11/06/2010

La censure française est-elle homophobe?

soshomophobie

Un Communiqué de presse de SOS Homophobie

Paris, le 10 juin 2010

Censure d’une publicité de Têtu: SOS homophobie demande à l’ARPP de revenir sur sa décision.

L’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) a censuré une publicité du magazine Têtu pour un album de compilation de tubes musicaux interprétés par Zazie, Cher, Donna Summer, Mika ou encore Lady Gaga. La publicité met en scène des hommes et des femmes semblant apprécier les morceaux de l’album. L’apparition d’un enfant parmi ces acteurs a du être retirée du clip à la demande de l’ARPP, qui a considéré qu’elle « n’est pas en adéquation avec le lectorat de Têtu ». Pourtant, ni le magazine Têtu ni cette compilation musicale ne sont destinés à un lectorat adulte.

SOS homophobie dénonce fermement cette censure et s’interroge sur les arguments qui l’ont motivée. Le fait que Têtu soit un magazine destiné avant tout à un lectorat lesbien et gay n’en fait pas pour autant un magazine dont le contenu serait dangereux ou malsain auprès des mineur-e-s ; nombre de magazines de la presse féminine ou masculine généraliste diffusent des publicités mettant en avant des enfants sans qu’on les inquiète à ce sujet. Demanderait-on à Elle de retirer la photo d’un enfant d’une de ses publicités ?

SOS homophobie estime qu'une telle censure est infondée et inacceptable : l'ARPP estime-t-elle que l'homosexualité ne doit pas être montrée aux enfants, voire que Têtu est une revue à caractère pornographique ou, pire, alimente-t-elle l'amalgame entre homosexualité et pédophilie ? L'argument de l'âge du lectorat de Têtu nous apparaît, dans cette affaire, fallacieux.

SOS homophobie apporte son soutien à Têtu, victime d’une discrimination flagrante, et demande à l’ARPP de revenir sur sa décision de censure.

05:50 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : discrimination, homophobie, tetu, publicite, pub, france, arpp | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.