17/06/2010

Le gouvernement britannique et les droits des gays: des avancées remarquables

Le gouvernement britannique vient de publier un important document qui dévoile les plans de la coalition au pouvoir (centre droit: conservateurs et libéraux-démocrates) pour la création d'une société plus équitable. Le document intitulé Working for Lesbian, Gay, Bisexual and Transgender Equality a été publié par le Bureau gouvernemental pour les Egalités (Government Equalities Office) juste avant la réception organisée au 10 Downing Street en l'honneur de la communauté LGBT à l'occasion du lancement de la Pride London.

200px-Theresa_May_MP

Le document, qu'a présenté Theresa MAY (photo Wikipedia), Secrétaire d'État à l'Intérieur et Ministre des Femmes et de l'Égalité,  concerne tant la politique intérieure que la politique extérieure du Royaume-Uni. D'après ce texte, le gouvernement britannique s'engage à s'attaquer fermement à des préjugés dépassés et assurer à chacun une réelle égalité des chances. Il énonce toute une série de domaines d'action qui devront recevoir l'attention particulière du gouvernement:

  • le combat contre l'homophobie à l'école

  • la fin des discriminations au travail

  • l'aide aux familles homoparentales

  • la célébration des unions gays et lesbiennes dans les lieux de culte: permettre aux religions qui le souhaitent de pouvoir célébrer les unions gays dans les églises, les temples ou les mosquées

  • combattre l'homophobie et la transphobie dans le sport

  • combattre l'homophobie et la discrimination, instaurer une vraie politique d'égalité dans le service public (administration, hôpitaux, etc.)

  • justice: dans les dossiers criminels des personnes, supprimer les mentions obsolètes de condamnations antérieures (par exemple, il y a trente ans encore , deux hommes qui s'embrassaient offensaient la pudeur aux yeux de la loi, etc.), aboutir à une meilleure centralisation des données relatives à la violence homophobe

  • politique d'asile: l'arrêt de la déportation des demandeurs d'asile LGBT vers leurs pays d'origine s'ils risquent l'emprisonnement, la torture ou la mort en raison de leur orientation sexuelle.

  • politique étrangère: la promotion internationale des droits LGBT tant en Europe que dans le reste du monde. L'utilisation de l'influence britannique pour que d'autres pays abolissent les lois anti-gay et notamment dans les 42 pays du Commonwealth qui ont hérité des législations britanniques anti homosexuelles et s'y tiennent encore. Le Royaume-Uni interviendra partout où il le peut pour soutenir les droits des personnes LGBT, et notamment au sein des Nations Unies. Il sera attentif à ce qe chaque présidence européeenen inclue un volet LGBT à son programme.

  • enfin le gouvernement accordera une attention particulière aux droits et à la protection des personnes transgenres

Il y a évidemment lieu de se réjouir de ces engagements du nouveau gouvernement britannique et du fait que le Premier Ministre conservateur David Cameron ait perpétué l'initiative du précédent gouvernement travailliste de recevoir la communauté LGBT au 10 Downing street à l'occasion de la London Pride. Au cours de cette soirée, David Cameron a notamment souligné que son gouvernement ouvrirait la possibilité légale  de célébrer les unions gays et lesbiennes dans les lieux de culte, en laissant bien sûr aux responsables religieux la liberté d'utiliser cette latitude ou non. 

Qu'un gouvernement de centre-droit s'engage pour les droits des personnes LGBT est un excellent signal. On peut espérer que ce signal sera perçu par d'autres gouvernements.

Via divers medias de la presse britannique, notamment UK gay News et Pink News.

Les commentaires sont fermés.