19/03/2010

Pédophilie: le théologien Hans KÜNG exige des excuses du pape, responsable de dissimulation


Selon le théologien, officiellement  interdit d'enseignement par l'église catholique depuis 1979, Benoît XVI a couvert durant des années les abus sexuels commis par des prêtres dans le monde entier.

Pour Hans Küng, la culpabilité du pape  est évidente: Joseph Ratzinger a passé sous silence, pendant des décennies, les affaires de pédophilie. Une accusation que l’ancien professeur de théologie a publiée  mercredi dans une tribune dans le Süddeutsche Zeitung (service payant).

«Cinq ans de pontificat sans rien modifier à ces pratiques funestes. La décence exigerait que le principal responsable de la dissimulation depuis des décennies, en l’occurrence Joseph Ratzinger, fasse son propre mea culpa»,

«Aucune autre personne au sein de l’Eglise n’a vu autant de cas de maltraitances passer sur son bureau». (J. Ratzinger a en effet dirigé pendant Congrégation pour la doctrine de la foi, où il a traité toutes les affaires de délits sexuels dans le monde entier «dans le plus grand secret».)

A propos des évêques: "Les Evêques ne devraient-ils pas, plutôt que de demander pardon aux victimes, reconnaître qu'ils ont été complices ? [...] la protection de leurs prêtres semble avoir plus compté pour les Evêques que la protection des enfants",

Quant à l'obligation de célibat: «La décence exigerait que le pape promette au moins de réexaminer cette obligation, comme le réclament depuis longtemps une large majorité du clergé et des croyants."

Les commentaires sont fermés.