune façon être assimilés à des pédophiles.

La pédophilie est un acte pénal gravissime qui ne peut connaître la moindre immunité et elle est d'autant plus grave quand elle vient d'une personne de confiance censée être au delà de tout soupçon.

Source et contacts: cliquer ici et ici

06:03 Publié dans Religions, haines et tolérances | Lien permanent | Tags : bertone, vatican, homosexualite, pedophilie | | |  Facebook |

15/04/2010

Le centre pour l'égalté des chances réagit au propos du Cardinal Bertone

14/04/2010

Suite aux propos tenus par le Cardinal Bertone associant homosexualité et pédophilie, le Centre pour l’égalité des chances a reçu plusieurs messages de protestation de la part de particuliers.

Sur le plan strictement légal, ces propos ne relèvent pas de la loi du 10 mai 2007 tendant à lutter contre certaines formes de discrimination, dont celles motivées par l’homophobie.

Outre le motif d’extraterritorialité, rappelons que la liberté d’expression s’étend aux propos « qui blessent, qui choquent et qui inquiètent », selon l’expression consacrée de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, et n’incriminent que l’incitation à la haine et à la discrimination.

Néanmoins, le Centre pour l’égalité des chances s’étonne que le rapprochement entre homosexualité et pédophilie fasse encore partie des stéréotypes véhiculés sur les personnes homosexuelles, et partage l’indignation généralisée suscitée par les propos du Cardinal Bertone.

18:13 Publié dans Religions, haines et tolérances | Lien permanent | Tags : pedophilie, homosexualite, bertone, vatican | | |  Facebook |

Le Vatican doit avoir un agenda anti homosexuel: un écho suisse

Les propos du Cardinal Bertone qui amalgame homosexualité et pédophilie ne sont pas isolés, il ne s'agit pas d'un franc-tireur. Ils ont d'ailleurs à peine été nuancés par le porte-parole du Vatican, qui ne les a même pas démentis, mais seulement précisés: l'amalgame y est circonscrit au seul contexte du clergé.

Il suffit de recouper:

  • L'église catholique interdit à présent l'accès de la prêtrise à tout homosexuel que ce soit, que le candidat séminariste soit actif ou chaste n'importe pas.

  • Par ailleurs, dans la presse suisse (lire l'article de 24 heures), on peut lire un écho des propos de Bertone: Marc Donzé, vicaire épiscopal à Fribourg, affirmait mardi dans La Liberté que le problème de la pédophilie n’était pas lié au célibat. «En revanche, écrit-il, il semble être lié souvent aux tendances homosexuelles: plus de 90% des prêtres condamnés pour pédophilie aux Etats-Unis sont homosexuels. Un discernement plus strict à cet égard s’impose dans le cadre de la formation des prêtres.»

La Conférence des évêques suisses a refusé de commenter. Mais les propos de Donzé sont dans la ligne exacte ceux de Bertone. Il s'agit donc bien d'une ligne de communication!

Les associations homosexuelles ont réagi vigoureusement: «L’Eglise catholique joue sur des peurs qui prévalaient il y a des dizaines d’années, quand on faisait croire que les homosexuels étaient tous pédophiles, a déclaré Jean-Paul Guisan, secrétaire romand de Pink Cross. Depuis, les études ont montré que l’orientation sexuelle n’avait rien à voir avec la pédophilie.» C'est clair: l'Eglise recherche des boucs émissaires pour ne pas endosser la responsabilité des cas de pédophilie. Il faudrait être naïf de croire que  l'église catholique n'a pas d'agenda anti gay! En temps de guerre ouverte, il convient de se méfier encore davantage de la propagande et de la désinformation.

 

Le Vatican ajoute la honte de l’homophobie à l’infamie de la pédophilie, le communiqué de David et Jonathan

David & Jonathan, mouvement homosexuel chrétien [France], est révulsé de l’amalgame que le cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d’État du Vatican, a fait lundi 12 avril à Santiago du Chili, liant une fois de plus pédophilie et homosexualité. Le cardinal s’inscrit en cela dans la suite de l’instruction (approuvée par le pape) qui, depuis novembre 2005, interdit l’ordination d’homosexuels pour « parer tout risque » de pédophilie dans le clergé. En octobre 2009, Mgr Silvano Tomasi, Observateur permanent du Vatican auprès de l’ONU, avait soutenu le même point de vue.

Cette affirmation gratuite insulte l’intelligence. Tout en se parant de l’autorité de psychothérapeutes, quitte à les instrumentaliser, Bertone n’avance jamais les preuves de ses allégations. L’affirmation d’un lien structurel et sans nuance entre homosexualité et pédophilie est tout aussi contestable que l’association entre célibat et pédophilie. La pédophilie est majoritairement hétérosexuelle dans la société, au sein des institutions comme des familles. Dans l’Église, si de nombreuses victimes de prêtres pédophiles sont des garçons, c’est que le clergé, centré sur le monde masculin, est beaucoup moins au contact de filles.

Cette affirmation est une agression envers tous les homosexuel-le-s – dont certains sont catholiques, laïcs ou prêtres –, une fois de plus stigmatisé-e-s et diffamé-e-s par de hauts responsables catholiques. Notre association demande à tous les catholiques et à leurs pasteurs de se désolidariser avec clarté des propos du cardinal. Il ne suffit pas d’en demander pardon mais de modifier réellement tous les propos ou comportements qui induisent une haine des homosexuel-le-s.

Cette attaque est une réponse inadaptée au scandale de la pédophilie. S’il n’y a pas de lien nécessaire entre célibat et pédophilie, le célibat des prêtres vécu sereinement n’est pas ici en question. En revanche, une approche idéalisée ou le refoulement de la sexualité, la fixation obsessionnelle sur le « péché », un célibat mal assumé, une vision négative de la femme comme « tentatrice »… cantonnent certains prêtres et religieux dans l’immaturité affective et sexuelle, exacerbent leurs pulsions et favorisent chez eux des conduites déviantes ou de substitution. Concernant la pédophilie de ses prêtres, la hiérarchie catholique semble prendre le parti des victimes et abandonner la culture du secret. Mais elle continue pourtant d’ignorer le cœur du problème : la puissance incontrôlée de ceux qui ont « autorité » et le défaut d’équilibre affectif de certains de ses prêtres.

La hiérarchie catholique passe maintenant à l’offensive et veut faire diversion en allumant des contre-feux à sa mise en cause publique, de la part de ses propres fidèles notamment. Sa première parade a été d’exprimer une compassion voire des regrets envers les victimes tout en affirmant sa solidarité avec tous les prêtres, évêques et pape « injustement diffamés ». Après s’être posés en victimes de l’« acharnement médiatique », certains responsables catholiques cherchent des boucs-émissaires pour expier leurs fautes à leur place et les dispenser d’assumer leurs responsabilités, en changeant en profondeur leurs comportements ou leurs discours. Faisant cela, ils ne semblent pas prendre la mesure du discrédit de leur parole en matière de morale et continuent de se poser en experts dans ce domaine. Mais, ils ne font qu’ajouter la honte de l’homophobie à l’infamie de la pédophilie.

Patrick Sanguinetti, co-président et porte-parole de David & Jonathan Contact : 06 73 60 98 04, communication@davidetjonathan.com

14/04/2010

Affaire Bertone: le communiqué d'ECOLO

logo

Suite aux propos liant pédophilie et homosexualité du n°2 du Vatican, Jean-Michel Javaux, co-président d'Ecolo, a réagi au nom d'Ecolo et par communiqué:

Pour ECOLO, la Belgique doit officiellement condamner avec force les amalgames intolérables du Vatican liant pédophilie et homosexualité.

14 avril 2010  | ECOLO a été particulièrement choqué par les propos tenus par le Cardinal Bertone, numéro deux du Vatican, qui a établi un lien aussi stupide qu’inadmissible entre pédophilie et homosexualité.

Pour ECOLO, ces propos sont particulièrement injustes et discriminants à l’égard des gays et des lesbiennes. Les Verts condamnent très fermement cette déclaration injurieuse et déplacée. Cet écran de fumée particulièrement nauséabond vise vraisemblablement à créer une diversion par rapport à une attitude irresponsable des autorités vaticanes dans la gestion de cas avérés de pédophilie.

Avec Groen !, ECOLO demande que le Ministre des Affaires étrangères belge convoque le nonce apostolique afin de lui faire part de la colère de la Belgique par rapport aux propos scabreux du Cardinal Bertone.

Très attaché à la séparation entre l’Église et l’État, ECOLO tient à rappeler qu’à tous les niveaux de pouvoir où il a pu exercer des responsabilités, ses ministres ont pris des dispositions visant à lutter contre toutes les formes de discrimination dont les LGBT sont encore victimes.

A titre d’exemple, en février dernier, et à l’initiative de Jean-Marc Nollet, les Gouvernements wallon et de la Communauté française ont adopté un avant-projet de circulaire sur les congés de paternité, qui met fin aux discriminations fondées sur l’orientation sexuelle. Ce texte vient d’entrer en vigueur. Ainsi, il est désormais possible d’accorder un congé de paternité à la travailleuse en cas d’accouchement de son épouse ou de la femme avec laquelle elle vit en couple au moment de l’heureux évènement.

Enfin, à mille lieux des considérations rétrogrades du Vatican, les militants, ministres et parlementaires d’ECOLO et Groen ! participeront le 15 mai prochain et comme chaque année à la Belgian Lesbian & Gay Pride. Ils porteront fièrement les revendications légitimes d’une société plus solidaire, plus tolérante et plus ouverte

19:15 Publié dans Religions, haines et tolérances | Lien permanent | Tags : ecolo, bertone, vatican, homosexualite, pedophilie, nonce apostolique, groen | | |  Facebook |

Les députés socialistes condamnent avec fermeté les propos inacceptables du numéro deux du Vatican !(Belgique)

Communiqué de presse du groupe PS à la Chambre (Belgique)

le_ps_2

 
Le secrétaire d’Etat du Vatican a récemment déclaré à la radio chilienne qu’il y avait un lien entre homosexualité et pédophilie, déclarant par là que les scandales à répétition d’actes de pédophilie émanant de membres de l’Eglise n'avaient rien à voir avec le célibat des prêtres mais étaient dus à l’homosexualité.
 
Le groupe PS à la Chambre condamne avec la plus grande fermeté ces propos inacceptables, qui assimilent les personnes homosexuelles à des délinquants sexuels.
 
Pour Patrick Moriau, député PS, proférer des accusations scientifiquement fausses et générer ainsi des amalgames de culpabilité à l’égard d’une population qui fait l’objet de par le monde de violences et de discriminations quotidiennes est intolérable et relève d’une nouvelle forme d’obscurantisme.
 
Il convient à cet égard de rappeler qu’une série de pays punissent encore pénalement l’homosexualité, certains prévoyant la peine de mort. Tous les jours, des personnes subissent des violences, des menaces, des rejets et des discriminations parce qu’elles ont une orientation sexuelle différente.
 
De telles déclarations d’un haut représentant de l’Eglise, avec toute « l’autorité morale » qui peut en découler, sont particulièrement dangereuses. Alors que l’on sait combien il peut être très difficile pour un jeune de découvrir et d’accepter son homosexualité, on mesure la violence de telles déclarations qui qualifient de crime sexuel une simple orientation sexuelle !
 
Enfin, les propos émanant du numéro deux du Vatican sont honteux parce qu’ils visent à désigner des coupables automatiques (les homosexuels) et ainsi à dédouaner l’Eglise de sa responsabilité pour les multiples faits pédophiles commis par ses membres et pour l’absence ou l’insuffisance de réactions appropriées de cette dernière (transmission des dossiers à la justice), causant la souffrance de très nombreuses victimes et de leurs familles.
 
Patrick Moriau demande dans ce cadre au Ministre des Affaires étrangères de convoquer dans les meilleurs délais le nonce apostolique afin d’exprimer la condamnation par la Belgique des propos du secrétaire d’Etat du Vatican.
 
Pour le Groupe PS de la Chambre, le gouvernement doit profiter de la présidence belge de l’Union européenne pour rappeler combien il faut combattre toutes les formes de discrimination, en particulier combien il est nécessaire de lutter encore et toujours contre l’homophobie et la criminalisation de l’homosexualité.
 

15:01 Publié dans Religions, haines et tolérances | Lien permanent | Tags : bertone, nonce apostolique, vatican, ps, parti socialiste | | |  Facebook |

Catho, pédo, homo: les réactions des associations LGBT françaises aux propos du Cardinal Bertone


L’Inter-LGBT condamne un amalgame honteux entre homosexualité et pédophilie du cardinal Tarcisio Bertone, numéro deux du Vatican.

Aujourd’hui, pour le numéro du 2 du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone, le célibat des prêtres n'a aucun lien avec les cas récents de pédophilie, mais «le problème» [de la pédophilie] est lié à l'homosexualité. Cette formulation ignoble accuse les homosexuels d'être à l'origine de la pédophilie, elle entretient l'ambiguïté entre une orientation sexuelle et une pathologie et nous replace quarante années en arrière où la « question homosexuelle » était regardée comme « un douloureux problème » et une maladie.

Les autorités religieuses catholiques vivent une grande crise, mais pour autant en faire porter la responsabilité aux « homosexuels » et à l’homosexualité est une atteinte à la dignité des personnes. Cette déclaration publique, qui est un dérapage de plus, nous montre finalement qu'il existe une vraie rupture entre les autorités religieuses catholiques et le reste de la société. En effet, aujourd’hui, la dépénalisation de l’homosexualité et sa déclassification des maladies mentales sont acquises, l’égalité des droits pour les couples de même sexe devient même une réalité dans des pays réputés très catholiques (Espagne, Portugal…), et des couples de même sexe peuvent construire des projets parentaux (Pays-Bas, Belgique…).

L’inter-LGBT tient à rappeler son attachement à la laïcité, garantie et condition de la liberté et de l’égalité des droits des individus et exige donc des organisations politiques françaises et des organisations des droits humains qu'elles dénoncent cette déclaration publique. Elle met en garde contre toute tentative de stigmatisation des homosexuel-le-s et invite le Vatican à revenir rapidement sur ces propos et à les condamner publiquement en présentant ses excuses aux personnes atteintes par la déclaration.

clip_image002
 

Réaction de la Présidente du Centre LGBT de Paris

A quelques semaines de l’IDAHO, 

la hiérarchie catholique s’enfonce dans la haine homophobe ! 

Paris, le 13 avril 2010 

Ça ne pouvait pas mieux tomber, le thème de l’IDAHO, journée mondiale de lutte contre l’homophobie du 17 mai, est cette année : « Religions et homosexualité » !  

L’église catholique, non contente de défrayer la chronique avec des scandales pédophiles successifs, ne trouve rien de mieux pour tenter de se disculper que d’invoquer l’homosexualité des pédophiles !  

Les déclarations du Cardinal Bertone, secrétaire d’Etat du Vatican, en visite au Chili, relèvent de la diffamation homophobe. Il considère que la pédophilie des prêtes est une conséquence de leur homosexualité et non de leur célibat.  

Que le célibat ne soit pas la raison de la pédophilie des prêtes, c’est tout à fait possible ; pourquoi leur vœu de chasteté devrait-il les pousser à s’intéresser plus aux enfants qu’aux adultes ? 

Ce qui est certain en revanche et chacun le sait, la hiérarchie catholique également, c’est que la pédophilie n’a rien à voir avec l’orientation sexuelle. Si des pédophiles s’attaquent aux enfants d’un des sexes plutôt qu’à l’autre, beaucoup s’en prennent aux enfants des deux sexes ; des pédophiles sont hétérosexuels et d’autres homosexuels ; beaucoup d’entre eux sont de bon pères de famille.

Aucun argument scientifique digne de ce nom ne lie plus spécifiquement homosexualité et pédophilie ; l’homosexualité est une orientation sexuelle, la pédophilie est une pathologie criminelle, elles n’ont rien de commun.  

Pourtant, en déclarant : “De nombreux psychologues et psychiatres ont démontré qu’il n’y avait aucun lien entre le célibat et la pédophilie et beaucoup d’autres, m’a-t-on dit récemment, qu’il y avait une relation entre l’homosexualité et la pédophilie … Cette pathologie touche toutes les catégories de gens, et les prêtres à un moindre degré si l’on regarde les pourcentages” ; le numéro deux de la  hiérarchie catholique choisit de stigmatiser l’homosexualité. Il fait fi des fillettes abusées, des nombreuses liaisons et même grossesses hors mariage impliquant des mineurs, également des nombreux scandales de fœtus avortés.

La hiérarchie catholique tente de détourner l’attention et de fédérer l’opinion publique contre un ennemi commun : l’homosexualité. Les juifs et les francs-maçons n’ont pas suffit, le complot contre l’église catholique est désormais également ourdi par les homosexuels !  

Il semble que le Vatican soit bien mal engagé pour résoudre comme il se doit ces lamentables affaires de pédophilie en son sein !  

A l’occasion de l’IDAHO nous organiserons des rencontres avec les représentants des religions. Nous apprécierions que d’ici-là,  ils condamnent très clairement de tels propos qui ne sont basés sur aucun fait scientifique et au contraire, relèvent de la diffamation, constituent même une incitation à la haine homophobe. Les responsables religieux ne se doivent-ils pas d’être exemplaires de toute manipulation ?  Responsables et dignes, ne devraient-ils pas s’engager en faveur d’un règlement loyal du problème de la pédophilie en leur sein et pour une acceptation sans condition de l’homosexualité qui n’est ni une pathologie, ni un délit ?  

Christine Le Doaré, présidente du Centre LGBT Paris I-d-F