18/07/2010

L'honneur perdu du festival de Dour, entaché par la présence de Capleton

COMMUNIQUE DE PRESSE CAPLETON : HONNEUR PERDU DU FESTIVAL DE DOUR

250px-Capleton1.jpg

Le Festival de Dour s’apprête à accueillir Capleton, artiste connu pour ses appels au meurtre à l’encontre des gays et des lesbiennes. Il devrait se produire ce dimanche 18 juillet. Lorsque le sensationnalisme l’emporte sur l’éthique. Capleton est l’auteur de chansons homophobes particulièrment violentes dont les paroles en créole constituent de véritables appels au meurtre. Notamment : "l'homosexualité est contre l'humanité; brûlez les gays; saignez-les; je tire sur les sodomites et les pédés. Tu devrais savoir que Capleton brûle les queers; le même feu s'applique aussi aux lesbiennes; étranglez et pendez tous les queers qui viennent ici; la terre mère dit qu'aucun ne doit survivre." Pour préserver son accès aux scènes européennes et américaines, le chanteur jamaïcain pose de temps à autres un acte de contrition. En 2005, à la suite d’annulations de différents concerts à Lille, Toulouse, Reims, en Suisse, à San Francisco, New Orleans et West Hollywood, il signe une déclaration par laquelle « il se désole que ses chansons aient pu être mal interprétées ». Capleton aurait également signé le 10 mai 2007 The Reggae Compassionate Act par lequel il se serait engagé à ce qu’aucune place ne soit laissée à la haine, aux préjugés, au racisme, à la violence, au sexisme et à l’homophobie dans sa musique. Or, le 25 décembre 2007, il récidivait lors d’un concert en Jamaïque. A l’entame de sa tournée estivale en Europe, sa déclaration de 2005 a opportunément été à nouveau placée en première page de son site. Amnesty International Belgique et Arc-en-Ciel Wallonie ont rappelé ces faits aux organisateurs en s’étonnant d’une telle programmation.

Dans leur réponse, ils nous signifient qu’ils ont pris les mesures nécessaires pour que l’artiste ne présente pas de chansons à caractère homophobe au public. Pour Arc-en-Ciel Wallonie, c’est de l’éthique à bas prix ! Le minimalisme de la bien-pensence ! Le service humanitaire à horaire réduit !

Autant que les festivaliers le sachent et choisissent en connaissance de cause si oui ou non ils s’associent à ce modèle d’hypocrisie. Nous tiendrons les organisateurs responsables de tout dérapage dont Capleton a par le passé montré qu’il était capable.

Verlaine BERGER
Chargée de Communication
Arc-en-Ciel Wallonie
http://www.facebook.com/l/1fc19IJBNRNGs3mpK8S6K0v7ZWw;04/222.17.33

Avec le soutien de la MAC Bruxelles et de Tjenbé Rèd

Source de la photo: wikipedia, auteur Santos Diaz

06:59 Publié dans Chansons, musiques | Lien permanent | Tags : dour, festival de dour, clapeton, homophobie | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.