26/03/2010

Le Québec lance une nouvelle campagne de sensibilisations aux maladies sexuellement transmissibles

Campagne pour les jeunes de 15 à 24 ans (Québec, santé et services sociaux)

La campagne 2009-2010 de prévention des itss* vise à inciter les jeunes à utiliser le condom avec leurs partenaires et à continuer de le faire après la première relation. Le thème est « Très souvent, il n’y a rien à voir ». Il rappelle aux jeunes que les personnes infectées n’ont pas toujours de symptômes apparents, ce qui rend l’utilisation constante du condom si importante. Le condom. 100% d’accord.

*infections transmissibles sexuellement et par le sang

isst1

Très souvent, la chlamydia ne se voit pas. 3 personnes sur 4 qui ont la chlamydia ignorent qu'elles sont infectées. affiche2010-fille-fr.pdf (1.7 MB)

isst2

Très souvent, l'herpès ne se voit pas. 9 personnes sur 10 qui ont l'herpès ignorent qu'elles sont infectées. affiche2010-gars-fr.pdf (1.7 MB)

Une campagne de sensibilisation pour adultes a aussi été mise sur pied. Un site web www.tasjuste1vie.com contient de l'information sur les itss.

La video Chlamydia au menu

Si vous ne parvenez pas  visualiser la video, cliquer ici 

Le communiqué de presse sur ces campagnes

NOUVELLES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION ET D'INFORMATION SUR LES INFECTIONS TRANSMISSIBLES SEXUELLEMENT ET PAR LE SANG

QUÉBEC, le 12 févr. /CNW Telbec/ -

Deux campagnes de sensibilisation et d'information sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang sont lancées cet hiver par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Une première campagne, destinée aux jeunes, est en cours depuis le 8 février, tandis que la seconde, s'adressant celle-là à l'ensemble de la population, débutera le 1er mars prochain.

La sensibilisation est d'autant plus importante que, depuis quelques années, on constate au Québec une recrudescence importante des cas d'infections transmissibles sexuellement ou par le sang (ITSS). Par exemple, le nombre de cas de chlamydia déclarés aux autorités de santé publique a doublé depuis 10 ans alors que le nombre de cas de gonorrhée a augmenté de plus de 200 %.On prévoit que, pour 2010, environ 50 000 personnes apprendront qu'elles ont une ITSS. Ces données ne reflètent qu'une partie de la réalité, puisque la plupart des personnes infectées l'ignorent.

Campagne auprès des jeunes

Les jeunes de 15 à 24 ans sont particulièrement touchés par certaines infections, puisque ce groupe d'âge compte respectivement pour 66 % et 47 % des cas déclarés de chlamydia et de gonorrhée. La campagne auprès des jeunes se déploie autour du thème «Très souvent, il n'y a rien à voir», afin de rappeler que les personnes infectées n'ont pas toujours des symptômes apparents, ce qui rend d'autant plus importante l'utilisation constante du condom. On sait que les jeunes l'utilisent en majorité lors des premières relations, mais qu'ils ont ensuite tendance à l'abandonner sans passer de tests de dépistage. Le contexte peut aussi favoriser le relâchement des comportements préventifs : consommation d'alcool ou de drogues, influence des pairs, hésitation à exprimer ses propres limites, etc. Outre l'affichage et Internet (www.tasjuste1vie.com), la campagne comprend deux volets novateurs : une tournée de bars des principales villes du Québec, qui se réalisera le 13 février, veille de la Saint-Valentin, avec l'objectif d'introduire le condom dans le processus de séduction, et du théâtre-surprise dans certains cégeps qui sera capté sur vidéo, puis diffusé sur Internet.

Campagne auprès de la population

La campagne auprès de la population a recours à des messages radio, à de l'affichage et à Internet (www.itss.gouv.qc.ca, dès le 1er mars). Elle vise à inciter la population, mais aussi le réseau de la santé et des services sociaux et les organismes communautaires, à agir afin que les comportements préventifs à l'égard des ITSS soient adoptés et que les personnes à risque, comme les personnes qui utilisent des drogues par injection et les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes, aient accès au dépistage et aux traitements appropriés. Rappelons que personne n'est à l'abri, d'où l'importance de bien s'informer, d'adopter des comportements adéquats et d'appuyer les différentes mesures de prévention reconnues efficaces.

Source: le site du gouvernement du Québec

08:08 Publié dans Santé, Prévention, Sida, Mst | Lien permanent | Tags : isst, sida, ist, mst, prevention, campagne, canada, quebec | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.