04/08/2010

Offre d'emploi: Animateur/trice activité jeunesse du Centre LGBT Paris IdF

clip_image002.jpg

Paris le 3 août 2010,
 
Le Centre LGBT Paris – IDF recherche un ou une animateur / trice  pour son activité consacrée aux jeunes lesbiennes, gays, bis, trans’ et personnes en questionnement de 16 à 25 ans.
 
CDD - Temps partiel - 5 h/semaine le mercredi de 15h à 19h (+ 1 h de préparation de l’activité ou transport quand à l’extérieur des locaux du Centre)  - à partir du  mercredi 15 septembre 2010. 
 
Nous recherchons une personne titulaire du BAFA et  forte d'expériences professionnelles d’encadrement d’adolescents et/ou jeunes adultes, sensibilisées aux questions LGBT. L'activité se déroule sur place au Centre ou à l'extérieur, le mercredi après-midi de 15h à 19h. Elle consiste à encadrer un groupe d’une douzaine de jeunes en moyenne, autour d’activités de loisirs et de convivialité, aussi d'écoute et de prévention.  Pour la réalisation de ses projets, l’animateur pourra s’appuyer sur le Chargé de prévention salarié également.
 
Enfin, l’animateur pourra orienter les jeunes vers les ressources du Centre  telles que nos assistants sociaux, psychologues et juristes, également vers les services associatifs et / ou publics appropriés.
 
Adresser CV et lettre de motivation avant le 31 août 2010 à l'attention de Christine Le Doaré,  présidente du Centre LGBT Paris IDF,  63 rue Beaubourg, 75003 Paris  
 
 
 
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Ile-de-France • 61 / 63 Rue Beaubourg  • 75003 Paris •
Accueil : 01 43 57 21 47 • Administration : 01 43 57 75 95 •
 Site Internet :
http://www.centrelgbtparis.org/ • Mail : contact@centrelgbtparis.org

04:49 Publié dans Associations lgbt, festivals | Lien permanent | | |  Facebook |

02/07/2010

Programme estival du Centre LGBT Paris IdF !


clip_image002
 
- Jeudi 8 juillet, 20 h.

Projection de Beautiful Thing
Un film de Hettie Mc Donald avec Avec : Glen Berry, Scott Neal ;  1996 ; Grande-Bretagne.
Au sud de Londres, dans la cité de Thamesmead écrasée par le soleil, 3 adolescents se morfondent. Jamie est rejeté par ses camarades de classe et sèche les cours. Ste se fait violemment maltraiter par son père et son frère.Leah, renvoyée du lycée, vit dans le monde de la musique de Mama Cass et des Mamas and Papas. Sandra, la mère de Jamie, battante, généreuse et enjouée, cherche à comprendre son fils, se bat pour obtenir une promotion dans son travail et essaie de maintenir une relation chaotique avec Tony, son amant baba-cool. Pour échapper à la violence des siens, Ste trouve de plus en plus souvent refuge chez Sandra où il partage la chambre de Jamie. Les 2 garçons se confient l'un à l'autre et trouvent le réconfort en restant ensemble, leur amitié se transforme alors en un sentiment amoureux. Mais ce n’est pas si évident d’affirmer ses préférences lorsqu’on est ado et que l’on vit dans une banlieue morose de Londres.
Discussion libre entre participants.
Entrée libre.
 
- Mercredi 14 juillet, à partir de 13 h.

Pique-nique républicain au Parc des Buttes-Chaumont
Un moment de partage hors du 63, rue Beaubourg… L’hiver était interminable, l’année difficile et la crise vous déprime ? Retrouvons-nous pour un moment bien mérité de convivialité et espérons le ensoleillé suivie d’un verre chez Rosa Bonheur.
Rendez-vous à 13 h, à la sortie du métro Botzaris.
Rosa Bonheur dans le Parc des Buttes Chaumont. 2, allée de la Cascade. Paris 19e. Métro Botzaris. www.rosabonheur.fr
 
- Samedi 17 juillet, 18 h.

Rencontre littéraire avec Paula Dumont.
Après Mauvais Genre, parcours d'une homosexuelle, Paula Dumont poursuit le récit autobiographique des quarante premières années de sa vie avec La Vie dure, éducation sentimentale d'une lesbienne. « Un témoignage sur la situation des homosexuelles dans un monde lesbophobe.»
Entrée libre.
 
- Vendredi 30 juillet, 18 h.

Vernissage de l’exposition de Danièle Heusslein-Gire Les Lutteurs.
Hélène C.: la peinture de Danièle pour moi est une peinture onirique. Ce qui me frappe c'est que le vrai sujet des Lutteurs, ce n'est pas la violence, c'est la danse lente de la lutte, la complicité amoureuse.
Ariane M.: Les Lutteurs? Moi ce qui me frappe c'est qu'elle analyse. Elle cadre. En plusieurs tableaux elle "raconte"un match légendaire, de tous les temps mais aussi celui qu'un bon cinéaste tenterait de filmer...
Hélène C.:Tu as raison et je le vois comme un cinéaste visionnaire. C'est le dessin de la lutte qu'il cadre. L'effet légendaire, il est produit par l'arrêt sur l'image. C'est ce qui fait que c'est une lutte transfigurée...
Hélène Cixous et Ariane Mnouchkine
Entrée libre.
Exposition visible jusqu’au 2 septembre inclus.
 
Partenariats culturels du Centre LGBT. Été 2009.
 
- Actuellement
 
Dirty Diaries

Sortie de "Dirty Diaries", 12 propositions pour repenser la pornographie.
"A travers l'Histoire de l'Art, l'image de la femme a été créée par des hommes pour plaire à un regard masculin. La sexualité féminine se déclinait autour de figures limitées du système patriarcal ; la putain, la femme, la mère, la muse.
Aujourd’hui, comme nous pouvons créer nos propres images sexuelles, nous sommes confrontées à de nombreuses questions. Existe-t-il réellement un regard féminin et si oui, que pouvons-nous en retenir ? Comment pouvons-nous libérer nos propres fantasmes sexuels des images publicitaires qui s’impriment chaque jour dans notre subconscient ? De toute évidence, il semblait nécessaire de nous réinventer en créant un nouveau genre et voir ainsi le monde avec un regard neuf.
Alors comment repenser la pornographie ? Il n’y a pas de réponse simple à cette question Dirty Diaries propose toutefois douze films courts atypiques qui susciteront une réflexion sur la notion de pornographie et sur notre propre regard. Je suis fière de vous présenter Dirty Diaries."
Mia Engberg, productrice.
Film projeté au MK2 Beaubourg, MK2 Hautefeuille et au Lincoln. Plus d'infos : www.dirtydiaries-lefilm.com
 
- Du 8 juillet au 8 août

Se dice de mi en Buenos Aires
"Se dice de mi en Buenos Aires" raconte l’histoire d’une pseudo star, Ottavia La Blanca, qui revient après quinze ans d'absence, dans sa ville natale, Buenos Aires. Désormais travesti, il se fait passer pour une star à Paris, alors qu’en, réalité, il se produit dans une boite minable à Córdoba. Il décide de revenir pour « régler ses comptes » avec sa famille, voir sa grand-mère qu'il adore, et surtout retrouver Alvaro, l'amour de sa vie…
Mise en scène : Stéphan Druet.
Pièce représentée dans le cadre des 7e Nuits d’été à l’Hôtel Gouthière  6, rue Pierre Bullet - Paris 10e - Métro Château d’Eau
TARIF EXCEPTIONNEL DE 10 € en venant de la part du Centre. Plus d'infos : www.compagnietal.fr/Nuits-d-ete-2010
 
- 21 juillet

Sortie du film Le premier qui l'a dit de Ferzan Ozpetek
 
avec Riccardo Scamarcio, Nicole Grimaudo, Alessandro Preziosi, Ennio Fantastichini, Ilaria Occhini...
 
Récompensé au Festival de Berlin 2010 – Panorama. Déjà plus de 1,5 millions de spectateurs en Italie !
 
Grande réunion chez les Cantone, illustre famille de Lecce dans les Pouilles, propriétaire d’une célèbre fabrique de pâtes.
Tommaso, le benjamin, veut profiter du dîner pour déclarer son homosexualité. Mais alors qu’il s’apprête à prendre la parole, Antonio, son frère aîné, promis à la tête de l’usine, le précède pour faire… la même révélation. Scandale général, malaise du père qui chasse le fils indigne.
Tous les espoirs se portent alors sur Tommaso pour reprendre l’affaire familiale et perpétuer le nom des Cantone. Tommaso a d’autres plans, mais comment peut-il à présent dire la vérité à sa famille ? C’est alors que ses amis romains débarquent pour une visite surprise dans les Pouilles…
 
Invitations ! S’adresser à Julien du pôle culture. Plus d'infos : www.pyramidefilms.com
 
- Jusqu’au 11 septembre

Les Indifférents
Une Comédie Musicale De Eric Szerman et Camille Turlot.
Mise en scène et dispositif vidéo : Stéphane Cottin. Avec Virginie Bracq, Nelly Celerine, Emmanuel Curtil, Fabrice Fara et Camille Turlot.
Six mois de la vie de personnages qui se sentent discriminés : Une grosse, un bègue, une noire, un fumeur et un travesti.
Six mois pour découvrir qui ils sont vraiment, ce qui les relie et ce qu’ils cachent.
Pourquoi Vincent s’est mis à bégayer en ouvrant son courrier ?
Comment Macha, que personne ne reconnaît plus, a pris 25 kilos ?
Quelle partie refoulée de la personnalité de Stéphane l’empêche d’arrêter
de fumer ?
Pourquoi Béatrice refuse-t-elle de parler de ses origines ?
Quelle fêlure se cache derrière l’exubérance et les faux seins de Mathieu ?
Ces cinq « différents » apparemment choisis au hasard, vont réaliser petit à petit que leurs destins sont liés et en se confrontant les uns aux autres, feront la plus belle découverte qui soit : eux-mêmes.
Une comédie musicale joyeuse, urbaine et survoltée sur le thème de la différence.
 
Au Théâtre de l’Oeuvre. 55, rue De Clichy. Métro Liège ou Place de Clichy.
LE MARDI À L’ŒUVRE : tarif unique 21€. Réservations au 01 44 53 88 88.
 
- Jusqu’au 11 juillet

Exposition Rose c’est Paris de Bettina Rheims et Serge Bramly
Une jeune femme cherche Rose, sa sœur jumelle, qu’elle prétend disparue. C’est le point de départ d’une quête initiatique dans un Paris intime, décrit dans l’objectif de B. Rheims au fil d’une fiction conçue avec l’écrivain S. Bramly Présentée comme « un grand serial mystérieux », cette exposition photographique se divise en 13 épisodes dans les décors d’un Paris insolite ou méconnu, volontairement atemporel : les coulisses de la BnF, les sous-sols du Palais de justice, le dôme de l’observatoire, les canaux souterrains… Près de 100 modèles se sont prêtés au jeu : Monica Bellucci, Valérie Lemercier, Anna Mouglalis, Naomi Campbell, Charlotte Rampling, Jean-Pierre Kalfon…
A découvrir absolument !
Tarif préférentiel de 5 € : contremarque à retirer à l’accueil du Centre.
BnF, site Richelieu-Galerie de Photographie. 3-5, rue Vivienne. Paris 2e. Métro : Bourse, Palais Royal ou Pyramides. Plus d’infos : http://www.bnf.fr
 
  
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Ile-de-France . 63 rue Beaubourg 75003 Paris.
Accueil : 01 43 57 21 47 . Administration : 01 43 57 75 95 .
Site Internet : http://www.centrelgbtparis.org . Mail : contact@centrelgbtparis.org.

06:12 Publié dans Associations lgbt, festivals | Lien permanent | Tags : centre lgnt paris, paris, assocations lgbt, lgbt | | |  Facebook |

24/06/2010

La communication sans vergogne de Couleur Café

Voici ce qu'on peut lire en news sur le site de Couleur Café

cc

23/6 Concert de Beenie Man annulé

Face à une vague sans précédent de contestations de la part d’associations homosexuelles,  et dans un souci d’apaisement général, nous avons du annuler le concert de Beenie Man. Nous tenons à dire que l’artiste n’a aucune responsabilité dans cette décision.

Nous sommes vraiment désolés pour les fans qui attendaient son concert. Nous sommes activement à la recherche d’un concert de remplacement. Il sera annoncé très rapidement

Mon commentaire

Cela vaut la peine de prendre le temps de décoder ce petit texte.

Les organisateurs de Couleur Café ne prennent aucune responsabilité dans l'affaire Beenie Man, un chanteur homophobe qui en appelle à égorger les homosexuels dans ses 'chansons'. Le ton du communiqué est clair: excusez-nous de déprogrammer, ce n'est vraiment pas de notre faute, nous ne voulons qu'apaiser, ce n'est surtout pas la faute du chanteur, il n'a 'aucune responsabilité' la-dedans, ce n'est pas la faute de ses pauvres fans (qui en achetant sa production ou en souhaitant assister à ses concerts encouragent, qu'ils le veuillent ou non, son expression haineuse) qui seront si déçus....

Le communiqué part d'un lâche 'nous on n'a rien fait' pour désigner un bouc émissaire: les associations homosexuelles. Couleur Café emploie la métaphore du tsunami pour stigmatiser les coupables de la déprogrammation: la vague de contestation sans précédent. C'est cela un tsunami: une vague sans précédent . La connotation d'un tsunami ne peut évidemment être lue que comme péjorative. Ainsi métaphoriquement, les associations gays deviennent-elles porteuses de dévastation. Le monde à l'envers non? Puisque Bennie Man veut éradiquer les gays de la planète en les faisant massacrer.

"Nous avons dû annuler le concert...", en d'autres termes nous n'avons pas eu le choix, si nous avions eu le choix nous l'aurions bien sûr maintenu.

Enfin, la bande image qui précède immédiatement  le communiqué présente la foule des personnes qui viennent assister aux concerts de Couleur Café, ce qui a pour effet d'amplifier le propos du communiqué: à cause de quelques-uns (les associations homosexuelles) nous avons dû décevoir nos innombrables visiteurs, voyez leur nombre, imaginez le dégât causé.

Ce communiqué est de plus mensonger, par omission: bien sûr des gays et des lesbiennes se sont mobilisés, et des associations de personnes LGBT se sont mobilisées. Mais c'est passer sous silence tous les autres: tous les hétéros qui ont participé à la protestation, les interventions d'Amnesty international,... la société civile en bref. Omission aussi, et pas la moindre, de la raison des protestations: pourquoi tant de personnes ont-elles pris du temps, beaucoup de temps,  pour protester contre cette programmation, pourquoi ont-elles actionné tous les levers à leur disposition pour faire annuler ce concert? Omission enfin du contenu des textes de Beenie Man.

Ce qui m'est incompréhensible dans cette affaire, c'est que Couleur Café a dans son histoire une image de promotion de la tolérance et de lutte contre la discrimination, notamment raciale. Quel dommage de ruiner cette belle image par cette annonce qui témoigne au contraire d'une petitesse d'esprit.

En somme, on dirait qu'il s'agit du communiqué d'un enfant pris en faute et qui dit en pleurant: mais moi, je n'ai rien fait, c'est pas moi, c'est eux!

Mais les organisateurs de Couleur Café ne sont pas de enfants. Ce sont des adultes qui pour le coup ont manqué de dignité. Il faudra qu'ils apprennent une autre chanson.

07:18 Publié dans Associations lgbt, festivals | Lien permanent | Tags : beenie man, couleur cafe, homosexuel, gay, lgb, associations homosexuelles | | |  Facebook |

11/06/2010

Offre d'emploi à la Rainbow house de Bruxelles

OFFRE D’EMPLOI : Collaborateur polyvalent pour le point d’information/café

La Maison Arc-en-Ciel est un lieu où les LGBTQI et leurs amis peuvent recevoir des informations, bénéficier d’un accueil chaleureux ou simplement se rencontrer. Des associations – également non LBGTQI – s’y réunissent et y organisent de nombreuses activités socio-culturelles. La Maison Arc-en-Ciel, c’est aussi un café ouvert à tou-te-s, un point d’information et un lieu d’accueil qui peut, en cas de nécessité, aider à trouver son chemin vers une assistance juridique, sociale, psychologique ou médicale. Le café et point d’information est tenu par des associations et des bénévoles.

La Maison Arc-en-Ciel abrite différentes associations francophones et néerlandophones LGBTQI (Lesbiennes, Gayes, Bisexuel(le)s, Transgenres, Queer, Intersexes) de la région de Bruxelles.

Description de fonction :
Mission principale : Soutien et développement du Point Info/café.
Responsabilité par rapport à la Maison et aux salles de réunion

· Le bon fonctionnement du café est votre principale préoccupation et vous pensez à son développement
· Vous assurez le suivi du bar ainsi que la gestion des stocks.
· Vous veillez à donner une bonne image du Point Info/café
· Vous faites du café un lieu agréable de rencontre, vous organisez des événements dans le café qui intéressent le public
· Vous aiderez au bar aux moments importants ou en cas de problèmes
· Vous assurez le suivi de la location et de l’entretien des salles.
· Vous êtes responsable de l’infrastructure de la Maison Arc-en-Ciel et vous recherchez des moyens pour l’améliorer/ la développer.

Bénévoles
· Vous participez à définir la politique de la Maison Arc-en-Ciel en matière de bénévolat.
· Vous accueillez les bénévoles et cherchez de nouvelles façons de recruter de nouveaux bénévoles.
· Vous assurez le suivi des bénévoles, vous les évaluez et organisez les soirées bénévoles.

Associations
· Vous recherchez les besoins des associations concernant le point Info/café
· Vous coordonnez l’implication des associations concernant le point info/café

Profil :
· Vous êtes au minimum titulaire d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou vous pouvez justifier d’une expérience pertinente.
· Vous avez des affinités avec la communauté lesbigays et trangenres.
· Vous aimez Bruxelles ; la connaissance du paysage politique bruxellois est un atout.
· Vous êtes parfait bilingue (N/F), la connaissance de l’anglais est un plus.
· Vous avez des connaissances de base des logiciels courants.
· Vous êtes flexible et avez des talents en matière de communication.
· Vous êtes capable de travailler tant de façon indépendante qu’en équipe.
· Vous aimez travailler avec des bénévoles et vous êtes ouvert à la diversité.

Nous vous offrons :
· Un travail à temps partiel (19h/sem.) avec un contrat de durée déterminée d’un an
· Comité Paritaire 329 (secteur socioculturel) B2A
· Une large place à l’initiative personnelle
· Un environnement de travail agréable, situé au centre de Bruxelles
· Un horaire flexible
· L’opportunité de contribuer à un projet pertinent sur le plan sociétal

Sollicitation :
Ecrivez-nous une lettre ou un e-mail en exposant vos motivations, et envoyez-le accompagné de votre CV à l’adresse suivante :
Maison Arc-en-Ciel asbl
à l’attention de Jochen van der Worp
Rue du marché au Charbon 42
1000 Bruxelles
jochen@rainbowhouse.be

Toutes les lettres de sollicitations doivent nous parvenir pour le 2 juillet 2010 au plus tard. Les entretiens suivront dans la deuxième moitié du mois de juillet. Entrée en fonction immédiate

06:45 Publié dans Associations lgbt, festivals | Lien permanent | Tags : rainbow house, bruxelles, offre d emploi | | |  Facebook |

30/05/2010

Programme de juin du Centre LGBT de Paris 'with ze gay pride'

clip_image002

Programme politique, culturel et festif de juin 2010
Inclus le programme de la semaine de la Marche des Fiertés.
 
- Samedi 5 juin, 18 h.
Rencontre avec Philippe Clauzard auteur de Conversations sur le sexisme, éduquer pour l'égalité filles-garçons.
Les femmes sont encore victimes de préjugés, de stéréotypes, d'inégalités qui limitent leurs vies professionnelles, familiales et sociales. L'heure demeure au développement d'une éducation à l'égalité filles-garçons, à la révision d'attitudes et de discriminations sexistes. Ces conversations en famille, en classe entre élèves sont des invitations éducatives à des discussions pédagogiques qui visent plus amplement une éducation à la citoyenneté, copartagée par les coéducateurs que sont les enseignants et les parents.
Venez débattre de ces questions avec Philippe Clauzard, Docteur en Sciences de l'éducation, Professeur des écoles et maître formateur.
 
- Vendredi 11 juin, 20 h
Conférence projection d’Hexagone Gay, nouveau site web de mémoire collective LGBT.
Hexagone Gay propose un voyage dans l'univers homosexuel à travers les lieux et les personnages qui ont marqué leur époque. Si la vie gay de l'Hexagone a son épicentre à Paris, les régions ont connu aussi leurs lieux de rendez-vous, leurs établissements symboliques et leurs figures mythiques. A des époques où se déclarer homosexuel pouvait entrainer la mort, la prison ou l'exclusion, chaque geste de visibilité, chaque expression de son homosexualité étaient des actes militants. La communauté homosexuelle souffrirait de l'absence de transmission d'une mémoire collective, pourtant l'observation des codes et modes de vies de nos ancêtres démontre qu'il existe véritablement un héritage dont les gays et lesbiennes d'aujourd'hui sont les dépositaires pour peu qu'ils ou elles vivent leur différence hors de la norme hétérosexuelle.
Voir le site : www.hexagonegay.com
 
- Samedi 12 juin, 18 h.
Rencontre exceptionnelle avec Eric Brun-Sanglard pours son livre Au-delà de ma nuit, témoignage d’un designer aveugle.
Directeur artistique dans la pub, familier de la jet-set hollywoodienne des années 1980, Éric Brun-Sanglard est au sommet de sa carrière lorsqu'il découvre à 33 ans qu'une maladie de la rétine, due au VIH contracté dix ans plus tôt, le condamne à perdre la vue et à mourir. Dévasté par la douleur physique et morale, il parvient pourtant non seulement à survivre, mais aussi à se lancer dans une seconde carrière qui semble interdite aux non-voyants : l'architecture d'intérieur. Comment peut-on transformer la maladie et l'infirmité en une destinée aussi fabuleuse ? Comment l'impossible peut-il se réaliser ?
Le témoignage stupéfiant et émouvant d'«une vie en montagne russe» qui bouscule nos certitudes et éclaire sur les ressources insoupçonnables de l'être humain.
 
Programme spécial Marche des Fiertés 2010 !
- Mercredi 23 juin, 20 h
Projection de Avant la nuit de Julian Chnabel
Avant la nuit retrace l’histoire de Reinaldo Arenas, poète cubain opprimé par le régime castriste. Arrêté et interné au pénitencier d'El Morro en 1973 pour un livre où il décrivait son homosexualité, Reinaldo Arenas continue sa lutte en essayant de faire sortir clandestinement de la prison ses nouveaux écrits…
Une magnifique ode à la liberté et à la dignité magistralement interprétée par Javier Bardem. A aussi noter,  une participation savoureuse de Johnny Depp.
 
- Jeudi 24 juin, 20 h
Débat sur la représentation des personnes LGBT à la télévision.
Si de plus en plus de séries offrent des héros récurrents gays et que de nombreux animateurs et de chroniqueurs ne font plus mystère de leur homosexualité, le regard que porte la télévision sur les personnes LGBT s’est-il pour autant enrichi et débarrassé des clichés ?
Avec sous réserve de confirmation : Laurent Kerusore (Plus belle la vie ), des journalistes de M6, Media G…
 
- Vendredi 25 juin, 18 h à 21h.
Vernissage apéro show case !
Vernissage de l’exposition de Fluorit, « sélection choisie de photos de gay pride 2008 », suivi à  19 h apéro concert avec Monis, CC Lou et Hugo Leanovitz.
La Marche des Fiertés reste un rendez-vous incontournable de visibilité et de convivialité.
La photographe Fluorit nous en propose des instants uniques et privilégiés.
www.fluorit.net"
Venez fêter la Marche lors de notre premier apéro musical avec trois artistes de talent : Monis et son hip hop engagé, CC Lou et sa pop gourmande et Hugo Leanovitz et sa musique métissée et bercée d’onirisme.
 
- Samedi 26 juin, 14h.
Marche des Fierté 2010 !
Violences, discriminations : ASSEZ ! Liberté et égalité, partout et toujours.
Cette année, le Centre LGBT Paris IdF fera char commun avec le Kiosque Info Sida ; les sœurs de la perpétuelle indulgence et les Jeunes Séropotes seront aussi de l’aventure ! Un char conduit  par le programme musical préparé pour l’occasion par DJ Vincent ! Rejoignez-nous dans le cortège !
Départ : 14h place du 18 juin 1940 (Montparnasse), arrivée Bastille.
La soirée se terminera en partenariat avec la soirée Kiffe my pride, de 20h à l’aube, dans les caves St Sabin 75011. (Autres partenaires de l’évènement : Veryfriendlyfr, Zelink, Marcel…Wetforher… !!!).
 
Découvrir les artistes :
www.monis-officiel.skyrock.com/
www.myspace.com/cclouchristinelou
www.myspace.com/leanovitzhugo
http://www.fluorit.net
 
 
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Ile-de-France • 61 / 63 Rue Beaubourg  • 75003 Paris •
Accueil : 01 43 57 21 47 • Administration : 01 43 57 75 95 •
 Site Internet : http://www.centrelgbtparis.org/ • Mail : contact@centrelgbtparis.org

06:50 Publié dans Associations lgbt, festivals | Lien permanent | Tags : paris, gau pride, gay, lesbienne, centre lgbt de paris | | |  Facebook |

03/05/2010

17 mai: les revendications des associations francaises

Communiqué de presse commun Ardhis, Comité Idaho, Inter-LGBT et la Ligue des droits de l'Homme

 

 

A l'approche du 17 mai, Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie,

les associations rencontrent ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire sur les questions LGBT.

Bilan : Peut mieux faire.

 

 

A l'approche de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, l'Ardhis, le Comité Idaho, l'Inter-LGBT et la Ligue des droits de l'Homme ont rencontré le cabinet du ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire.

 

Les associations ont exposé plusieurs revendications :

 

1. Une vraie protection des personnes étrangères en situation de craintes de persécutions dans leurs pays d’origine du fait de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre :

 

1.1 La liste des « pays sûrs » : cette liste ne tient notamment pas compte du respect des droits des personnes LGBT dans les pays listés  (ex : Sénégal, Mali etc.). Par ailleurs, le droit français permet qu’un demandeur d’asile ayant déposé un recours devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) se voit notifier une décision préfectorale d’« obligation à quitter le territoire français » (OQTF). Notre revendication porte donc sur d’une part, la suppression ou, a minima, la révision de la liste des pays « sûrs » et, d’autre part, la non-reconduction à la frontière d’un demandeur d’asile en recours

 

Sur ce point, le cabinet a répondu que le principe et la constitution de la liste des « pays sûrs » est du ressort de l’OFPRA et non pas du ministère. Par ailleurs, s’il admet la contradiction du droit français qui peut engendrer des conséquences lourdes, aucune proposition concrète n’a pour le moment été faite, à part celle du « cas par cas ». Le cabinet rappelle aussi la nécessité d’outils administratifs pour réguler les flux migratoires et empêcher les abus.

 

1.2 La sensibilisation et l’information des agents de l’OFPRA : il s’agit de sensibiliser les officiers de l’OFPRA à la dimension particulière de ces demandes d’asile. Les compte rendus d’entretiens témoignent parfois d’une vision très caricaturale de l’homosexualité et un certain nombre de décisions de refus indique que le requérant ne fait pas « preuve de son orientation sexuelle ».

 

Le cabinet nous a incités à prendre directement contact avec l’OFPRA pour évoquer nos propositions.

Il nous a assuré de son soutien et de son appui dans nos démarches allant en ce sens.

 

 

1.3 Un moratoire des expulsions de personnes LGBT vers les pays qui les condamnent :

Nos associations dénoncent le double langage du gouvernement qui milite pour la dépénalisation de l’homosexualité dans le monde par la voie du ministère des Affaires étrangères, mais qui dans le même temps, reconduit des personnes LGBT vers des pays homophobes et transphobes. Nous revendiquons donc un moratoire des expulsions de personnes LGBT vers ces pays.

 

Le cabinet a répondu par la négative, considérant qu’il existe des juridictions administratives qui permettent au requérant de faire valoir un éventuel risque pour sa personne en cas de retour dans son pays. Le cabinet considère par ailleurs qu’il n’y a pas contradiction entre les deux actions gouvernementales.

 

 

1.4 Cas particuliers :

Nos associations ont sollicité l’action bienveillante du cabinet pour deux militants des droits LGBT qui ont besoin urgent et aigu de protection : l’Ougandais Usaam Mukwaya et l’Irakien Anwar Bassem Saleh.

 

Le cabinet s’est engagé à veiller à ce qu’ils puissent arriver rapidement sur le territoire national afin d’y introduire une demande d’asile.

 

 

2. Un vrai droit à la vie privée et familiale pour le couple homosexuel binational

 

Si des aménagements administratifs existent pour le droit au séjour d’un étranger pacsé, seul le mariage crée des droits à l’entrée, au séjour et à la nationalité. Cela aboutit à des situations discriminatoires, parfois très violentes : l’administration ne reconnaît, par exemple, aucun droit à l’entrée sur le sol français pour le partenaire de Pacs d’un Français qui se serait expatrié plusieurs années.

 

Sur ce sujet, le cabinet a botté en touche, en affirmant que la question du mariage n'était pas de son ressort mais de celle du Garde des Sceaux. Certes, mais les injustices qui en résultent en matière de droit des immigrés relève bien de la compétence du ministère, qui est conduit à entériner et à « organiser » la discrimination.

 

 

 

Il ressort de cette rencontre, que le ministère est disposé à avancer au cas par cas, mais refuse de changer les règles d'un jeu alors même qu'elles créent des injustices et des contradictions insupportables. Au total, les associations se réjouissent de ce que le dialogue puisse avoir lieu, et que des avancées relatives puissent être obtenues, mais elles restent très prudentes quant aux intentions réelles du ministre. Elles souhaitent qu'Eric Besson prenne publiquement des engagements plus fermes à l'occasion du 17 mai prochain.

 

18/04/2010

Centre LGBT de Paris: le programme IDAHO (Journée mondiale contre l'homophobie)

IDAHO - International Day Against Homophobia - 17 mai 2010
 Programme du Centre LGBT Paris
Journée mondiale de lutte contre l'homophobie
 
  
Vendredi 14 mai de  18 h à 20 h
Vernissage exposition caricatures et dessins Charlie Hebdo
 
Vernissage de caricatures et  dessins sur l’homophobie sélectionnés par  le magazine Charlie Hebdo, en présence de journalistes et dessinateurs.
 
 
 
Vendredi 14 mai  de 22 h 30 à 3 h
Fête  « Dansons pieusement et ardemment ! »
 
Fête « Dansons pieusement et ardemment ! » Accessoires et déguisements profanes et sacrés de sortie ! Sous les bons offices de frère DJ Vincent  !
 
Entrée libre. Bières 2 €, soft 1 €. 
  

Samedi 15 mai de 15 h  à 18 h
Visibilité !
Rassemblement  de rue inter-associatif  à Beaubourg entre le MK2 et Leroy Merlin
 
En partenariat avec  SOS homophobie et l'ensemble des associations membres du Centre,  un  moment privilégié pour dialoguer avec le public sur la journée mondiale contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie.
Stands et animations interactives avec le public, distribution de matériels pédagogiques, danses et musique. 
  

Dimanche 16   mai  de 15 h à 19 h
Echanges !
Projection de  documentaires, débat et collation
« Les pressions, discriminations et violences commises au nom des religions à l’encontre des personnes LGBT, parlons-en ! « 
- Projection du documentaire Les règles du Vatican, réalisé par Alessandro Avellis
coauteur : Gabriele Ferlugaen, en  présence du réalisateur Alessandro Avellis
Et sous réserve du documentaire Djihad for Love, de Parvez Sharma, sous réserve.
- collation offerte, café, thé, softs, biscuits et fruits.
- Le  débat avec :
Louis-Georges TIN, coordinateur de l’IDAHO, Directeur du dictionnaire de l’homophobie ;  Ludovic Lotfi Mohamed Zahed, président de HM2F - Homosexuels et musulmans de France - ; Franck GIAOUI président du Beit Haverim ; Quentin Dezetter membre du chantier Idaho pour David & Jonathan ; Alessandro Avellis, réalisateur ;
Et sous réserve : Delphine Horvilleur (Rabbine progressiste), Ghaleb Bencheikh (Directeur de la Région Française de la conférence mondiale des religions pour la paix, représentant de l'Islam libéral en France.), Abdellah Taia, écrivain...
 
 
Mardi 18 mai à 20 h
ECHANGES !  
Un grand débat pour impliquer des religieux à nos côtés.
« Des religieux s’engagent contre les LGBTphobies, d’autres peuvent les rejoindre ! «  
Avec : Louis-Georges TIN coordinateur de l’IDAHO,  Directeur du dictionnaire de l’homophobie ;  Stéphane Lavignotte Pasteur de La Mission populaire de la Maison verte (Paris 18e), membre du Carrefour de chrétiens inclusifs, auteur de "Au-delà du lesbien et du mâle, la théologie queer d'Elizabeth Stuart" (Editions Van Dieren) ; Ludovic Lotfi Mohamed Zahed  président de HM2F -Homosexuels et musulmans de France - ;  Martine Gross,  ingénieure de recherche en sciences sociales au CNRS, auteure de « l'homoparentalité, idées reçues », le cavalier Bleu, 2009 et de plusieurs articles sur le thème religion et homosexualité, notamment
Les rabbins français et l'homoparentalité, discours et attitudes, archives en sciences sociales des religions, 2007, membre du Beit Haverim ;  Quentin Dezetter de David & Jonathan ;
Et sous réserve : Delphine Horvilleur (Rabbine progressiste), Ghaleb Bencheikh de la Conférence mondiale des religions pour la paix, Abdellah Taia, écrivain...
    
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Ile-de-France . 63 rue Beaubourg 75003 Paris.
Accueil : 01 43 57 21 47 . Administration : 01 43 57 75 95 .
Site Internet : http://www.centrelgbtparis.org . Mail : contact@centrelgbtparis.org.

06:21 Publié dans Associations lgbt, festivals | Lien permanent | Tags : idaho, journee mondiale contre l homophobie, homophobie, paris | | |  Facebook |