31/05/2010

Une pub de Smirnoff pour la Gay pride de Tel Aviv se trompe de public cible

Il y a des jours où mon décodeur sémantique interne a des ratés. Je trouve ce matin sur la toile cette pub de Yaniv Edry pour la vodka Smirnoff  qui semble vouloir s'adresser au public qui fréquente la gay pride de Tel Aviv. Je m'attends donc à une dose de sensualité homoérotique, la recette habituelle des publicitaires: du jeunisme, du muscle, des frôlements et des suggestions d'étreintes sensuelles entre des hommes qui se mélangent à d'autres hommes et des femmes qui s'approchent d'autres femmes.

Bernique. Le réalisateur de la séquence est sans doute tombé dans la marmite hétéroérotique juste avant le tournage. En écarquillant bien les yeux, je vois bien quelques confusions possibles, mais à la grosse louche, les slips se pressent contre les bikinis. Il y a bien quelques étreintes viriles amicales telles que le monde du sport les supporte, mais rien vraiment qui dépasse la franche camaraderie, sauf peut-être  un fort bref moment un regard glissé ou une tête qui se penche...

Allez Smirnoff, encore un petit effort! De toutes façons, qui a vraiment envie de boire de la vodka à la piscine?

Je suis curieux de lire vos réactions! 

06:23 Publié dans Publicités lesbigaies et autres | Lien permanent | Tags : smirnoff, vodka, tel aviv, yaniv edry | | |  Facebook |

30/05/2010

Moscou: une flash mob fait la nique à l'interdiction de la gay pride.

Un reportage de BFM TV

Voir aussi le reportage du JT de TF1 du 29 mai en cliquant ici.  Commentaire de présentation: Depuis cinq ans, le maire de Moscou interdit systématiquement la tenue de la Gay Pride, ce qui se termine par des séries d'interpellations. Cette année, les homosexuels de la ville sont parvenus à organiser une très courte parade en se cachant des autorités.¨

Parmi les représentants, on peut reconnaître des défenseurs célèbres de la cause des droits des personnes LGBT, comme Louis-George TIN, le fondateur de la journée internationale contre l'homophobie, ou le député vert allemand Volber BECK.

Biologie de l'homosexualité: neurobiologie versus anthropologie sur Parlez-moi d'amour

Balthazart_biologie_homosexualite

                                                                   Comme on était tous scotchés devant l'Eurovision de la Chanson, peu d'entre nous auront choisi l'option d'écouter hier soir la discussion entre Jacques Balthazart et Chris Paulis animée par Gabrielle Stefanski sur la RTBF. Neurobiologie versus anthropologie. Voici la présentation qu'en fait la RTBF:

Vices et ... vers ça : 

Les deux théories sur l'homosexualité ne sont pas nouvelles, et chacune a montré ses avantages mais aussi ses écueils.

Paru aux éditions Mardaga en début de cette année 2010 l’ouvrage de Jacques Balthazart " Biologie de l’homosexualité"  relance une fois encore le débat.

Pour le professeur Jacques Balthazart directeur du Groupe de recherches en Neuroendocrinologie du Comportement  à l'Université de Liège, les études scientifiques sont suffisamment nombreuses pour affirmer que " on naît homosexuel, on ne choisit pas de le devenir" .

L'origine de l'homosexualité est davantage à chercher dans la biologie des individus que dans l'attitude de leurs parents ou dans les décisions conscientes des sujets concernés affirme-t-il.

Chris Paulis , anthropologue spécialiste de la sexualité ,chef de travaux à la même Université de Liège  oppose à cette thèse plutôt figée celle de l’évolution et du choix de chacun de son  orientation sexuelle.

 Regards croisés entre science et sciences humaines  

Biologie de l'homosexualité - Jacques Balthazart , éditions Mardaga

Heureusement les avancées de la science nous donnent accès au différé et au podcast de l'émission: cliquer ici  pour écouter le débat.

Au même propos, rappelons la soirée de discussion de lundi soir à l'ULB avec Michel Dorais et Jacques Balthazart sur leurs derniers ouvrages autour du thème:"On ne devient pas homo, on l'inné? L'actualité d'un vieux débat".

 

Programme de juin du Centre LGBT de Paris 'with ze gay pride'

clip_image002

Programme politique, culturel et festif de juin 2010
Inclus le programme de la semaine de la Marche des Fiertés.
 
- Samedi 5 juin, 18 h.
Rencontre avec Philippe Clauzard auteur de Conversations sur le sexisme, éduquer pour l'égalité filles-garçons.
Les femmes sont encore victimes de préjugés, de stéréotypes, d'inégalités qui limitent leurs vies professionnelles, familiales et sociales. L'heure demeure au développement d'une éducation à l'égalité filles-garçons, à la révision d'attitudes et de discriminations sexistes. Ces conversations en famille, en classe entre élèves sont des invitations éducatives à des discussions pédagogiques qui visent plus amplement une éducation à la citoyenneté, copartagée par les coéducateurs que sont les enseignants et les parents.
Venez débattre de ces questions avec Philippe Clauzard, Docteur en Sciences de l'éducation, Professeur des écoles et maître formateur.
 
- Vendredi 11 juin, 20 h
Conférence projection d’Hexagone Gay, nouveau site web de mémoire collective LGBT.
Hexagone Gay propose un voyage dans l'univers homosexuel à travers les lieux et les personnages qui ont marqué leur époque. Si la vie gay de l'Hexagone a son épicentre à Paris, les régions ont connu aussi leurs lieux de rendez-vous, leurs établissements symboliques et leurs figures mythiques. A des époques où se déclarer homosexuel pouvait entrainer la mort, la prison ou l'exclusion, chaque geste de visibilité, chaque expression de son homosexualité étaient des actes militants. La communauté homosexuelle souffrirait de l'absence de transmission d'une mémoire collective, pourtant l'observation des codes et modes de vies de nos ancêtres démontre qu'il existe véritablement un héritage dont les gays et lesbiennes d'aujourd'hui sont les dépositaires pour peu qu'ils ou elles vivent leur différence hors de la norme hétérosexuelle.
Voir le site : www.hexagonegay.com
 
- Samedi 12 juin, 18 h.
Rencontre exceptionnelle avec Eric Brun-Sanglard pours son livre Au-delà de ma nuit, témoignage d’un designer aveugle.
Directeur artistique dans la pub, familier de la jet-set hollywoodienne des années 1980, Éric Brun-Sanglard est au sommet de sa carrière lorsqu'il découvre à 33 ans qu'une maladie de la rétine, due au VIH contracté dix ans plus tôt, le condamne à perdre la vue et à mourir. Dévasté par la douleur physique et morale, il parvient pourtant non seulement à survivre, mais aussi à se lancer dans une seconde carrière qui semble interdite aux non-voyants : l'architecture d'intérieur. Comment peut-on transformer la maladie et l'infirmité en une destinée aussi fabuleuse ? Comment l'impossible peut-il se réaliser ?
Le témoignage stupéfiant et émouvant d'«une vie en montagne russe» qui bouscule nos certitudes et éclaire sur les ressources insoupçonnables de l'être humain.
 
Programme spécial Marche des Fiertés 2010 !
- Mercredi 23 juin, 20 h
Projection de Avant la nuit de Julian Chnabel
Avant la nuit retrace l’histoire de Reinaldo Arenas, poète cubain opprimé par le régime castriste. Arrêté et interné au pénitencier d'El Morro en 1973 pour un livre où il décrivait son homosexualité, Reinaldo Arenas continue sa lutte en essayant de faire sortir clandestinement de la prison ses nouveaux écrits…
Une magnifique ode à la liberté et à la dignité magistralement interprétée par Javier Bardem. A aussi noter,  une participation savoureuse de Johnny Depp.
 
- Jeudi 24 juin, 20 h
Débat sur la représentation des personnes LGBT à la télévision.
Si de plus en plus de séries offrent des héros récurrents gays et que de nombreux animateurs et de chroniqueurs ne font plus mystère de leur homosexualité, le regard que porte la télévision sur les personnes LGBT s’est-il pour autant enrichi et débarrassé des clichés ?
Avec sous réserve de confirmation : Laurent Kerusore (Plus belle la vie ), des journalistes de M6, Media G…
 
- Vendredi 25 juin, 18 h à 21h.
Vernissage apéro show case !
Vernissage de l’exposition de Fluorit, « sélection choisie de photos de gay pride 2008 », suivi à  19 h apéro concert avec Monis, CC Lou et Hugo Leanovitz.
La Marche des Fiertés reste un rendez-vous incontournable de visibilité et de convivialité.
La photographe Fluorit nous en propose des instants uniques et privilégiés.
www.fluorit.net"
Venez fêter la Marche lors de notre premier apéro musical avec trois artistes de talent : Monis et son hip hop engagé, CC Lou et sa pop gourmande et Hugo Leanovitz et sa musique métissée et bercée d’onirisme.
 
- Samedi 26 juin, 14h.
Marche des Fierté 2010 !
Violences, discriminations : ASSEZ ! Liberté et égalité, partout et toujours.
Cette année, le Centre LGBT Paris IdF fera char commun avec le Kiosque Info Sida ; les sœurs de la perpétuelle indulgence et les Jeunes Séropotes seront aussi de l’aventure ! Un char conduit  par le programme musical préparé pour l’occasion par DJ Vincent ! Rejoignez-nous dans le cortège !
Départ : 14h place du 18 juin 1940 (Montparnasse), arrivée Bastille.
La soirée se terminera en partenariat avec la soirée Kiffe my pride, de 20h à l’aube, dans les caves St Sabin 75011. (Autres partenaires de l’évènement : Veryfriendlyfr, Zelink, Marcel…Wetforher… !!!).
 
Découvrir les artistes :
www.monis-officiel.skyrock.com/
www.myspace.com/cclouchristinelou
www.myspace.com/leanovitzhugo
http://www.fluorit.net
 
 
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Ile-de-France • 61 / 63 Rue Beaubourg  • 75003 Paris •
Accueil : 01 43 57 21 47 • Administration : 01 43 57 75 95 •
 Site Internet : http://www.centrelgbtparis.org/ • Mail : contact@centrelgbtparis.org

06:50 Publié dans Associations lgbt, festivals | Lien permanent | Tags : paris, gau pride, gay, lesbienne, centre lgbt de paris | | |  Facebook |

29/05/2010

Littérature canadienne: Colette Bazinet publie Trabouler

Trabouler

                                                                Voici comment l'auteure présente sa démarche d'écriture. C'est ce qu'elle écrit ici qui m'a donné l'envie de la lire et d'en apprendre davantage. Colette Bazinet écrit pour saisir des moments d'éternité. Son livre sera présenté le 6 juin à Montréal. A découvrir!

colette bazinet

Été 2005. Seule, amarrée au quai de Cap-à-l’Aigle, j’écrivais quelques réflexions, dans l’attente d’une fenêtre météo pour poursuivre ma route vers Québec. Je venais de comprendre que j’avais ma maison: j’y étais. Ce n’était pas cela qu’il me fallait trouver. Alors, que devais-je faire?

Des idées, des projets, des actes inachevés, il y en avait dans ma vie. Dans une sorte de flash, j’ai compris qu’il y en avait un qui pouvait prendre forme. La fiction me permettrait de reprendre librement des réflexions sur les propos souvent utilisés contre les gais, les lesbiennes et autres marginalisés sexuels - et de malmener un peu les dits propos. Sodome serait revisité. Un premier roman est né: Trabouler  (passer au travers). Amnésie et Bible s’y croisent.

L’écriture s’est mise à devenir envahissante. Un petit récit par ci, un autre par là. Pur plaisir. Puis d’autres projets de roman ont pris forme. Et le goût de partager des souvenirs, particulièrement l’expérience malgache, vécue alors que j’avais quatorze et quinze ans. Pour partager, il faut un lieu. Le voici.

Via le blog de Colette Bazinet ou le site de Colette Bazinet, auteure

10:27 Publié dans Littérature | Lien permanent | Tags : canada, quebec, trabouler, colette bazinet, litterature, roman | | |  Facebook |

Un docu sur les trans en Iran (english subtitles)

Un ami facebookien me transmet ce docu réalisé en anglais sur les opérations de changement de sexe en Iran. Rappelons qu'en Iran, la transsexualité est considérée comme une maladie qui nécessite un traitement, tandis que l'homosexualité est condamnable et  persécutée.

Pour voir les cinq autres parties du documetaire, cliquer ici. (Rooz video)

06:55 Publié dans Trans, travesti, transgenre | Lien permanent | Tags : trans, transgenre, iran, transsexualite | | |  Facebook |

28/05/2010

Lutter contre l’homophobie à l’école et dans le sport

Un communiqué d'ECOLO: ECOLO a interpellé les Ministres de l'Enseignement et du Sport au sujet de l'homophobie à l'école et dans le sport

27 mai 2010  | Le 17 mai on fêtait la 6ième journée internationale de lutte contre l’homophobie. Celle-ci est souvent responsable de l’isolement, de la dépression et de tentatives de suicide, particulièrement chez les jeunes qui découvrent leur homosexualité. Les préjugés homophobes subsistent et les personnes homosexuelles sont encore aujourd’hui victimes de discrimination et de violence. Cette question se pose dans les différents lieux de vie des jeunes : à l’école et dans la pratique d’un sport par exemple.

Ecolo lutte contre toutes les formes de discriminations et l’homophobie en particulier. Nous entendons bien défendre les notions de diversité dans la société et les appliquer réellement dans les différents lieux de vie où évoluent les jeunes homosexuels. C’est pourquoi Barbara Trachte et Matthieu Daele ont interpellé en Communauté française, respectivement, les Ministres de l’enseignement et du sport à ce sujet.

Marie-Dominique Simonet a été interpellée sur ses différentes initiatives pour lutter contre les discriminations dont sont victimes les personnes homosexuelles. Barbara Trachte a également interpellé la Ministre sur l’évaluation de l’outil pédagogique « Combattre l’homophobie, pour une école ouverte à la diversité » mis en place dès 2006. La Ministre fait état de diverses initiatives qu’elle entend mener : la transmission des pin’s et affiches dans les établissements scolaires afin de commémorer la journée du 17 mai, des propositions de formations sur le genre et la diversité sexuelle à l’attention des enseignants et la mise en place de l’observatoire de la violence scolaire qui devrait être opérationnelle en 2011. L’outil pédagogique n’a, quant à lui, pas été évalué globalement.

Matthieu Daele a, quant à lui, interpellé André Antoine sur la question de l’homophobie dans la pratique d’un sport et du foot plus particulièrement. Selon l’Union belge de football, la question de l’homophobie dans les stades ne se pose pas parce qu’elle dispose d’une charte sociale qui défend la diversité. Malheureusement, la réalité est bien différente et peu de footballeurs gays osent faire leur coming-out. Ecolo a donc interrogé le Ministre Antoine sur ses initiatives pour lutter contre l’homophobie dans le sport. Le Ministre annonce le lancement d’une campagne de prévention sur la thématique du respect dans le sport. Ecolo s’en réjouit d’autant plus qu’un volet sera consacré au respect de chacun quelle que soit son orientation sexuelle. Ecolo restera attentif à ce que cette campagne ne soit pas un one-shot.

Source: ECOLO

06:15 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : ecolo, homophobie, sport, ecole, enseignement, andre antoine, marie-dominique simonet, belgique | | |  Facebook |