17/08/2010

"Bye Bye Préjugés", la charte de la tolérance

byebye prejuges.gif

La charte "Bye Bye Préjugés" est un projet réalisé par un ensemble de personnes réunies au sein de la Coordination Provinciale Sida Assuétudes. Son but? Promouvoir l’égalité des droits dans la diversité sexuelle.

En clair, elle vise l’égalité des traitements vis-à-vis de toute personne, quelle que soit son orientation sexuelle. C’est de cette charte dont il est question sur ce portail. Nous demandons à un maximum de personnes représentant différents lieux de vie de la signer. Si un maximum de personnes prennent connaissance de cette charte, elles seront, nous l’espérons, sensibilisées aux questions d’orientations et d’identités sexuelles, mais aussi au respect, à la tolérance, à la diversité…la base même de la citoyenneté.

Pour visiter le site de la charte Bye Bye préjugés, cliquer ici

07:13 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : préjugés, discrimination, discriminations, homophobie | | |  Facebook |

11/08/2010

La menace homosexuelle

Il s'agit bien sûr de second degré. Le clip dénonce la stupidité des arguments homophobes primaires en utilisant le fameux procédé du pamphlet ironique magistralement utilisé par Montesquieu pour dénoncer l'esclavage des Nègres dans l'Esprit des Lois. Chaque argument de cette "plaidoirie " repose sur un argument vicié qui le rend inopérant, et ceci permet à l'auteur de la video de dénoncer de différentes manières l'homophobie imbécile. 

(Si vous ne connaissez pas le texte de Montesquieu, vous le trouverez accompagné d'une analyse à mon sens pertinente en cliquant ici.)

 

07/08/2010

Menaces de mort islamo-homophobes contre Elio Di Rupo

Elio%20Di%20Rupo_640x480.jpg

Notre préformateur national, le socialiste Elio Di Rupo, est l'objet de menaces de mort. La rédaction de la chaîne flamande  VTM reçu hier une lettre stupéfiante: Elio Di Rupo y serait menacé de mort au nom de l'Islam et parce qu'il est homosexuel. Jugez plutôt: "Dans un pays musulman tel que la Belgique, un homosexuel ne peut en aucun cas devenir Premier ministre".

C'est à la fois n'importe quoi et totalement inacceptable.

Cela me rappelle l'histoire que me contait une ancienne directrice d'école, Mère Supérieure de son ordre religieux et qui avait présidé aux destinées de plusieurs écoles catholiques. Alors qu'elle circulait à Bruxelles en tram vêtue de son habit religieux, une jeune fille assise face à elle, elle aussi voilée, l'interpella:

-Tu es catholique, toi?

-Oui, mademoiselle, je suis une soeur catholique

-Eh bien profites-en, car bientôt nous les Musulmans on prendra le pouvoir en Belgique et tu ne nous embêteras plus longtemps.

La Mère sup me relatait encore que dans la rue elle a à plusieurs reprises dû essuyer des crachats qui venaient lui éclabousser les chaussures...

Haine homophobe, haine contre les catholiques, haine tout simplement.

Dieu a oublié le onzième commandement: tu ne discrimineras point.

De temps à autre, j'aimerais vraiment beaucoup que l'Islam modéré se fasse plus visible...d'autant plus que ce type de lettre ne peut qu'alimenter l'islamophobie. Un cercle parfaitement vicieux.

Plus d'infos dans la Dernière heure de ce jour.

09:16 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : elio di rupo, préformateur, ps | | |  Facebook |

06/08/2010

Le Soudan flagelle ses travestis

125px-Flag_of_Sudan_svg.png

Un juge soudanais a condamné 19 hommes à une peine de flagellation pour avoir endossé des habits féminins et s'être maquillés: 30 coups de fouet et 400 dollars d'amende.  Ces hommes avaient été pris en flagrant délit de travestissement lors d'une soirée privée dans laquelle la police avait fait irruption. A noter qu'il ne s'est trouvé aucun juge qui veuille défendre ces hommes lors de leur "procès". La flagellation publique a eu lieu devant quelque deux cents témoins. D'après la presse de Khartoum, il pourrait s'être agi d'un mariage homosexuel au cours duquel ces hommes auraient dansé de manière féminine.

Au Soudan, on flagelle de la même manière les femmes qui osent endosser des habits masculins. Il s'agit d'un de ces pays où les homosexuels sont condamnés à la prison ou à la peine capitale. Les femmes lesbiennes peuvent être condamnées à la mort par lapidation.

Via mamabaonline et queerblog.it (qui cite Reuters Africa)

07:05 Publié dans Homophobie | Lien permanent | | |  Facebook |

09/07/2010

Une histoire de meurtre homophobe par décapitation en Ouganda était en fait une intox [Box Turtle Bulletin]

Depuis quelques jours, l’histoire d’un militant LGBT ougandais retrouvé décapité, circulait sur des sites LGBT américains et ougandais. Il s’agissait en réalité d’une intox, macabre, que j'avais également relayée. Je vous prie d'accepter mes excuses pour cette erreur d'appréciation. Le problème est qu'avec le climat d'homophobie qui règne en Ouganda e qui est entretenu par les plus hautes sphères du pouvoir, on s'attend au pire.

Voir à ce propos l'article d'Audrey Banagas pour Yagg.com (en français) ou l'article source en anglais du  Box Turtle Bulletin.

Les objectifs poursuivis par les auteurs de cette intox me sont bien sûr inconnus, mais, dans tous les cas d'espèce, ils me paraissent extrêmement malsains.

12:19 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : hoax, intox, ouganda, meurtre, homophobie | | |  Facebook |

08/07/2010

L’infinie lâcheté des barbares lesbophobes !

clip_image002

Un communiqué du Centre LGBT de Paris
 
Paris, le 7 juillet 2010
 
Toute agression physique à l’encontre d’un être humain est intolérable. Peut-être les actes homophobes, lesbophobes et transphobes sont-ils mieux dénoncés et médiatisés ? Quoi qu’il en soit, ils se produisent bien trop fréquemment et sont le plus souvent d’une révoltante lâcheté !
 
Cette fois-ci ce sont deux jeunes lesbiennes qui, entrant à pieds à leur domicile dans la région de Montpellier, ont été agressées à coups de barre de fer, par un couple descendu de leur voiture. Le mobile lesbophobe ne fait aucun doute : »Qui fait l’homme ? Je vais vous montrer ce que c’est qu’un homme… ! » leur ont-ils lancé !
 
Les deux jeunes femmes ont été hospitalisées par les pompiers et portent plainte contre leurs agresseurs.
 
N’est-il pas terriblement affligeant, d’apprendre une fois de plus, que des  témoins ont laissé dire et faire passivement ?
 
Exprimer ainsi sa haine à l’encontre de lesbiennes, gays ou trans. est parfaitement ignoble. Même si nos cultures sont encore imprégnées de sexisme et d’homophobie, chacun peut connaître ou  rencontrer des personnes LGBT, s’informer et se documenter, accéder à des témoignages sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre et comprendre qu’il s’agit de citoyens et êtres humains à part entière aussi dignes d’intérêt et de considération que les autres.
 
Le Centre LGBT Paris IdF comme toutes nos associations considère que ces  actes injustifiables doivent être dénoncés fermement par les autorités et les agresseurs être arrêtés et sévèrement condamnés ; il exprime chaleureusement sa solidarité à l’égard des deux lesbiennes, victimes de cette sordide agression.
 
Christine Le Doaré,
Présidente du Centre LGBT Paris IdF
Tél : 06 89 33 78 07
 
 
 
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Ile-de-France • 63 rue Beaubourg 75003 Paris •
Accueil : 01 43 57 21 47 • Administration : 01 43 57 75 95 •
Site Internet : http://www.cglparis.org • Mail : contact@cglparis.org

06:14 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : lesbiene, lesbiennes, lesbophobie, homophobie, montpellier | | |  Facebook |

07/07/2010

La tête d'un activiste gay ougandais décapité retrouvée dans une latrine

untitled

Une nouvelle à l'horreur indescriptible en provenance d'Ouganda: la tête décapité et mutilée d'un activiste gay ougandais appartenant à l'organisation Integrity Uganda a été retrouvée dans la latrine d'une ferme. Judith Nabakooba, porte-parole de la police, a annoncé que la tête découverte dans la latrine d'une ferme de Kigggundu a été identifiée comme étant celle de Pasikali Kashusbe, qui travaillait dans cette ferme et était membre de Integrity Uganda. Il y a une semaine, on avait découvert à quelques kilomètres de là un torse mutilé, que l'on suppose être celui du jeune homme.

Depuis quelques mois, l'Ouganda examine un projet de loi qui pourrait conduire à punir les actes homosexuels, déjà sévèrement criminalisés par une loi héritée de la colonisation anglaise, par la peine de mort.

Vous trouverez une info plus détaillée en anglais en cliquant ici.

07:08 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : ouganda, ganda, homophobie, homosexualite, crime | | |  Facebook |