17/05/2010

Lettre à Jésus sur l'homophobie catholique

A la veille de la Journée internationale contre l’homophobie, une église canadienne a invité Laurent McCutchéon, le Président de la Fondation émergence et de Gai écoute,  à venir prononcer l’homélie du dimanche à ses fidèles.

240px-Montreal_Apotre2_tango7174

«Notre église est ouverte à tous et à toutes, sans conditions. Ici, on applique le plus beau message du Christ, «Aimez-vous les uns les autres comme moi je vous ai aimés», et je ne vois nulle part où c’est marqué «sauf si vous êtes homosexuel»», a déclaré le responsable de la pastorale de la paroisse Saint-Pierre-Apôtre, à Montréal , Yves Côté, qui a eu l’idée d'inviter Laurent McCutchéon ce dimanche, veille de la Journée internationale contre l'homophobie. C'est le  père Pierre-Alain Argouin, missionnaire du Sacré-Cœur, qui a présidé la messe.

Laurent McCutchéonn a prononcé son homélie sous la forme d'une lettre ouverte à Jésus dont on trouvera le texte complet ci-dessous. Il y a dénoncé le  discours officiel d’exclusion de l’Église dans cette église située dans le quartier gay de Montréal.

«La condamnation de ton Église me blesse profondément, je la trouve injuste et dépourvue de bonté. (...) Se peut-il, Jésus, que les hauts dirigeants de ton Église se soient écartés de ton enseignement et que la parole des hommes se soit substituée à la tienne?»

L'homélie a reçu une standing ovation. discours qui a chaudement été applaudi par l’assistance, certains fidèles se levant même debout.

 

«Je n’ai pas entendu parler d’autres cas où une paroisse a invité un homosexuel à parler d’orientation sexuelle dans une église. Je pense qu’on a posé une première pierre ce matin", a encore déclaré Laurent McCuthchéon.

Et effectivement, cette église courageuse a invité à ne pas jetter la première pierre mais à la poser comme pierre fondatrice d'une église libérée de l'homophobie.

Photo de st Pierre Apôtre: Wikipedia

Texte complet de la Lettre à Jésus de Laurent McCutcheon, Président de Gai Écoute et de la Fondation Émergence

l_mccutcheon

À la veille de la Journée internationale contre l’homophobie, j’ai le plaisir de prendre la parole et de m’exprimer dans le cadre d’une homélie intitulée Lettre à Jésus prononcée le dimanche 16 mai 2010 à la messe de 10 h 30 de la paroisse Saint-Pierre-Apôtre de Montréal.

Lettre à Jésus

Jésus infiniment bon et juste, comme membre de ton Église, je m’adresse à toi aujourd’hui parce que je me sens blessé.

Je ne m’y retrouve plus entre l’enseignement que j’ai reçu et la conduite de ton Église.

Toi qui es juste et bon, tu comprendras le désarroi des hommes et des femmes qui ont reçu un enseignement fondé sur le grand commandement de l’amour et de la charité.

Jésus, dis-moi pourquoi ton église me rejette, comme elle le fait aussi pour des millions d’autres personnes à travers le monde.

J’ai retenu que l’enseignement fondé sur l’amour et la charité est le fondement de ta parole.

Jésus, je fais appel à ton infinie justice. Je viens plaider la cause de celles et ceux qui comme moi ne correspondent pas au modèle préconisé par ton Église.

Se peut-il, Jésus, que les hauts dirigeants de ton Église se soient écartés de ton enseignement et que la parole des hommes se soit substituée à la tienne?

Jésus, il répugne à l’intelligence humaine de croire, que dans ton infinie bonté, tu puisses avoir condamné des personnes que tu as créées.

Dis-moi, Jésus, que ton infinie bonté ne permet pas de rejeter des personnes qui ne demandent que le droit de s’aimer.

Ta suprématie incite à rejeter la thèse voulant que certains de tes enfants résultent d’une erreur du créateur.

Confirme-moi, Jésus, que je ne me suis pas trompé en croyant que les femmes et les hommes homosexuels sont tes enfants, au même titre que toutes autres personnes.

Tu le sais, Jésus, mon orientation homosexuelle fait partie intégrante de ma personne, je ne l’ai pas choisie, tu me l’as donné.

Un jour, j’ai ressenti des sentiments pour une personne, et j’ai découvert que mon amour se portait vers des personnes de mon sexe. J’ai alors compris que là était mon destin.

Dis-moi, Jésus, que c’est le destin que tu avais prévu pour moi et que tu souhaites, avant tout, que mon passage sur terre soit empreint de sérénité.

Dis-moi, Jésus, que tu n’as pas voulu que je sois différent de celui que tu as créé.

Jésus, la condamnation de ton Église me blesse profondément, je la trouve injuste et dépourvue de bonté.

Le discours officiel d’exclusion de ton Église engendre le doute, l’anxiété et la douleur.

Dis-moi Jésus que l’infinie bonté, l’infinie justice, l’infini amour, l’infinie charité ne peuvent se concilier avec le rejet.

Rassure-moi, Jésus, et permets-moi de croire que l’enseignement de ton Église s’est écarté de l’amour et de la charité.

Dis-moi, Jésus, que la haine et le rejet sont contraires au grand commandement de l’amour et de la charité.

Aimer son prochain, c’est l’aimer tel qu’il est.

Jésus, le discours de ton Église manque de cohérence lorsqu’elle condamne l’homosexualité et non les personnes qui la vivent.

Jésus, tu as voulu que l’être humain soit empreint de spiritualité et de valeurs fondamentales.

Je t’implore d’inspirer les hommes et les femmes dans la recherche d’un discours fondé sur des valeurs fondamentales d’amour, de justice, de charité, de générosité et de partage.

J’aime croire que ces valeurs sont en soi suffisantes pour guider la conduite des êtres humains sans recourir à un code qui énonce des interdits et impose des châtiments.

Jésus, sache que si les hautes autorités de ton Église pratiquent encore et toujours l’exclusion, il arrive que des paroisses exceptionnelles choisissent l’inclusion tout en respectant ta parole.

Jésus, inspire les hommes et les femmes de ton Église à ouvrir leur coeur à tous, indépendamment de leur orientation sexuelle, comme sait le faire la paroisse Saint-Pierre-

Apôtre à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie.

Enfin, Jésus, au jour de ma mort, je viendrai vers toi avec le bagage d’une vie, celui d’un homme qui aura toujours aimé un autre homme et dont la vie aura été inspirée par l’amour et la charité. Je me ferai le messager de tant d’hommes et de femmes blessés par le rejet de leur Église.

Merci à la paroisse Saint-Pierre-Apôtre, à sa direction. Longue vie à cette paroisse qui servira d’exemple.

Commentaires

Mais c'est quoi le combat contre l'homophobie ? Où est le curseur ?

Journée mondiale contre l'homophobie ! Très bien ! Mais c'est quoi le combat contre l'homophobie ? Où est le curseur ? Etre contre le mariage des homosexuels et contre leur droit à l'adoption, est-ce être homophobe ? Question-débat autour d'une sondage trouvé sur Pnyx : http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/685

Ce combat contre l'homophobie est-il celui contre les discriminations associées aux pratiques homosexuelles, relevant du respect de la vie privée ? Si oui, alors, vive ce combat ! Ou est-il celui pour l'élargissement du modèle familial, dont la dimension de la sexualité n'est que l'une des composantes ? Si oui, alors la plupart des démocraties seraient institutionnellement homophobes ?

Écrit par : OrangeOrange | 17/05/2010

Les commentaires sont fermés.