30/03/2010

Un prêtre en porte-jarretelles. Les dessous de la soutane.

soutane

                                                   L'historiette, qui se serait passée à Paris dans le Quartier latin, a été relatée le 26 mars par GayNews24 , qui ne cite malheureusement pas sa source française.

pjrouge

Pris d'un malaise dans la  rue, un prêtre a été transporté en ambulance aux urgences. Dès son arrivée à l'hôpital on prépare l'homme de Dieu pour l'examen médical en lui déboutonnant la soutane. Et les médecins de garde, qui diagnostiqueront un infarctus, découvrent que le prêtre portait un délicieux porte-jarretelles du plus beau rouge pourpre. Ce prêtre a ainsi inventé un nouveau genre: le travesti cardinalice coquin.

Les voies du Seigneur sont si impénétrables qu'on est parfois étonné des chemins qu'Il emprunte pour la propagation de la foi.

Reste à savoir si le cas est unique ou si le prêtre a simplement copié une mode vaticanesque.

C'est possible. Ce type d'historiette avait déjà inspiré un peintre surréaliste iconoclaste qu'avait découvert Salvator Dali : Clovis Trouille, auquel le musée Louis Senlecq vient de consacrer une exposition. (Voir ce qu'en écrit Le Monde des Arts)

TrouilleClovis7

Clovis Trouille
" Remembrance"

86 x 70 cm - Huile sur toile -1930  (Collection particulière)

Je découvre à l'occasion de cette anecdote un poème de Raoul Ponchon qui peut expliquer bien des choses. Un poète peu connu à qui l'on doit le quatrain célèbre cher aux alcooliques: « Quand mon verre est vide Je le plains Quand mon verre est plein Je le vide. »

…Cinq millions de dentelles !
Pour un seul homme -on dit sourd -
Hein ! qu’en pensez-vous, les belles ?

Car sa Sainteté… c’est Elle -
Possède, en bien propre, pour
Cinq millions de dentelles.

Des curés, par kyrielles,
Les lui comptent nuit et jour.
Hein ! qu’en pensez-vous, les belles ?

Némorins, si vos Estelles
Exigeaient pour leur amour
Cinq millions de dentelles,

De Venise ou de Bruxelles :
- Zut ! Leur diriez-vous tout court.
Hein ! qu’en pensez-vous, les belles ?

Il en faut des clientèles
Pour gagner, au temps qui court,
Cinq millions de dentelles !


En faut-il, Mesdemoiselles
Du vice et du hart labour !
Hein ! qu’en pensez-vous, les belles ?

En faut-il montrer du zèle
A ces cochons d’hommes, pour
Cinq millions de dentelles !

Eh bien, ce roi des Fidèles
En détient, lui, plein sa cour.
Hein ! qu’en pensez-vous, les belles ?


Il les remue à la pelle.
Il tracasse tour à tour
Cinq millions de dentelles !

De vieilles sempiternelles
Lui en trament tous les jours.
Hein ! qu’en pensez-vous, les belles ?


Jamais n’eurent ces donzelles
Dubarrys et Pompadours,
Cinq millions de dentelles.

rameaux

Croyez-vous que les dentelles ne soient pas d'actualité? Que nenni! Observez bien la garde-robe du pape, un pape qui a remis à l'honneur l'aube à dentelles. Voici par exemple ce que rapporte un jeune prêtre ébloui de la région de Padoue, don Matteo ragazzo, qui a observé le pape pendant la messe de Noël 2008: le Pape « portait un manteau de 7-8 mètres d’envergure, une mitre précieuse rehaussée de gemmes et de diamants, un pallium tenu par des épingles en or, une chasuble cousue d’or, une aube brodée, une bague en or et des chaussures cirées assorties aux parements »,

07:30 Publié dans Trans, travesti, transgenre | Lien permanent | Tags : pretre, benoit xvi, vatican, travesti, porte-jarretelles, insolite | | |  Facebook |

Commentaires

Bonjour.
Rien d'étonnant à ce que les hommes d'église(s) affichent les attributs du pouvoir.
Si on révise un petit peu l'histoire du costume (d'où vient aussi le mot "coutume") on verra que les grands de la terre arboraient force dentelles, vêtements de satin et bas de soie...
Il se dit que certains bas confectionnés en la bonne ville de Rouen étaient si fins qu'on les aurait cru tricotés par une araignée. Des bas d'homme, bien entendu !
Faisait-il froid au point de se couvrir les gambettes sous la soutane ?
Ce prêtre souffrait apparemment de problèmes vasculaires. Le porte-jarretelles était-il destiné à tenir des bas de contention ?
Lorsque j'ai porté pour la première fois des bas "à effet massant" micro-encapsulés (essence de jujube) et en éprouvai un réel bien-être, mon épouse m'a fait remarquer que je devais commencer à avoir des problèmes circulatoires...
Ce qui se vérifie aujourd'hui.
Donc, cela ne m'étonne pas plus que ça d'apprendre qu'un malade du cœur puisse avoir recours à ce genre de solution.
Et tant qu'à faire, pourquoi renoncer à un brin d'élégance ?
Andrew.

Écrit par : Andrew | 15/09/2011

Les commentaires sont fermés.