30/07/2010

Les mémoires de Ricky Martin sont annoncées pour le 2 novembre

ricky martin.jpg

"Im happy to announce that my book titled "ME" will be released and available everywhere on November 2nd.Published by Celebra/Penguin

C'est par Twitter que Ricky Martin vient d'annoncer la publication prochaine de ses mémoires.

Il avait précédemment évoqué le processus de rédaction de son livre en le qualifiant de libératoire: « J’ai décidé, il y a quelques mois, d’écrire mes mémoires. Dès l’écriture de la première ligne, j’étais convaincu que ce livre allait devenir un outil pour m’aider à me libérer des choses que j’ai gardées en moi pendant très longtemps. L’écriture des péripéties de ma vie m’a permis de me rapprocher de ma vérité.»

Une nouvelle qui me semble réjouissante  sous bien des aspects! Ad majorem Ricky gloriam bien sûr, mais aussi pour l'effet levier que pourrait produire le processus du coming out d'un chanteur célèbre et adulé par de nombreux fans.

Via Canoe

Post précédents concernant le chanteur: cliquer ici et ici

06:37 Publié dans Chansons, musiques, People | Lien permanent | Tags : coming out, ricky martin, chanson, homophobie, mémoires | | |  Facebook |

29/07/2010

Belles affiches: l'annonce de la gay pride de Hambourg

Le Christopher Street Day (la CSD, la Gay Pride version allemande) de Hambourg aura lieu le week-end prochain avec pour slogan L'égalité des droits à la place des fleurs! (Gleiche rechte statt Blumen). j'aime bien les affiches qui l'annoncent. Les voici.

Les fleurs sont bien entendu à comprendre comme dans l'expression lancer des fleurs à quelqu'un. Les gays hambourgeois ne veulent pas de fleurs, de belles paroles, de discours de tolérance, de jolies promesses, etc., mais de droits égaux bétonnés par des lois.

Plus d'infos: le site de la CSD de Hambourg

csd h2.jpgcsd hamburg.jpg

07:28 Publié dans Fierté lesbigay, estime de soi, gay pride | Lien permanent | | |  Facebook |

28/07/2010

La chasse aux gays est ouverte: le théologien David Berger vient d'être démis de ses fonctions

david berger.jpg

Comme il s'y attendait sans doute, le théologien catholique David Berger vient d’être exclu de ses fonctions auprès de l’Académie pontificale Saint Thomas d’Aquin pour crime de coming out homosexuel. David Berger, un théologien plutôt conservateur, avait été l'éditeur responsable de la revue théologique en langue allemande Theologisches.

Non seulement David Berger s’est-il publiquement déclaré homosexuel depuis avril de cette année, mais en outre a-t-il osé prendre position contre la radicalisation récente de la  position officielle de l’église sur la question homosexuelle. Lluis Clavell, Président de l’Académie et par ailleurs  cadre dirigeant de l’Opus Dei, a exprimé sa "vive douleur" d’ être dans l’obligation de mettre fin aux fonctions du professeur Berger.

Berger avait fait son coming out en avril dans le Frankfurter Rundschau . „Je ne puis plus me taire plus longtemps“, avait-il déclaré. Il avait de plus osé s’attaquer à l’attitude „bigote et hypocrite“ de l’église catholique. Il avait osé dénoncer l’accroissement sectaire des tendances homophobes dans l’église. Il demandait que l’église reconsidère la position de l’église sur l’homosexualité.

Cette éviction est bien dans la ligne des propos récents du Vicariat de Rome à propos de l’affaire des prêtres gays dévoilée par l’hebdomadaire italien Panorama. Le Vicariat demandait aux prêtres gays de faire leur coming out et de quitter leurs fonctions. On voit bien que ce n’est même pas nécessaire puisqu’il suffit à l’église de les exclure d’autorité.

Depuis avril, les milieux conservateurs avaient très vite découvert et dénoncé que de nombreux homosexuels figuraient sur la page facebook de David Berger, qui vient par ailleurs de prendre position, sur cette même page, en faveur des Gay games de Cologne qui s’ouvrent le week-end prochain. Le site Kreuz.net, connu pour ses positions extrêmes, n'a pas mis de gants et publie brutalement sur l'article qu'il consacre au "sodomite" une série de saisies d'écran du réseau social facebookien de David Berger.

Au sein de n’importe quelle autre organisation, ces exclus bénéficieraient de la protection sociale du droit des travailleurs: défense en justice, protection des lois anti-discrimination, indemnités compensatoires, etc. Mais l’employeur est l’Eglise, qui bénéficie d’un droit de tendance et semble échapper aux législations qui régissent le sort du commun des mortels.  Les hommes d’église, ou qui travaillent pour l’église, semblent bien seuls face à la toute-puissance d’un employeur qui dispose encore d’un pouvoir quasi dictatorial.

On doit sans doute s'attendre prochainement de la part de l'église catholique à d'autres mises à pied pour cause d'homosexualité pratiquée ou militante.

Plus d'infos en allemand: Frankfurter Rundschau. Si vous parlez allemand, il est aussi possible d'entendre David Berger intervenir sur la question homosexuelle dans une émission télévisée en cliquant ici.

Pédophilie catholique et justice en Belgique: le bâtonnier Legros publie une étude très critique sur le principe même de la Commission Adriaenssens

pierre legros.png

Le site belge Justice en ligne a publié le 14 juillet 2010 un dossier intitulé Perquisitions à l’Evêché de Bruxelles-Malines : quels sont les principes en jeu ?, que l'on doit à la plume de l'ancien  bâtonnier Pierre Legros (photo)*.

En voici le texte intégral:

"Après les perquisitions menées à l’Evêché de Bruxelles-Malines et au domicile du Cardinal Danneels, après son très long interrogatoire par la police judiciaire, après les fuites du dossier d’instruction qui se sont répandues dans la presse et ont alimenté les rumeurs, après les déclarations et prises de position des uns et des autres, il est tout à fait naturel et même salutaire que les citoyens, eu égard notamment à la qualité des justiciables qui sont impliqués, s’immiscent dans un débat qui alimente quotidiennement la suspicion voire le complot.

Tâchons de sérier les questions et d’y apporter des éléments de réponse.

1. Il ne peut s’agir, à ce stade de la procédure, de porter un quelconque jugement sur les faits en eux-mêmes, qui sont couverts par le secret de l’instruction.

Il appartient au magistrat instructeur de rassembler à charge et à décharge l’ensemble des actes qui ont pour objet de rechercher les auteurs d’infractions, de rassembler les preuves et de prendre les mesures destinées à permettre aux juridictions de statuer en connaissance de cause (article 55 du Code d’instruction criminelle).

A cette fin, le juge d’instruction dispose d’un arsenal de moyens prévus par la loi : interrogatoire des témoins, perquisitions, confrontations, écoutes, tests ADN, etc. Jusqu’à ce qu’elle soit finalement jugée, la personne « inculpée » par le juge d’instruction est présumée innocente.

2. Le juge d’instruction, magistrat indépendant, est saisi d’un fait à l’initiative du parquet ou de toute personne qui a été témoin d’un attentat contre une personne ou des biens.

Dans cette dernière hypothèse, cette personne a l’obligation de « dénoncer » le fait au procureur du Roi (article 30 du Code d’instruction criminelle).

3. En outre, toute personne qui se prétend lésée par un crime ou un délit pourra en rendre plainte et se constituer partie civile devant le juge d’instruction (article 63 du Code d’instruction criminelle).

Le juge d’instruction est donc le juge « naturel » pour « faire la lumière » sur un fait porté à sa connaissance. Il est seul habilité pour assumer ce rôle, eu égard notamment aux garanties d’indépendance qui entourent sa mission légale.

Nul ne peut être distrait, contre son gré, du juge que la loi lui assigne (article 13 de la Constitution).

4. C’est dans ce cadre là que le juge d’instruction de Troy mène son enquête dans l’affaire dite des « pédophiles au sein de l’Eglise catholique belge ».

Il a poursuivi sa mission conformément à la loi et sous le contrôle d’office de la chambre des mises en accusation (article 136 du Code d’instruction criminelle), qui est la juridiction notamment chargée, au sein de chaque Cour d’appel, de contrôler le bon déroulement des instructions.

Les membres du clergé ne bénéficient d’aucune immunité particulière qui aurait justifié un traitement différent dans ce dossier.

5. Aux termes de l’article 458 du Code pénal, les médecins […] et toutes autres personnes dépositaires par état ou par profession des secrets qu’on leur confie qui, hors le cas où elles sont appelées à témoigner en justice ou devant une Commission parlementaire et celui où la loi les oblige à faire connaître ces secrets, les auront révélés, seront punies d’un emprisonnement de huit jours à six mois.

Il est unanimement admis que les prêtres et les avocats sont soumis à l’article 458 du Code pénal.

6. L’article 458bis (adopté après l’affaire Dutroux) du même Code pénal précise que la révélation d’un fait n’est pas punissable non plus lorsqu’il s’agit d’un attentat sexuel commis sur la personne d’un mineur.

7. Mais, depuis longtemps déjà, les tribunaux ont admis aussi que le respect du secret, qui s’impose à certaines personnes, n’est pas absolu mais est relatif.

Ainsi s’est dégagée l’idée d’une « hiérarchie des valeurs » : on ne peut se réfugier derrière le secret si une valeur supérieure est en jeu, par exemple le respect de la vie.

8. Ainsi, le prêtre en recevant la confession de ses fidèles, l’avocat en recevant les aveux de ses clients ou le médecin en recevant les confidences de ses patients, sont placés dans la même situation.

Ils sont dispensés d’invoquer le secret professionnel s’ils ne souhaitent pas camoufler la violation d’une valeur supérieure, par exemple, l’atteinte portée à l’intégrité physique d’un mineur (article 458bis du Code pénal).

A tout le moins, ils échappent à toute condamnation pénale si, en conscience, ils estiment devoir révéler ce qu’ils ont appris.

Cette exception est en outre « renforcée » par l’infraction de « non assistance à personne en danger » (article 422bis du Code pénal) qui les expose à des poursuites pénales s’ils ne prennent pas toutes dispositions pour éviter la mise en danger d’une tierce personne.

9. On sait que pour « aider » les dépositaires des secrets dans leur choix souvent difficile d’opter entre la révélation à l’autorité d’infractions particulièrement graves et le strict respect des confidences qu’ils ont reçues, l’Eglise belge a mis sur pied une « Commission » privée dite « Adriaenssens », du nom de son président, un pédopsychiatre chargé de recevoir les confidences et « d’orienter les dossiers » voire de les « filtrer » au cas par cas.

Cette Commission, qui devait permettre aux victimes de se confier plus facilement, a recensé 475 dossiers.

10. La légitimité de cette Commission me paraît douteuse.

Elle s’immisce dans un domaine réservé par notre Constitution au pouvoir judiciaire.

Car, de deux choses l’une :

- ou cette Commission est instituée pour soulager la douleur de ceux qui portent le poids d’une atteinte à leur intégrité physique sans oser la révéler à l’autorité, et alors c’est une Commission qui assume le travail déjà accompli par des associations caritatives exerçant, dans ce domaine, un travail remarquable, sans interférer dans le processus judiciaire ;

- ou cette Commission apprend la révélation d’une infraction pénale et a, dans cette hypothèse, l’obligation d’en référer à l’autorité pénale ou de convaincre la victime de s’y résoudre.

C’est reporter le problème.

11. Comme toujours dans des matières qui touchent aux principes fondamentaux de notre Etat de droit et aux valeurs qui constituent une démocratie, faire jouer à des « Commissions » un rôle d’exception par rapport au déroulement normal des procédures présente un très grave danger dont on pourrait finalement apercevoir les conséquences si de telles pratiques se multipliaient dans d’autres domaines."

*Ancien bâtonnier de l’Ordre français des avocats du barreau de Bruxelles et professeur de déontologie à l’Université Libre de Bruxelles

05:16 Publié dans Religions, haines et tolérances | Lien permanent | | |  Facebook |

27/07/2010

Facing a miracle: l'hymne officiel des Gay games de Cologne 2010

 

taylor dane.jpg

Taylor Dane chantera une chanson intitulée Facing a miracle à l'occasion de la cérémonie d'ouverture des Gay Games de Cologne le 31 juillet prochain. Plus d'infos sur la chanson et l'événement en cliquant ici. On attend près de 40000 spectateurs à cette série d'événements qui réunira des participants émanant de 80 pays différents.

 

 

Taylor Dane avait fait un malheur avec sa chanson culte Tell it to my heart.

Paroles

I feel the night explode when we're together.
Emotion overload in the heat of pleasure.
Take me I'm yours into your arms.
Never let me go.
Tonight I really need to know.

Tell it to my heart.
Tell me I'm the only one.
Is this really love or just a game?
Tell it to my heart.
I can feel my body rock every time you call my name.

The passion's so complete. It's neverending.
As long as I receive, the message you're sending.
Body to body, soul to soul
Always feel you near.
So say the words I long to hear.

Tell it to my heart.
Tell me I'm the only one.
Is this really love or just a game?
Tell it to my heart.
I can feel my body rock every time you call my name.

Love, love on the run, breaking us down,
Though we keep holding one.
I don't want to lose, no I can't let you go.

Tell it to my heart.
Tell me I'm the only one.
Is this really love or just a game?
Tell it to my heart.
I can feel my body rock every time you call my name.

Tell it to my heart. Tell me from the start. Tell it to my heart.
Tell it to my heart. Tell me from the start. Tell it to my heart.
Never make it stop. Oh, take it to the heart.

Tell it to my heart...

08:22 Publié dans Chansons, musiques | Lien permanent | | |  Facebook |

26/07/2010

Premier championnat espagnol de danse gay

noticias_file_foto_248861.jpg

Le premier championnat espagnol de danse  gay a eu lieu le samedi 17 juillet au teatro Lara de Madrid. Douze paires masculines et douze paires féminines ont rivalisé d'habileté sur scène: élégance des mouvements et synchronicité des pas ont conquis public et jury.

Pour accéder au site du championnat, cliquer ici. La video ci-dessous dure plus de trois heures: si vous ne maîtrisez pas l'espagnol, vous pouvez faire défiler pour regarder uniquement les prestations.

 

 

08:54 Publié dans Danse, chorégraphie | Lien permanent | Tags : danse, danse de salon, madrid, gay, lesbienne | | |  Facebook |

Prêtres gays romains: l'article de Panorama fait controverse

panorama3.jpg

Il n'y a pas que l'église catholique à dénoncer l'article sensationaliste de Panorama sur la vie sexuelle des prêtres gays romains. Les associations gays elles aussi stigmatisent la présentation pour le moins biaisée de l'homosexualité qu'a véhiculé cet article.

L'église catholique ne nie pas l'évidence de l'homosexualité de certains prêtres, tout en dénonçant l'article et en s'efforçant de minimiser le phénomène. D'une part elle attaque le phénomène: s'il y a des prêtres gays, qu'ils se montrent au grand jour et quittent l'église, parce qu'ils salissent l'image du sacerdoce et profitent de ses avantages. Mais d'autre part,  des voix de la hiérarchie catholique se sont aussi élevées pour mettre en doute l'authenticité des faits relatés. On le voit, le Vatican perd les pédales et réagit à la fois par la stigmatisation des prêtres homosexuels pratiquants (lire:  pratiquant l'homosexualité) et le déni de ces pratiques. Au déni, l'éditeur responsable de Panorama, Giorgio Mulé, vient de répondre en faisant savoir qu'il dispose des noms et des adresses des prêtres figurant dans le reportage. Le Vatican avait aussi dénoncé, par la voix du Cardinal Agostino Vallini du Vicariat de Rome, que l'article visait surtout à créer le scandale et à diffamer tous les prêtres, d'autant plus que le magazine citait un prêtre, un dénommé Carlo', qui prétendait que 98 pour cent des prêtres romains sont homosexuels.

Que l'article joue sur le sensationalisme et utilise la politique de la canonnière semble effectivement difficile à nier. La question est de savoir si Panorama, qui appartient rappelons-le au groupe Mondadori qui fait partie de l'empire médiatique de Silvio Berlusconi, a lancé la controverse par souci d'information, pour attirer la clientèle ou pour combattre politiquement l'église, les trois motivations pouvant de plus se combiner en tout ou en partie. Qu'il y ait anguille sous roche est tout aussi difficle à nier: des observateurs font remarque que l'an dernier le Vatican aurait lui-même mené l'enquête sur la moralité des prêtres vivant à Rome, soient 2000 prêtres étrangers pour 1300 prêtres italiens.

Dans les milieux gays italiens, on ne se montre pas plus satisfait de l'article. Ainsi Aurelio Mancuso, président honoraire du mouvement gay Arcigay, dénonce-t-il le tissu de stéréotypes véhiculés par l'article sur le comportement homosexuel. Panorama présente en effet les prêtres gays romains comme des dépravés seulement intéressés par le sexe occasionnel, profanant à l'occasion l'habit sacerdotal. La page de couverture qui offre le gros plan de mains ecclésiastqiues porteuses de chapelet et d'ongles vernis d'un rose incandescent peut se lire comme fétablissant l'équation pour le moins réductrice homosexualité-travestissement féminin. Le journaliste semble également  ignorer totalement que l'homosexualité est une des orientations sexuelles faisant normalement partie de la diversité humaine et ne s'intéresse qu'à certains prêtres ayant des rapports sexuels occasionnels. Un peu comme si en faisant un article sur le comportement hétérosexuel des prêtres, on ne présentait que les prêtres se rendant au bordel pour des rapports sexuels fugitifs, et qu'on ignorait les prêtres vivant en couple, ayant des relations affectives et amoureuses, une sensibilité relationnelle, des émotions, etc. Et d' ailleurs, le sexe occasionnel doit-il être considéré comme dépravé et pervers? Tout cela ne relève-t-il pas d'un parti pris éditorial raccoleur qui considère le lecteur italien lambda comme un immature voyant la sexualité sous le seul angle de la culpabilité et de la perversion?

Un autre quotidien appartenant aux medias berlusconiens, Il Giornale, a encore mis de l'huile sur le feu déclenché par Panorama: dans un article daté d'hier et intitulé AAA Prêtre cherche amitiés particulières, il présente  le site web Venerabilis.tk, un site destiné aux prêtres et qui offre surtout une chat room, un espace de discussion. Le site en question est d'ailleurs fort préoccupé, on peut aisément le comprendre, par la controverse soulevée par Panorama, et présente un répertoire de liens qui renvoie vers les nombreux articles que la presse itqlienne y consacre. A noter que Gay Kosmopol n'avait pas attendu la controverse et avait déjà présenté ce site à ses lecteurs en 2008.

L'affaire est sans doute à suivre.

06:14 Publié dans Religions, haines et tolérances | Lien permanent | Tags : rome, vatican, prêtres, prêtrise, prêtres gays, panorama, homophobie | | |  Facebook |