23/07/2010

Prêtres gays: qu'ils fassent leur coming out et quittent leur fonction!

panorama4.png

 

Vive agitation au Vicariat de Rome ces jours-ci suite à la parution d'une enquête menée par le magazine italien Panorama dans les milieux gays de Rome. (Panorama est un hebdomadaire qui appartient au groupe Mondadori, que contrôle le Premier italien Silvio Berlusconi.)

 

Et la réaction du Vicariat ne s'est pas fait attendre. Il se prononce trèq clairement: nous avons des prêtres gays qui mènent une double vie, qu'ils quittent le sacerdoce!

 

L'enquête de Panorama

 

La page de couverture du magazine Panorama (numéro 31, juillet 2010) présente des mains sacerdotales aux ongles peints d'un rose cardinalice autour desquelles est enroulé un saint chapelet. Le texte annonce le contenu de l'article: Les folles nuits des prêtres gays. Un chroniqueur de Panorama a vécu parmi les homosexuels de Rome, et pendant un mois et pendant un mois a documenté les vices et les perversions de prêtres insoupçonnables qui mènent une double vie.

 

L'enquête a été menée avec une caméra cachée et dévoile la double vie de prêtres qui arborent le col romain pendant la journée et le soir, une fois les chasubles rangées, sont parfaitement intégrés dans la vie gay. Soirées en compagnie d'escorts (gigolos) qui dansent à moitié nus avec des prêtres, rapports sexuels, profanation de l'habit sacerdotal, etc.

 

On peut déjà visionner une des vidéos prises par la caméra cachée et quelques-unes des photos de l'enquête sur le site de Panorama. Les lecteurs abonnés à l'ipad du magazine ont déjà accès à l'ensemble des vidéos et du dossier de l'enquête.

 

La réaction du Vicariat de Rome

 

Douleur et trouble: le diocèse de Rome est visiblement perturbé par l'enquête de Panorama, qui a bien pris soin de recouper ses sources et d'opérer les vérifications nécessaires: les hommes filmés sont bel et bien des prêtres.  Le diocèse affirme sa volonté de poursuivre "avec rigueur tout comportement indigne de la vie sacerdotale".

 

"Qui connaît l'Eglise de Rome ne se reconnaît pas le moins du monde dans le comportement de ceux qui ont une  double vie, qui n'ont pas compris ce qu'est le sacerdoce catholique et ne devaient pas devenir prêtres".

 

"Personne ne les contraint à rester prêtres et à en exploiter seulement les bénéfices. La cohérence voudrait qu'ils se dévoilent. Nous ne leur voulons pas de mal, mais nous ne pouvons pas accepter qu'à cause de leur comportement l'honorabilité de tous les autres soit couverte de boue".

 

Réaction et propositions du mouvement LGBT italien

 

Aurelio Mancuso, le leader historique de l'association gay LGBT Arcigay ne se montre pas surpris dans l'interview qu'il a accordée à Panorama. Il affirme lui-même avoir eu une relation pendant six mois avec un monsignore , et quelques aventures avec d'autres prêtres. Tout le monde est depuis longtemps au courant de ce genre de situations  dans la communauté gay: n'importe quel gay a rencontré des prêtres dans les bars, les discothèques ou les saunas. Dans un communiqué, le président de Gaynet, le politicien Franco Grillini, ne se montre pas davantage surpris: selon lui, la sexualité humaine est irrépressible, qu'elle soit homo ou hétérosexuelle et le célibat des prêtres n'existe pas dans les faits. Grillini propose que l'on abolisse le célibat et que l'on autorise les prêtres à vivre leur sexualité et à se marier, dans des mariages homos ou hétéros.

Au Vatican, on minimiserait l'affaire en disant que Panorama a le goût du scandale et cherche à augmenter son chiffre d'affaires...L'enquête manquerait de preuves concrètes et a pour but de réveiller des lecteurs endormis sous des parasols sur les plages.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.