01/07/2010

France- Help pour le Refuge: sois généreux comme le soleil d'été!

refuge

Un message de Nicolas Noguier, Président du Refuge

Bonjour!
Comme vous le savez certainement, Le Refuge a lancé une campagne nationale de récolte de dons.
Un spot a été diffusé sur TF1 à cette occasion.
Nous avons toujours besoin de votre soutien, notamment pour l'acquisition d'un local d'accueil de jour sur Paris.
N'hésitez pas à donner, même 1€, à l'association : ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

Vous pouvez nous soutenir via PAYPAL :
http://www.facebook.com/l/b1fe9Upcb0MNxn7sFN51frhCNKw;www...

Ou par tout autre moyen.
Toutes les infos : http://www.facebook.com/l/b1fe9PlF608Snx1VK6rO2iCKsDA;www...

Merci à vous,
Merci pour nos jeunes!

05:56 Publié dans Suicide | Lien permanent | Tags : suicide, suicide des jeunes, asile, accueil, le refuge, homophobie, homosexualite | | |  Facebook |

06/02/2010

Journées Nationales de Prévention du Suicide (5-10 février 2010) :

Communiqué Inter-LGBT, CAELIF, LMDE, CONTACT et MAG

Communiqué de presse
le 6 février 2010

Journées Nationales de Prévention du Suicide (5-10 février 2010) :
les jeunes LGBT appellent à la lutte contre l’homophobie et la transphobie

À l'occasion des Journées nationales de prévention du suicide, nos organisations rappellent que l’homophobie et la transphobie sont la première cause de suicide chez les jeunes LGBT de 15 à 24 ans. A titre d’exemple, 8%1 des étudiant-e-s LGBT ont déjà effectué une tentative de suicide, contre 2,6%2 chez les étudiants en général. Plus dramatique encore, selon une étude de l’INSERM en 2005, les jeunes homosexuels et bisexuels courent 13 fois plus de risques de faire une tentative de suicide que les jeunes hommes hétérosexuels. D’autre part, une récente étude plus ciblée (avril 2009) réalisée en France, sur un échantillon réduit de 100 jeunes personnes trans de 16 à 26 ans, fait apparaître un taux de suicidalité encore plus grand, de l'ordre de 34%**.
Les jeunes homosexuel-le-s et trans sont victimes d’un environnement normatif où les injures et propos dégradants liés à l’orientation sexuelle ou l’identité de genre sont quotidiens dès l'école primaire. En cela, ce ne sont ni l'homosexualité ni la transidentité, mais le climat d’homophobie et de transphobie latente qui est directement à l'origine de ce mal-être.
Fortes de ce constat, nos organisations alertent les pouvoirs publics sur l'urgence qu'il y a à mieux prévenir la sursuicidalité des jeunes LGBT. Nous lançons un appel à la mise en place d’un plan national destiné à prévenir et prendre en charge les jeunes :
1.       la formation des professionnels de l’éducation et de la santé sur le risque accru de suicidalité pour les jeunes LGBT, en raison du rejet homophobe et transphobe ;
2.       le renforcement et le développement des dispositifs d’écoute (accueils et lieux d’écoutes banalisés dans les lieux de vie scolaires et universitaires) ;
3.       un accompagnement psychologique et social du jeune dès la première tentative de suicide ;
4.       une enquête publique sur le lien entre suicide et sexualité, suicide et identité de genre, avec un suivi des chiffres qui permettront d'évaluer l'efficacité des moyens mis en oeuvre.
Par ailleurs, seule une vraie politique de lutte contre l'homophobie et la transphobie dans les établissements scolaires, allant de pair avec un travail éducatif sur les représentations permettra de prévenir le mal-être chez les jeunes LGBT
Nous appelons les pouvoirs publics à prendre en considération la réalité des insultes homophobes banalisées dès l'école primaire et à prendre toutes les mesures nécessaires pour que recule significativement le mal-être ressenti par ceux qui, enfants ou adolescent-e-s, se découvrent une orientation ou une identité sexuelles qui les exposent à la stigmatisation.

13:21 Publié dans Suicide | Lien permanent | Tags : suicide, prevention du suicide, adolescents, jeunes, gay, lesbienne | | |  Facebook |

31/01/2010

L'anxiété pèse lourd chez les jeunes homosexuels

Un article de Sara Champagne pour La Presse (Canada)

revue c de psychiatrie

(Montréal) L'anxiété est un facteur qui pèse lourd dans la balance chez les jeunes gais et lesbiennes qui se suicident. Et ils sont plus enclins à consulter un professionnel de la santé mentale avant de passer à l'acte, révèle une étude de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas.

Pour parvenir à ces conclusions, Dr Johanne Renaud, chef médical de la section jeunesse du programme des troubles dépressifs, de l'Institut Douglas, a rencontré la famille de 55 jeunes du Québec, âgés entre 11 et 18 ans, qui se sont enlevés la vie. À la suite d'une série de questions sur l'orientation sexuelle de ces jeunes, elle s'est penchée sur quatre cas d'apparente homosexualité.

Ses recherches, dont les résultats sont publiés ce mois-ci dans la Revue canadienne de psychiatrie, démontrent que les jeunes gais et lesbiennes étaient 12 fois plus susceptibles de souffrir de troubles anxieux. Et dans le mois précédant leur décès, ces jeunes semblaient plus nombreux à avoir consulté un professionnel de la santé, un psychiatre, ou même à avoir été hospitalisés. Leur niveau d'impulsivité était par ailleurs élevé.

«Ce n'est pas beaucoup en termes de nombres, mais les résultats sont suffisamment solides pour poursuivre la recherche plus loin, explique Dr Renaud. La dépression demeure la cause numéro un du suicide, il n'y a pas de doute là-dessus. Toutes les études le démontrent. Mais l'anxiété est certainement un facteur. Et dans les cas des quatre jeunes, la prévalence était très forte.»

Pour lire la suite de l'article, cliquer ici

Pour toute l'étude en anglais, cliquer ici

07:45 Publié dans Suicide | Lien permanent | Tags : anxiete, suicide, ados, adolescents, homosexualite, canada, montreal, gay, lesbienne | | |  Facebook |

15/08/2008

Je suis content d'avoir raté mon suicide...

...parce que ma vie est si chouette aujourd'hui". C'est ainsi que s'énonce la nouvelle campagne du Trevor Project (Californie) pour la prévention du suicide chez les jeunes LGBT (lesbienne, gay, bi, trans).

trevor 2

 

trevor campaign

06:45 Publié dans Suicide | Lien permanent | Tags : gay, lesbienne, trans, bi, discrimination, suicide | | |  Facebook |

15/09/2007

Suicide des jeunes gays, lesbiennes et bisexuel.le.s: les références de Pierre TOURNAY

L´excellente page web de Pierre TOURNAY nous propose une mine de références en francais sur le suicide des jeunes gays, lesbiennes et bisexuel.les. Je la reproduis à votre bonne attention, avec son aimable autorisation. A consulter sans modération! Merci à vous de diffuser le plus largement possible. Et surtout, merci Monsieur Pierre TREMBLAY pour le magnifique travail accompli!

Référence du site (avec aussi les références anglophones):

http://www.youth-suicide.com/gay-bisexual/quebec-suicide-...


Références francophones sur les problèmes de suicide des jeunes gays, lesbiennes et bisexuel.le.s

Dorais, Michel (2000). MORT OU FIF: Contextes et mobiles de tentatives de suicide chez des adolescents et jeunes hommes homosexuels ou identifiés comme tels. Et  perspectives de prevention. Québec: Université Laval. 120 pages.

Dorais, Michel (2000). Préfère t-on encore les voir morts? le suicide chez les jeunes qui vivent l'homosexualité. [Do we still wish their deaths? Suicide problems of homosexually oriented youth.]  Internet: http://www.multisexualites-et-sida.org/yapasque/suicide.h... . In Daniel Welzer-Lang, Ed.. Nouvelles approches des hommes et du masculin. Toulouse, France: Presses Universitaires du Mirail.

Dorais, Michel (2000). Le dernier tabou : la diversité sexuelle. Texte de la conférence de M. Michel Dorais présentée au Conseil Général de la CSQ le mercredi 6 décembre 2000. 

Dorais, Michel (1998). Les jeunes hommes homosexuels ou bisexuels: parmi les plus à risque de suicide. [Young gay and bisexual males: among the most at risk for suicide.] Vis-à-Vie, 8(2). Internet Availability: - http://www.aqps.info/docs/vav/v08/v08n2-02.htmll .
 

Internet References:

Social Construction of Male Homosexuality and Related Suicide Problems...Quebec: - Déficiente, la prévention du suicide chez les gais: "Si l'on souhaite un jour franchement s'attaquer à la question du suicide au Québec, il faudra commencer par cerner l'une de ses cibles les plus vulnérables, les homosexuels." Préfère-t-on encore les voir morts ? ou Le suicide chez les jeunes qui vivent l'homosexualité. - Le suicide chez les gais et lesbiennes Suicide-Action Montréal s'implique davantage. - Le phénomène du suicide au Québec et l'homosexualité: "On ne peut parler d’homosexualité sans mentionner l’homophobie. On sait maintenant avec certitude que le fait d’avoir à vivre le harcèlement répété des homophobes à leur endroit est une cause très importante de tentative de suicide, chez les jeunes garçons en particulier. L’homophobie est très répandue : un autre problème de société." - L’urgence d’agir: La prévention du suicide chez les personnes homosexuelles: Une question de santé mentale: Rapport d’un groupe de réflexion initié par Gai Écoute (PDF Download)

Quebec was the first major jurisdiction in North America (province, state, or country) to include "sexual orientation in their charter of rights (1977). Homophobia and related abuses remain rampant, however, as reported in Quand l'autre en soi grandit: les difficultés à vivre l'homosexualité à l'adolescence - Bill Ryan et Jean-Yves Frappier (L'adolescence: une réalité méconnue). French Canadian GLBT adolescents have al the problems of their English counterparts, including attending highly homo-negative schools where administrations have gone as far as stating: "We do not want any homosexuals here!" "Peu après, une travailleuse sociale contactée par Pierre et sa famille recevra le même type de réponse de la part de la direction de l'école: "On ne veut pas d'homosexuels ici!" Quebec and Alberta have a history of having the highest youth suicide rates in Canada. - Suicide an ongoing issue in the gay community N/A. - L’homosexualité vue par les Québécoises et les Québécois: Les trois quarts de la population se disent ouverts et tolérants. - Suicide and GLB Youth - A document prepared by Project 10 of Montreal exploring the psycho-social and counselling issues related to suicide among gay, lesbian and bisexual youth N/A (PDF Download Available).

Avril 2002 (Must Scroll): "Un sondage en ligne réalisé par Citegay.com propose quelques données chiffrées sur la perception de l'homosexualité durant l'adolescence. Sur 6308 votes, 5,8% considèrent que la perception de leur homosexualité les ont amené à tenter de se suicider, 10,4% disent avoir envisagé le suicide. La perception de leur homosexualité fut une cause de souffrance pour 54,1% ( soit 3410 personnes). Pour seulement 12,6% de personnes participant au sondage, elle fut source d'épanouissement. Pour 10,7 %, la perception de leur homosexualité durant leur adolescence leur fut indifférente... Qui oserait dire que l'homosexualité ne pose pas problème chez les jeunes, et qu'une "homosexualité" traitée à l'école n'est pas une urgence sociale?" - L’homosexualité: facteur de risque, oui ou non? - Adolescence et homosexualité: souffrance, tabou social et inertie éducative: "...ton homosexualité...a été une cause de souffrance: 53.4%" 

Mort ou Fif: Contexte et mobiles de tentatives de suicide chez les adolescents et jeunes hommes homosexuels ou identifiés comme tels. Excerpts: Nicolas était depuis des années la cible de propos blessants et homophobes... - Les adolescents homosexuels: profils et scénarios: Deux profils. - Dans « Mort ou fif » (« fif » est l'équivalent de « pédé » en québécois), après avoir recueilli des témoignages de jeunes homosexuels qui parlent de leurs tentatives de suicide, le chercheur québécois Michel Dorais analyse le motif et le contexte de ces actes de désespoir. - Homsexualité et Suicide: Michel Dorais: Mort ou fif: La face cachée du suicide chez les garçons. - État de la question et pistes de prévention: Synthèse de la journée d’étude organisée le 17 juillet 2001 (PDF Download): Les jeunes gays et le suicide, Michel Dorais. - Mort ou fif N/A: "Tous les jeunes qui découvrent leur homosexualité ne font pas une tentative de suicide. Mais cette circonstance multiplie par 16 le risque de passage à l’acte. Il n’y a rien d’étonnant à cela, tant la stigmatisation sociale est encore forte concernant cette orientation sexuelle. Chaque année, des dizaines de jeunes continuent de mourir parce qu’ils se croient seuls au monde ou monstrueux et sont victimes de l’intolérance, de l’incompréhension et, pour tout dire, de la bêtise de leurs contemporains..." 

Le rejet social tue parfois: Conférence sur le suicide et les jeunes hommes, le mercredi 14 février, au Grand Salon du pavillon Maurice-Pollack. "La conférence du Groupe de prévention du suicide, intitulée: ""Quand t'es seul au monde": rejet social et suicide chez les jeunes hommes"..." - Masculinisme et suicide chez les hommes. - Suicide: "J'entends montrer dans ce bref article que les jeunes qui vivent l'homosexualité présentent de multiples facteurs de risque en ce qui concerne le suicide. Bien sûr, cela ne signifie pas que tous les jeunes qui vivent l'homosexualité ou qui s'identifient comme étant homosexuels deviennent tous suicidaires, mais que cette population présente des caractéristiques reconnues pour accroître la vulnérabilité personnelle et sociale..."

Le phénomène du suicide chez les jeunes hommes: "L'auteure traite ce délicat sujet en exploitant des entrevues de trois jeunes hommes dont deux sont homosexuels. On pourrait s'étonner de l'insistance mise sur l'homosexualité comme facteur déterminant. En fait, ces propos rejoignent des études qui montrent que les homosexuels, les victimes d'agressions sexuelles et les autochtones sont les principaux candidats au suicide..." - Suicide chez les jeunes homosexuels : Le cercle vicieux.

From "Index" - L'hebdo gai du Québec - October, 98 - Two suicide related articles: La corde au cou and L’homosexualité: facteur de risque, oui ou non?  Cases are noted to reveal that French Canadian gay boys are also attempting suicide for reasons related to their sexual orientation: lack of self-acceptance to abuse by others. One - Pierre - totaled a car in his attempt to kill himself by driving a car at 140 k/hr down a 150-feet embankment and a seat belt was not being used in the hope that death would result. Projet 10 - reports dealing with 10 to 15 suicide attempters per year, while a youth group - Jeunesse Lambda - somewhat minimized the problem. In an inadvertent way, however, the youth group had presented Pierre (suicide attempt described above) with a situation which precipitated his decision to kill himself. [In Calgary, in 1996 or 1997 - a male had attended a GLB youth group once and, soon after, committed suicide.] -  Carrefour Intervention Suicide (Québec) N/A: - La problématique du suicide dans les populations gaie, lesbienne et bisexuelle N/A.

Le suicide et l'homosexualité. - Le suicide chez les jeunes hommes homosexuels. - Le suicide chez les gais et lesbiennes. - Le suicide chez les jeunes gais: Gai Écoute à l’origine de la première recherche québécoise portant sur le suicide chez les jeunes gais et bisexuels. - Une réalité à reconnaître: le suicide chez les jeunes gais. - Vous (Claude Charron) avez fait un reportage percutant sur le suicide chez les jeunes gais.Et vous êtes associé à l’organisme Gai Ecoute. C’est important pour vous? N/A - Histoire de vie: "Je voudrais tellement être comme tout le monde, avoir femme et enfants, mais les hommes m'attirent...Au début de la vingtaine, des pro-blèmes de santé mentale se révèlent de plus en plus chez Denis. Il devient étrange et imprévisible. Les membres de sa famille sont inquiets, on le sent souffrir beaucoup moralement. Durant deux ou trois ans, ses proches le voient dégringoler, jusqu'au jour où il devra être hospitalisé en psychiatrie. Là, on conclut à un diagnostic de schizophrénie. À partir du début de la vingtaine et jusqu'à sa mort, Denis sera épisodiquement suivi en psychiatrie. Régulièrement, il devra faire de nouveaux séjours à l'hôpital psychiatrique...La confusion sur son orientation sexuelle : un obstacle à la « normalité » de Denis... Pour Denis, vivre une vie « normale », c'est entretenir des rapports amoureux avec une personne de l'autre sexe. Au-dedans de lui-même, il n'en est pas moins confronté à la réalité complexe et ambivalente de sa libido. Son orientation sexuelle est confuse. Tout comme il a aimé avoir des relations hétérosexuelles, les hommes l'attirent et l'excitent... Deux ou trois ans avant de se suicider, il forme un couple avec un jeune homme et il fréquente des bars gais. À ses proches, il révèle alors clairement ses tendances. Cette expérience de vie commune se termine au bout de quelques mois. Selon sa famille, « ...c'était difficile à vivre pour Denis d'être ainsi tiraillé sexuellement et de ne pas répondre aux normes de la société ».

Le suicide chez les gais; la Cohorte Oméga signale de nouvelles statistiques qui soulèvent des inquiétudes: "La haute prévalence des idées suicidaires et des tentatives de suicide chez les hommes gais montréalais ainsi que les liens observés entre ces événements et l'acceptation personnelle et sociale de leur orientation sexuelle, soulignent l'urgence d'inclure ces préoccupations de façon formelle aux priorités de santé», termine le communiqué."  - Forte tendance suicidaire chez les homosexuels N/A: (Must Scroll) Pas moins de 36% des hommes homosexuels participant à un vaste ensemble de recherches sur le sida ont déjà tenté de s'enlever la vie, révèle la première étude québécoise qui établit des liens évidents entre l'homosexualité et l'incidence du suicide... Plus encore, près de 72% des participants ont pensé au moins une fois en finir avec la vie, révèle l'étude." - Suicide et coming-out chez les gais et bisexuels montréalais.  Ya-t-il un lien? N/A "Parmi nos participants [Cohorte Oméga], 71,3 % déclarent qu’il leur est arrivé au moins une fois d’avoir des idées suicidaires (23,5 %, une seule fois et  47,8 %, plus d’une fois). L’âge moyen à ce premier événement est de 19 ans (18,7 ans) alors que chez ceux qui rapportent avoir songé à se suicider plus d’une fois, l’âge moyen au dernier événement est de 30 ans (29,9 ans)." - Taux record de tentatives de suicide chez les homosexuels.

L'affaire Pinard N/A: "Le 15 mars 2000, monsieur Daniel Pinard... faisait publiquement son ''coming-out'' à l'émission Les Francs Tireurs... révélant son homosexualité, et ceci, à titre de porte-parole pour le mouvement Gai-Écoute qui tente de sensibiliser la population au phénomène grandissant du suicide chez les jeunes gais. Il y dénonçait la méchanceté gratuite de certains humoristes québécois, ne se contentant pas de rire des minorités, mais pointant directement du doigt des personnalités connues. - Demystifying Homosexuality in Schools in the Chaudière-Appalachia Region: An Aid to Intervention (PDF Download N/A)

Special Issue on "Sexual Orientation" in "Vis-à-vie" by the Quebec Association of Suicidology is now available online.La revue le Vis-à-vie, vol. 10 nº 2, 2000: Le thème de ce numéro est « Suicide et orientations sexuelles »: Un double tabou. - Orientations homosexuelles ou bisexuelles chez les jeunes présentant des problèmes suicidaires: recherche, problématique et propositions. - La honte d'être. - Mort ou fif, différence assassinée. - Événements suicidaires chez les hommes gais. - Gai écoute, 20 ans d'espoir. - Suicide-Action Montréal et Gai écoute : un projet conjoint de formation et de sensibilisation. - L'intervention dans Chaudière-Appalaches. - Histoire de vieNote: The English version of "Orientations homosexuelles ou bisexuelles chez les jeunes présentant des problèmes suicidaires: recherche, problématique et propositions" by Pierre Tremblay and Richard Ramsay is available as "Suicidal problems of youth with homosexual or bisexual orientations: research, problems, and proposals.

Le suicide des jeunes à orientation sexuelle non conventionnelle... N/A - Suicide chez les jeunes • reconnaissance des droits • hétérosexisme. À quand une campagne de sensibilisation sur l'homophobie? N/A - L'amour entre femmes dans l'Église catholique par Débora et Judith, aux Éditions AdA Inc N/A.: "On y retrouve également des témoignages et des statistiques qu'on ose à peine dévoiler concernant le suicide de trop nombreux gais et lesbiennes."

Documents PDF N/A: - Impact du «Projet 10» sur le mieux-être sexuel de jeunes gais et bisexuels N/A. - Faire les premiers pas - Un livret pour les jeunes gais, lesbiennes et biseuxuels N/A. - Jeunes gais/ lesbiennes 14-17 ans - Modèle d'intervention de groupe (ville de Québec) N/A. - Le suicide et l'orientation sexuelle. Document de Projet 10 Montréal sur les aspects psychosociaux du suicide chez les jeunes gais, lesbiennes et bisexuel(les) N/A. - Le livre Blanc: La prévention du suicide. - Le Suicide: Ce que vous devez savoir (PDF Document).

Social Construction of Male Homosexuality and Related Suicide Problems...France: - Suicide et dépression chez les adolescents homosexuels, l'urgence d'une action!!! -  « Alternate Link) Le suicide qui n’ose pas dire son nom: "Le livre Homosexualité & suicide, au travers d’études et de 13 témoignages, propose une explication du taux de suicide apparemment plus élevé chez les gays et lesbiennes et particulièrement les jeunes... Je cite un paragraphe du livre qui résume les principaux facteurs à risque pour le jeune gay : « on s’aperçoit que les risques suiciFrance: - Suicide et dépression chez les adolescents homosexuels, l'urgence d'une action!!! - Le suicide qui n’ose pas dire son nom: "Le livre Homosexualité & suicide, au travers d’études et de 13 témoignages, propose une explication du taux de suicide apparemment plus élevé chez les gays et lesbiennes et particulièrement les jeunes... Je cite un paragraphe du livre qui résume les principaux facteurs à risque pour le jeune gay : « on s’aperçoit que les risques suicidaires les plus élevés sont, soit associés à un vécu persécutif de la part de membres de la famille, de pairs, ou de professionnels référents ; soit à une difficulté extrême à traverser la prise de conscience et / ou la révélation de l’homosexualité ; soit enfin à une incapacité à vivre l’un de ses premiers amours, à un rejet de sa part ou à une rupture amoureuse.." - Tentatives de suicide à l’adolescence: souffrance singulière et mal-être social: "Les jeunes face à l’homophobie" par Eric Verdier, Coauteur de Homosexualité et suicide (p. 14-16. PDF Download) -  Suicide Mortelle homophobie: Entretien réalisé par Dany Stive: Éric Verdier et Jean-Marie Firdion, Homosexualités et Suicide. - Contribution d’Eric Verdier À L’amphi 2005. - Une recherche action d’Éric Verdier: Préférence sexuelle, niveau social, origine ethnique : la discrimination conduit à la prise de risque..

Le risque de suicide chez les jeunes a orientations sexuelles non conventionelles (lesbiennes, bisexuelles, gais) (PDF Download, Homosexualites et Socialism, Rapport). - Le rejet social comme origine du suicide N/A. (Locate Link on this page and download item) - Avoir 16 ans et être homo: "La vie est très difficile lorsqu'on se découvre gay au collège et au lycée. Un petit aperçu de mon histoire à moi et mes conseils... C'était également un moyen d'annoncer mon homosexualité aux gens qui m'entourent. Grave erreur. Dans le cercle de mes amis, je me suis découvert des ennemis suite à cette annonce. ça a été un calvaire cette dernière année. Insultes, sous-entendus mal placés, et même des crachas..." - Suicide et dépression: "Suicide et sexualité sont encore aujourd'hui en France des sujets relativement tabous. De nombreux experts estiment que les statistiques sur le suicide sont sous-évaluées. De plus, à la différence des États-Unis, du Canada et de l'Italie, aucune étude n'a été menée à ce jour sur les risques suicidaires dans la population des jeunes gais et lesbiennes et celles réalisées sur le suicide chez les jeunes n'interrogent, ni ne prennent en compte les difficultés liées à l'acceptation de l'homosexualité ou de pratiques homosexuelles...

Modes de consommation d’alcool et tentatives de suicide chez l’homme jeune N/A: "Population et méthodes: Il s’agit d’une population exclusivement masculine, représentative des 400 000 sujets sélectionnés tous les ans dans l’ensemble des 10 centres de sélection de métropole [Paris]. 9 758 sujets ont été tirés au sort. 9 270 réponses furent exploitables (taux de participation : 95 %). L’âge moyen est de 20 ans, les extrêmes se situant de 17 à 29 ans. Le taux de réponse aux 119 items de l’autoquestionnaire varie entre 88 % et 99 % selon les questions. L’enquête s’est déroulée entre novembre 1992 et février 1993... Conclusions: ...D’autres facteurs du risque suicidaire, non étudiés en détail, ont été relevés, tels l’usage de drogues illicites, de tabac et l’homosexualité. Parmi les sujets ayant fait un geste suicidaire, un sur deux présente deux facteurs de risque ou plus."

État de la question et pistes de prévention: Synthèse de la journée d’étude organisée le 17 juillet 2001 (PDF Download): "Depression, tentatives de suicide et trise de risque parmis les lecteurs de la presse gay francaise" (Philippe ADAM, Institut de Veille Sanitaire, Saint-Maurice, France): "4753 questionnaires remplis par des hommes... Pour ce qui est des répondants masculins, l ’échantillon se caractérise par une forte représentation des personnes qui vivent en région parisienne (42%) et qui sont allés à l ’université (62%). L ’âge moyen est de 35 ans. La plupart (91%) des répondants se définissent comme gays. La moitié ont un partenaire stable. 12% des répondants sont séropositifs pour le VIH... Nous commencerons par dresser un état des lieux à partir des autodéclarations des répondants. Parmi eux, 17% déclarent avoir déjà fait une tentative de suicide au cours de leur vie... Le graphique précédent montre que le taux de déclaration de tentatives de suicide est déjà à son maximum (27%) parmi les moins de 20 ans puis il décroît régulièrement avec l’âge pour se stabiliser autour de 15% après 35 ans."

Evaluation de l’effet éventuel de la sursuicidalité sur les comportements sexuels à risque chez les jeunes hommes ayant des relations entre eux. Conséquences sur la pratique du dépistage du VIH (PDF Download): "La sursuicidalité des jeunes hommes ayant des relations entre eux (HSH)... Cette étude exploratoire a été réalisée en 2001 en milieu ouvert (à l’occasion d’une manifestation festive) sur un échantillon (n=368; F=55%; âge médian: F=19 ans; [ET=6,7]; H=21 ans; [ET=8]), vivant principalement en région parisienne –sur-représenté en HSH (17%) – rapportant pour environ 12% au moins une tentative de suicide (TS) durant la vie. Les résultats obtenus confirment la sursuicidalité des HSH (30%; p<0.05 ; 6 fois supérieure à celle des hommes hétérosexuels) strictement comparable aux données épidémiologiques disponibles..."

Suicide et tentative de suicide parmi les personnes à orientation homo-/bisexuel: - Prévalence des tentatives de suicide (France) selon le sexe et l’orientation sexuelle... Hommes: 17%. 17%; Femmes: 25%. - Vos avis au sujet de l'homosexualité: "Bonjour à tous.... je m'appelle Vanessa, je vais avoir 20 ans au mois de juin 2003. Je suis homosexuelle (lesbienne, gwenn, comme vous le désirez...). Je n'ai pas choisi d'être comme celà! Je me suis rendue compte malgré moi que j'aimais une femme! Autre chose, c'est grâce à des homophobes comme ceux-ci qu'à mes 17 ans, j'ai fait une tentative de suicide! ...Un jour il a tenté de se suicider mais sa mère est arrivé avant pour éviter la catastrophe. Ensuite il a dit à toutes les personnes qu'il connaissait qu'il était homo. Tout le monde l'a plus où moins accepté mais il est quand même retourné avec un fille à cause de la pression et des regards. Maintenant il vit avec une fille, mais il fait dépression sur dépression, tentative de suicide sur tentative de suicide, il est terriblement malheureux, il ne sort plus beaucoup à cause du regards des gens. En gros, il est en train de se détruire et de mourir tout ça à cause de ces crét... d'homophobes!"

En prison, être homosexuel, c’est la pire des choses: "Mais le pire s’est produit récemment et au moment où vous lisez ce témoignage, mon ami est dans un service psychiatrique, suite à une tentative de suicide. J’ai effectivement appris récemment qu’il a été violé par trois détenus sous les douches quelques jours avant son transfert. Comme d’habitude en prison, ses cris n’ont pas été entendus. Les trois détenus et les surveillants ont probablement tous supposé qu’un homosexuel apprécierait de se faire enculer violemment par des inconnus. En 11 ans, mon ami aura donc subi deux viols en milieu carcéral. Première incarcération : premier viol : transmission du VIH. Deuxième incarcération : second viol : tentative de suicide..."

Les chiffres noirs du suicide N/A: "Selon les nouvelles données de l’Enquête presse gay 2000, que «Têtu» présente en exclusivité, un gay sur six a déjà fait une tentative de suicide. Et les liens entre dépression et prise de risques sexuels font froid dans le dos... Le premier mérite de cette enquête est qu’elle nous donne, enfin, des chiffres précis sur la dépression et les tentatives de suicide chez les gays. Malgré les informations alarmantes en provenance d’autres pays depuis quelques années, ces problématiques, bien documentées chez les hétérosexuels, étaient jusqu’à présent complètement ignorées en ce qui concerne les gays. Parmi les hommes ayant répondu à l’Enquête presse gay, 17 % déclarent avoir déjà fait une tentative de suicide au cours de leur vie, soit environ un homo sur six. Ces données sont similaires à celles de plusieurs enquêtes menées à l’étranger, notamment aux États-Unis..."

Le Refuge: L'Association nationale: Agir contre l'isolement des adolescents attirés par une personne du même sexe. - L'association dresse un constat troublant sur la situation des adolescents homosexuels en France. Face à cet état des lieux, il était urgent de réagirJeanne: "Mon fils s'est suicidé il y a de cela quatre ans, il avait 17 ans. Personne n'a compris ce geste à l'époque, même s'il présentait depuis quelques temps des signes de dépression. Pour moi ce fut un choc. En rangeant ses affaires, j'ai compris, il y a trois an de cela, son " secret ". Je pense que mon fils était homosexuel. J'ai retrouvé des revues érotiques masculines sous son lit et des lettres assez équivoques. Je comprends maintenant cette douleur qui le hantait." -  Le suicide de jeunes homosexuel/le/s. - Et si votre enfant était homosexuel?

L'université euroméditerranéenne des homosexualités: ..."Le ministère s'intéresse également à la santé des lesbiennes, cible du cancer du sein et peu touchée par les campagnes de prévention. Mais surtout, dans le cadre de la prévention du suicide chez les jeunes - l'une des premières causes de mortalité dans cette population -, la DGS mène des actions spécifiques pour prévenir les dégâts générés par l'homophobie. Robert Simon rappelait « il y a un lien très fort entre violation des droits de l'Homme et santé »." - PDF Download N/A). - La place de l'homosexualité dans l'éducation sexuelle en milieu scolaire: L'homosexualité à l'adolescence. - Adolescence, Homosexualité et Violence - Projet Daphné. - Adolescence et homosexualité: souffrance, tabou social et inertie éducative. - Autour du coming-out: Quand la sortie est mal acceptée par la famille Réfléchir avant de sortir de son placard.

Le suicide du jeune gai, réalité ou mythe? - Les adolescents homosexuels et le suicide: "Notre propos ne portera pas sur l'interprétation à donner aux articles de Gageure, mais il nous a semblé important de les évoquer afin de montrer à quel point la question peut être tabou tant chez les homos que chez les hétéros. Pour aborder le plus objectivement possible la question du suicide chez les adolescents homos ou bisexuels, il faut avant tout présenter ces statistiques que certains mettent en doute..." - Controverse sur l'existence d'un risque accru de suicide chez les jeunes homosexuels N/A.

Le suicide révèle la souffrance singulière des jeunes homosexuels: "Les résultats préliminaires du travail de Marc Shelly, médecin de santé publique et responsable du centre de dépistage anonyme et gratuit de l’hôpital parisien Fernand-Widal, font apparaître que, "toutes choses égales par ailleurs" ­ âge, lieu de résidence, niveau d’études, catégorie socioprofessionnelle, structure familiale parentale, modes de vie (couple ou célibat) ­, les jeunes homosexuels ont treize fois plus de risque de faire une tentative de suicide que les jeunes hétérosexuels. Ces résultats confirment les chiffres issus des études américaines, canadiennes et australiennes : elles aboutissent, chez les homosexuels, à des chiffres de "sursuicidalité" variant de six à treize." - Prévention du suicide et pratiques de réseaux-congrès international-Liège du 18 au22/11/2002: " Les résultats obtenus : • confirment la sursuicidalité des HSH (30% ; p<0.05 ; 6 fois supérieure à celle des hommes hétérosexuels..." - Suicide des jeunes : premiers chiffres français. - Péril suicidaire chez les jeunes homos: Une enquête indépendante révèle qu’un homo ou bisexuel homme a treize fois plus de risques de faire une tentative de suicide qu’un hétérosexuel. Extrait de l’article paru dans liberation.fr.

A French politicians outs himself and states the following (N/A): "Je suis et resterai persuadé que plus de visibilité (de tous en général, mais des hommes et femmes publics en particulier) éviterait sans doute un certain nombre de suicides de jeunes (ou moins jeunes homosexuels)." - Les suicides: " En réfléchissant à cette première tentative des années plus tard, il est possible que cela soit le refoulement de mon homosexualité qui était encore endormie, je me souviens étant à l'internat à cette époque dans une école d'horticulture, dans le dortoir le thème homo avait été employé et d'ailleurs certains mecs étaient passé à la pratique pendant la nuit et que moi je ne savais pas ou j'en étais, le sexe, la masturbation était inconnue jusqu'à 20ans environ...  Pourtant de nouveau quelques années plus tard je fais ma deuxième tentative de suicide, juste environ 1an avant mon coming out, pourquoi cette nouvelle tentative de me supprimer, je ne le sais toujours pas, je sais que je suis quelqu'un de très différent des autres, plutôt fragile, c'est comme ça surtout que je suis en pleine période d'anorexie physique et mentale, je veux un suicide rapide et aussi un suicide morbide, j'ai décidé de ne plus manger et de me laisser mourir à petit feu..."

Pas de mission sur le suicide pour Christine Boutin (communiqué Inter-LGBT - 26 mai 2003): "A l'unanimité, le Conseil de l'Interassociative lesbienne, gaie bi et trans, réuni ce samedi 24 mai, a voté une décision demandant à Jean-Pierre Raffarin de retirer la mission qu'il a confiée à Christine Boutin sur les taux de suicide en France (cf. décision ci-dessous). Constatant que "Christine Boutin s'est faite le relais d'une homophobie des plus violentes, et sans doute des plus destructrices auprès des jeunes en construction de leur identité", le Conseil de l'Inter-LGBT estime que "la mission confiée par le Premier Ministre à Christine Boutin est une provocation à l'égard des associations LGBT". Les associations font remarquer que la députée " a offert une tribune inédite à une haine homophobe qu'elle n'inscrira probablement pas dans son rapport comme une cause de suicide"." - Ex Aequo écrit à Christine Boutin sur le suicide des jeunes gays. - Suicide, prévention : deviner le risque chez l'adolescent. - Le suicide à l'adolescence. - Communiqué de Presse - Suicide des Jeunes: "Suite à la publication du rapport 2001 de l'INSERM sur le suicide des jeunes, l'association DEGEL constate qu'une fois de plus le problème du suicide chez les jeunes gais et lesbiennes est totalement occulté. Or, des études Nord-Américaines réalisées au cours des dix dernières années révèlent que le risque d'attenter à sa vie pour un-e jeune homo est sept fois plus important que pour un jeune hétéro. En France aucune étude prise en charge par l’Etat n’a été faite à ce jour."

Mort ou Fif: Contexte et mobiles de tentatives de suicide chez les adolescents et jeunes hommes homosexuels ou identifiés comme tels. Excerpts: Nicolas était depuis des années la cible de propos blessants et homophobes... - Les adolescents homosexuels: profils et scénarios: Deux profils. - Dans « Mort ou fif » (« fif » est l'équivalent de « pédé » en québécois), après avoir recueilli des témoignages de jeunes homosexuels qui parlent de leurs tentatives de suicide, le chercheur québécois Michel Dorais analyse le motif et le contexte de ces actes de désespoir. - Homsexualité et Suicide: Michel Dorais: Mort ou fif: La face cachée du suicide chez les garçons. - État de la question et pistes de prévention: Synthèse de la journée d’étude organisée le 17 juillet 2001 (PDF Download) (Related Information): Les jeunes gays et le suicide, Michel Dorais. - Mort ou fif (Must Scroll): "Tous les jeunes qui découvrent leur homosexualité ne font pas une tentative de suicide. Mais cette circonstance multiplie par 16 le risque de passage à l’acte. Il n’y a rien d’étonnant à cela, tant la stigmatisation sociale est encore forte concernant cette orientation sexuelle. Chaque année, des dizaines de jeunes continuent de mourir parce qu’ils se croient seuls au monde ou monstrueux et sont victimes de l’intolérance, de l’incompréhension et, pour tout dire, de la bêtise de leurs contemporains..." 

Suicide et dépression chez les adolescents homosexuels, l'urgence d'une action!!! -  Le suicide qui n’ose pas dire son nom: "Le livre Homosexualité & suicide, au travers d’études et de 13 témoignages, propose une explication du taux de suicide apparemment plus élevé chez les gays et lesbiennes et particulièrement les jeunes... Je cite un paragraphe du livre qui résume les principaux facteurs à risque pour le jeune gay : « on s’aperçoit que les risques suicidaires les plus élevés sont, soit associés à un vécu persécutif de la part de membres de la famille, de pairs, ou de professionnels référents ; soit à une difficulté extrême à traverser la prise de conscience et / ou la révélation de l’homosexualité ; soit enfin à une incapacité à vivre l’un de ses premiers amours, à un rejet de sa part ou à une rupture amoureuse.." - Tentatives de suicide à l’adolescence: souffrance singulière et mal-être social: "Les jeunes face à l’homophobie" par Eric Verdier, Coauteur de Homosexualité et suicide (p. 14-16. PDF Download) -  Suicide Mortelle homophobie: Entretien réalisé par Dany Stive: Éric Verdier et Jean-Marie Firdion, Homosexualités et Suicide. - Contribution d’Eric Verdier À L’amphi 2005. - Une recherche action d’Éric Verdier: Préférence sexuelle, niveau social, origine ethnique : la discrimination conduit à la prise de risque..

Italy / Italie: - Enquête Italienne N/A: (Must Scroll) "L'Associazione gay e lesbica de Florence a mis en place une enquête sur internet à laquelle 800 gais et lesbiennes du monde entier ont répondu (les deux tiers des réponses provenaient d'Europe). Cette enquête fait suite à une série de suicides de jeunes gais en Sardaigne, en Sicile (immolation par le feu) et en Lombardie ainsi qu'à la mise à mort publique d'un jeune homosexuel par son père à Foggia dans les Pouilles. Les résultats de l'enquête internet sont frappants. Si 65 % des gais et 61 % des lesbiennes avouent avoir pensé au suicide, 22 % des hommes et 21 % des femmes ont effectivement un jour tenté de mettre fin à leur jour. 28 % des répondants ont effectué un traitement psychologique ou psychiatrique (11 % contre leur volonté). Enfin la moitié environ des ques­tionnaires fait état de violences subies en raison de l'orientation sexuelle, ces violences pouvant être physiques (le plus souvent les parents et les camarades d'école), psychologiques ou sexuelles."

Le suicide de jeunes homosexuel/le/s: "En Italie, par exemple, selon une enquête réalisée dans le cadre du programme Daphné financé par l'Union européenne, 40 % des personnes interrogées avaient envisagé le suicide, et 13 % avaient tenté de se suicider. C'est dans la tranche d'âge des 14-16 ans que prévalaient les idées de suicide, tandis que les tentatives de suicide avaient généralement lieu entre 16 et 18 ans." - Situation des lesbiennes et des gays dans les États membres du Conseil de l'Europe:  "En Italie, par exemple, selon une enquête réalisée dans le cadre du programme Daphné financé par l'Union européenne, 40 % des personnes interrogées avaient envisagé le suicide, et 13 % avaient tenté de se suicider. C'est dans la tranche d'âge des 14-16 ans que prévalaient les idées de suicide, tandis que les tentatives de suicide avaient généralement lieu entre 16 et 18 ans."

Italy has been rocked by the suicide of a teenager who was subjected to anti-gay taunts at school:  According to Italy's Gay Help Line, more than one third of the calls it gets are from students distressed by taunting and bullying at school. On Friday homophobic graffiti was sprayed across the front of a well-known gay and lesbian bookshop in Milan. Also on Friday, the Rome chapter of Arcigay claimed that local priests were pressuring mothers to have their gay children exorcised. Arcigay also complained about RAI state TV broadcaster news reports implying that the dead boy was picked on not because he was gay but because he was seen as a 'swot'..."

Belgium / Belgique:- A study referenced on the Unit for Suicide Research's Current Research Page N/A. Study Title: Controlled cross-sectional study of suicidal thoughts, impulses, and behaviour among homosexual adolescents. - Homosexualité et suicide: liaisons dangereuses N/A? - Les jeunes gays et lesbiennes et le suicide: etat de la question et listes de prevention N/A. - État de la question et pistes de prévention: Synthèse de la journée d’étude organisée le 17 juillet 2001 (PDF Download).

Le taux des tentatives de suicide est plus élevé chez les jeunes homosexuels (6 octobre 1998, Must Scroll): "Une étude menée en Flandres par l'université de Gand montre que les jeunes homosexuels de 15 à 25 ans ont 2 à 5 fois plus de risque de tenter un suicide que les jeunes hétérosexuels. 25% des femmes bisexuelles ou lesbiennes et 13% des hommes homosexuels avaient tenté un suicide, contre 5.4% des femmes et 5.9% des hommes hétérosexuel-le-s. 45% des femmes bisexuelles ou lesbiennes et 33% des hommes homosexuels avaient envisagé un suicide, contre 24% des femmes et 16% des hommes hétérosexuel-le-s. L'étude a été conduite par le sociologue John Vincke et le psychologue Kees van Heeringen auprès de 404 jeunes, homosexuels pour la moitié et présentée au 7ème Symposium Européen « The Suicidal Process: Challenges for Treatment and Prevention » du 9 au 12 septembre.

Switzerland / Suisse: - Un jeune gai sur quatre a tenté de se suicider! N/A - Statistiques relatives aux tentatives de suicide commises par les adolescents homosexuel(le)s N/A. (Must Scroll) - Parler d'homosexualité à l'école? La question gay déchire leRoyaume-Uni. (Et la situation en Suisse?) - Un jeune gay sur quatre a tenté de se suicider: "Selon une étude suisse, les garçons âgés entre 13 et 17 ans qui aiment les garçons traversent une crise profonde. Le psychiatre lausannois Pierre Cochand propose d'aborder le sujet dans les écoles. Il note que plus on parle des comportements homosexuels, plus leur fréquence diminue..." -   Suicide et tentative de suicide parmi les personnes à orientation homo-/bisexuel.

Etude et statistiques sur les jeunes gays en Suisse Romande: - Le questionnaire ciblait explicitement des jeunes hommes de 16 à 25 ans... Durant ces 6 derniers mois, avez-vous eu des idées de suicide? non, jamais: 68.3%; oui, rarement: 16.3%; oui, parfois: 9.8%; oui, souvent: 5.7%... Avez-vous par le passé tenté de vous suicider? Oui: 24.4%; Non: 74.4%; ne répond pas: 1.6%. Echantillion: n = 102 jeune hommes homosexuels et bisexuels.

Germany / Allemagne: - A study summary from - Statistiques relatives aux tentatives de suicide commises par les adolescents homosexuel(le)s N/A: 217 GLB individuals aged 15 - 27 years. 18% have attempted suicide at least once, 50% responded to negatively in their families, and 66% were abuse verbally and/or physically in their families. Reference cited:"Sie liebt sie. Er liebt er." Etude berlinoise sur la situation psychosociale des adolescents homosexuels (217 personnes entre 15 et 27 ans), Administration du Sénat, Berlin, 1999 (www.sensjs.berlin.de). Study Summary (Etude et statistiques sur les jeunes gays en Suisse Romande): 18% des adolescents homosexuel(le)s affirment avoir tenté au moins une fois de mettre fin à leur jours. A l'annonce de leur homosexualité, plus de 50% des adolescents reçoivent une réaction négative de la part de leur environnement familial. 66% affirment subir des violences verbales, voire physiques au sein de leur famille. Plus de 50% des adolescents interrogés affirment (ab)user de substances nocives (tabac, alcool, drogues) pour amenuiser leur mal-être. "Sie liebt sie. Er liebt er." Etude berlinoise sur la situation psychosociale des adolescents homosexuels (217 personnes entre 15 et 27 ans), Administration du Sénat, Berlin, 1999 (www.sensjs.berlin.de).

Social Construction of Male Homosexuality and Related Suicide Problems...Sweden / Suède: - La Suède aux prises avec un grave taux de suicide N/A. - Justin Lundsten N/A: "I suppose I should devote my first column to myself. So read my life story, and I hope you enjoy it, that's why it's here... I have been clear with my sexuality as long as I can remember. I can't say a date or a year when it "came to me" that I was gay. But it is only in the last few years that I have realized what it means. I slipped in to a depression and cried a lot. I didn't meet any new people, or went with my friends out or to parties. I isolated myself, living of my own egoism. I even thought of committing suicide! ..." - Le suicide inquiète en Suède N/A. - Les communes doivent se mobiliser contre le suicide des jeunes homosexuels. - Stockholm veut aider les jeunes homos, bi et transsexuels N/A.

Social Construction of Male Homosexuality and Related Suicide Problems...Cameroun: - Suicide et homosexualité en Afrique: le cas du Cameroun: Si d’après cette thèse l’homosexualité n’existe pas en Afrique, comment peut-on en plus parler de suicide chez une catégorie de la population, qui est déniée ? Cependant l’étude récente que nous avons menée au Cameroun, a mis en exergue l’existence de l’homosexualité en Afrique en général, et au Cameroun en particulier. L’homosexualité au Cameroun ne relève pas du mythe, c’est une réalité observable... De tout ce qui précède, il ressort que l’attitude sociale réprobatrice vis-à-vis de l’homosexualité, peut être un facteur majeur, mais pas principal, de suicide chez les homosexuels. Cependant, le Cameroun a ceci de particulier que face à cette hostilité, les homosexuels ne pensent pas au suicide. A la place ils préfèrent jouer au jeu que la société aime observer, en se dotant d’un partenaire de l’autre sexe pour se faire accepter, tout en maintenant leur activité homosexuelle de manière cachée. C’est que nous avons désigné comme une stratégie de camouflage et le partenaire de l’autre sexe dont se sert est désigné par les gais au Cameroun sous le terme de « nfinga ».

Social Construction of Male Homosexuality and Related Suicide Problems...Lebanon / Le Liban: - "Homosexualités et suicide: témoignages cliniques et contribution au débat à partir du Liban" par Jean-Luc Vannier.

Social Construction of Male Homosexuality and Related Suicide Problems...Homophobie: The "europrofeminist.org" Website (English & French articles (Some not available). Spanish, German, and Deutch articles also available - Index): From  La peur de l'autre en soi, du sexisme à l'homophobie - IntroductionHomophobie: des mots aux maux...- Pierre Dutey  - L'homophobie : La face cachée du masculin - Daniel Welzer-Lang - L'homophobie masculine: préservatif psychique de la virilité? - Christophe Gentaz - Attitudes et appréciations envers les hommes homosexuels en Allemagne de l'Ouest et en Allemagne de l'Est- Michael Bochow - Quand l'autre en soi grandit: les difficultés à vivre l'homosexualité à l'adolescence- Bill Ryan et Jean-Yves Frappier (L'adolescence: une réalité méconnue) - Images invisibles: les lesbiennes - Françoise Guillemaut - L'extrême droite, ça fait mâle!  - Working With Men and Boys to Challenge Sexism and End Men’s Violence - Michael Kaufman - (Section: "Ending Sexism = Ending Homophobia") - Male-positive. Pro-feminist. Gay-affirmative. These three terms have become the guiding principles for a substantial section of the men’s movement...  - by Michael Flood - (Tres Principios para Hombres). 

Social Construction of Male Homosexuality and Related Suicide Problems...Google.com search for "homophobie" - Homophobie: "Homophobie und Heterosexismus treten in verschiedenen Erscheinungsformen auf. Manifeste körperliche Gewalt gegen homosexuelle Menschen kommt öfter vor als man denkt. Die Täter sind meist jüngere heterosexuelle Männer. Andere Erscheinungsformen sind soziale Ausgrenzung, Diskriminierung, Nichtwahrnehmung und Ignoranz." - Avoir l'esprit ouvert face a homosexualité. - Charte collective contre l'homophobie

Social Construction of Male Homosexuality and Related Suicide Problems...Homophobia In Prisons: - Sexualités et violences en prison - Extraits - Ces abus qu’on dit sexuels (Section on homophobia in French Prisons): - L’homophobie, la maison des hommes et la prison

Social Construction of Male Homosexuality and Related Suicide Problems...La construction fe l'identité homosexuelle dans les lois aux Etats-Unis et en France. - Homosexuel et Citoyen. - Plaidoyer pour une éducation intégrant l'homo-bi-sexualité. - Des folles de Saint-Germain-des-Prés au fléau social. Le discours homophile contre l'efféminement dans les années 50 : une expression de la haine de soi

10/09/2007

SUICIDE. Journée mondiale de prévention du suicide: les lesbiennes, les gays et les trans en première ligne

prevsuicide

Nous sommes le 10 septembre, journée mondiale pour la prévention du suicide. Les LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, trans) sont en première ligne: les statistiques du sucide des jeunes LGBT sont extrêmement alarmantes.

Voyez le flyer en francais du World suicide prevention day:

http://www.med.uio.no/iasp/french/wspd/2006/JIPS_2006_Francais%5B1%5D.pdf

Voici, dans le même registre,  un spot de l´association francaise Couleurs gaies (http://www.couleursgaies.org/) pour la lutte contre le suicide des jeunes.

Si dans les écoles belges vous pressentez que des jeunes sont en danger de suicidabilité, le moins que vous puissiez faire c´est de vous adresser au CPMS et de le lui signaler! Le personnel éducatif de ces CPMS est compétent et pourra apporter son aide professionnelle. Il a notamment recu le manuel Combattre l´homophobie, pour une école ouverte à la diversité , diffusé dans toutes les écoles en Communauté francaise en novembre 2006.

homo


Vous pouvez télécharger ce manuel sur le site de l´enseignement en Communauté francaise à l´adresse suivante:

http://www.enseignement.be/@librairie/documents/respel/do...

Pour un engagement des politiques

Voici un exemple de bonne gouvernance face au grave problème du suicide, rapportée par le Irish Times du 8 septembre.

Dans son discours au Congrès mondial de l´Association pour la prévention du suicide, la Présidente irlandaise Mary McAleese a attiré l´attention des participants au congrès sur sa préoccupation concernant la communauté gay et lesbienne. Elle a rappelé à son auditoire qu´on ne peut s´arrêter aux statistiques du suicide, mais qu´au delà, il s´agit de s´intéresser à l´histoire personnelle des personnes suicidaires et de s´attaquer à tout type de propos et d´attitudes homophobes, qui blessent profondément les homosexuel.le.s. Elle dira aussi que la reconnaissance du partenariat civil pour les personnes du même sexe est une des priorités de son gouvernement.

Voici une traduction des ses propos (trouvée sur gayclic.com)

« L'Irlande accomplit des progrès considérables dans le développement d'une culture de vraie égalité, de reconnaissance et d'acceptation des hommes et des femmes homosexuels. Mais il y a encore un fond de préjugés et d'hostilité que les jeunes gays doivent trouver profondément blessant et frustrant (...) L'homosexualité est une découverte, pas une décision, et pour beaucoup c'est une découverte qui est faite dans un contexte où, dans leur cercle familial ou amical comme dans la société toute entière, ils sont depuis toujours confrontés à des attitudes homophobes qui ne les aident pas à accepter ouvertement et sainement leur propre sexualité ».


Source : http://www.ireland.com/newspaper/breaking/2007/0831/break...

Pour le texte complet de son discours: http://www.ireland.com/focus/2007/mcaleesespeech/index.htm

08:09 Publié dans Suicide | Lien permanent | Tags : suicide, gays, gay, lesbienne, lesbiennes, homophobie, lgbt, trans, discrimination, enseignement, education, ecole, irlande, politique | | |  Facebook |

11/07/2007

DE SOS HOMOPHOBIE FRANCE

decoration

 

Suicide des homosexuel-le-s et violence des jeunes: une ambitieuse politique de prévention de l'homophobie s'impose!

 

 

 

 

Je vous livre un mail de SOS Homophobie de ce jour ....

REAGISSONS, cela peut se passer en Belgique aussi, la violence n'a pas de frontieres!

 "Le 16 juin 2007, Alexis Frumin, âgé d’une vingtaine d’année, est retrouvé noyé dans la rivière de la Vesle à Reims (Marne). Il a été frappé et torturé plusieurs heures avant d'être jeté à l'eau. Quatre jeunes gens, dont deux mineurs de 17 ans, ont reconnus les faits et ont été mis en examen et écroués, vendredi 29 juin. Selon la procureur de la République de Reims, Madeleine Simoncello, les individus mis en examen «disent s'en être pris à ce jeune homme parce qu'il avait le teint basané et qu’il leur semblait un peu efféminé». Elle n'a cependant pas souhaité retenir les qualificatifs de crime raciste et homophobe car, selon elle, «ce n'est pas suffisamment avéré». Un meurtre qui n'est pas sans rappeler celui, en septembre 2002 dans la même ville, de François Chenu, homosexuel torturé et noyé par trois jeunes proches des mouvements skinheads. Une marche silencieuse sera organisée le 12 juillet à 18 heures à Reims.Sur la ligne d’écoute ou sur le site internet de SOS homophobie les témoignages se succèdent indiquant une inquiétante propension à la violence homophobe chez les jeunes, notamment les mineurs. Un collégien témoigne ainsi : « chaque jour, quand je rentre du collège, je pleure. Les autres me traitent de tapette, de PD, parce que je suis efféminé. Ils ont raison, je suis un monstre. Je veux mourir. »Les chiffres de l’Institut de Veille Sanitaire le montrent (http://www.invs.sante.fr/publications/2007/epg_2004/epg_etat_depressif.pdf) : le taux de suicide chez les homosexuel-le-s est cinq fois plus élevé que chez les hétérosexuel-le-s. EtT ce décalage est de treize fois en ce qui concerne les adolescents, selon une él'Étude du Professeur Shelly menée en 2005 avec l’association Aremedia et l’Inserm. Ce constat n’a rien à voir avec la génétique comme d’aucun voudraient le faire croire. C’est la triste conséquence de l’homophobie qui imprègne la société et qui se traduit par la violence psychologique et physique.Interrogé par l’Inter-LGBT sur ses propositions pour que l’école s’engage concrètement contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre, le candidat Nicolas Sarkozy répondait : « Je suis extrêmement sensible à titre personnel à la question des discriminations. A l’adolescence, quand on est fragile, on supporte très mal d’être différent. La stigmatisation de l’homosexualité perçue à l’école peut produire des effets désastreux sur la construction de la personnalité. C’est ce qui explique que le taux de suicide des jeunes homosexuels soit supérieur à celui des jeunes hétérosexuels. C’est pourquoi, il me paraît essentiel de sensibiliser les professeurs et les infirmières scolaires, souvent l’objet de confidences, à cette question dans leur formation. Il me parait également important de sensibiliser l’ensemble des adolescents sur la question des différences et de l’homophobie au cours de leur scolarité. »Lors du colloque Colloque international contre l'homophobie et pour la diversité par l'éducation qui s’est tenu le 16 mai (interventions à écouter en ligne sur : http://www.sos-homophobie.org), l’ensemble des participants s’est accordé à reconnaître la progression du phénomène homophobe chez les jeunes.SOS homophobie estime qu’il y a urgence à stopper la fabrication création d’homophobie et de violence à l’école. Il faut impérativement mettre en œuvre des mesures de prévention à tous les niveaux : écoles, collège, lycée, universités. Nicolas Sarkozy candidat l’a promis, Nicolas Sarkozy Président doit le faire. Nous attendons du Ministre de l'Education, Xavier Darcos, qu'il entame rapidement le dialogue avec les associations ayant des programmes de prévention."

SOS homophobiec/o CGL, 3 rue Keller, BP 255, 75524 Paris cedex 11www.sos-homophobie.orgLigne d'écoute anonyme : 0810 108 135 ou 01 48 06 42 41Secrétariat presse : 06.28.32.02.50 / sos@sos-homophobie.org

18:39 Publié dans Suicide | Lien permanent | Tags : gays et lesbiennes, homosexualite, homophobie, discrimination, ecole, pedagogie | | |  Facebook |