13/06/2010

USA: un séminaire fondamentaliste pour combattre l'homosexualité

Le but du séminaire organisé du 5 au 7 août dans la banlieue de Chicago  par une association fondamentaliste américaine qui répond au nom de Americans for trueth about homosexuality est d'apprendre, spécialement aux ados, à combattre les revendications homosexuelles. Le séminaire qui veut former une nouvelle génération d'activistes anti-gay est ouvert aux jeunes à partir de 14 ans. A l'ado qui souhaite s'y inscrire, il n'en coûtera que 99 dollars , et bien entendu l'association AFTAH invite au sponsoring de manière à ce que l'argent ne soit pas un obstacle. Les adultes devront débourser 199 dollars.

L'AFTAH craint les infiltrations et indique sur son site que le séminaire n'est pas ouvert aux activistes pro-homosexuels mais uniquement aux personnes qui partagent les convictions de l'organisation selon laquelle l'homosexualité est immorale et que le mouvement homosexuel  est destructeur pour l'Amérique et met directement la liberté religieuse en danger.

Au cours du séminaire, Le Professeur  Rena Lindevaldsen de la Liberty Université school of Law expliquera aux participants  les enjeux de la bataille juridique qui se déroule aux Etats-Unis entre les partisans des droits LGBT et ceux qui veulent défendre les lois qui régissent la liberté de culte (notamment le Premier Amendement)*.

*« Le Congrès ne fera aucune loi qui touche l'établissement ou interdise le libre exercice d'une religion, ni qui restreigne la liberté de la parole ou de la presse, ou le droit qu'a le peuple de s'assembler paisiblement et d'adresser des pétitions au gouvernement pour la réparation des torts dont il a à se plaindre. »

Si vous comprenez l'anglais , écoutez ce discours du Pr Lindevaldsen, la rhétorique en est édifiante et contraste avec le ton doucement persuasif employé par l'orateur.

Le plus de Gay Kosmopol

Inversons un moment les rôles et imaginons un instant qu'une association LGBT américaine organise un séminaire anti fondamentaliste et  invite des ados de plus de 14 ans à venir y apprendre comment  combattre les visées des mouvements religieux fondamentalistes. Imaginons encore que cette association sollicite des adultes pour qu'ils prennent en charge les frais d'inscription des ados. Que se passerait-il? Comment les organisations fondamentalistes réagiraient-elles, quels propos (haineux) émettraient-elles? Et iraient-elles en justice pour faire interdire le séminaire au nom de la protection de l'enfance et de la jeunesse? Quels amalgames nauséabonds produiraient-elles?

08:01 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : chicago, usa, etats-unis, fondamentalisme, premier amendement, homophobie, aftah | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.