18/04/2010

Coming out du champion olympique Daniel Kowalski

3b726_190275

Le champion de nage libre  Daniel Kowalski a dans sa carrière remporté quatre médailles olympiques: deux de bronze et une d'argent aux JO d'Atlanta en 1996 et la médaille d'or en 4X200 Mètres nage libre à Sidney en 2000. Aujourd'hui retiré de la compétition il a le courage de faire son coming out.

Kowalski se dit fatigué de vivre dans le mensonge et souhaite que les jeunes sachent que d'autres ont vécu avant eux ce qu'ils endurent encore aujourd'hui. Il est ainsi le troisième athlète australien  de haut niveau à faire son coming out, il rejoint ainsi le joueur de rugby  Ian Roberts et le plongeur et médaillé olympique Matthew Mitcham.

daniel_kowalski

Kowalski a déclaré que c'est le coming out du joueur de rugby gallois Gareth Thomas qui l'a incité à prendre la même décision. Il a pu s'entretenir au téléphone avec lui et a eu lui aussi l'envie de se sentir libéré. (''And it really got me thinking that I could do that [come out] if I wanted to. I felt really compelled to do it [come out] because it's very tough to live a closeted existence.'')

Kowalski espère que son coming out aidera d'autres athlètes encore dans le placard à réaliser qu'ils ne sont pas seuls à vivre ce qu'ils endurent, et que si c'est dur de faire son coming out, on est aussitôt entouré par des tas de gens qui vous soutiennent. (''I just want them to realise that they are not alone, that the feelings that they have are probably quite common and that at the end of the day it's really OK. There will be hard times but you surround yourself with great supportive people who love you for you and you'll be OK.'').

Kowalski livre aussi son expérience de l'homophobie internalisée, qui allait jusqu'au déni de son homosexualité (''Things pop in my head that make me realise that I clearly suppressed these thoughts of being gay … because it was 'wrong', as a male it's 'wrong' but even more as an elite athlete.''). Et il pense que la répression de son homosexualité a aussi affecté ses performances par le manque de confiance en soi qu'entraînait ce déni.

Aujourd'hui Kowalski a envie de tomber amoureux et de mener une vie enfin normale, avec  fierté.

Sources: presse australienne généraliste et gay, dont le Brisbane times. On peut lire toute l' interview de Kowalski sur theage.com.

09:14 Publié dans Sport | Lien permanent | Tags : homophobie, daniel kowalski, nage, natation, sport, coming out, gareth thomas, matthew mitcham | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.