12/03/2010

Regards sur les homosexualités féminines au Cameroun, le 19 mars à Bruxelles

Une rencontre autour d'un livre

1. LA RENCONTRE

RENCONTRE LE 19 MARS 2010 A 18H30
PIANOFABRIEK
35, rue du Fort - 1060 Bruxelles
Station : Parvis de Saint-Gilles ou Porte de Hal

Si la réalité de l’homosexualité en Afrique ne fait pas de doute aujourd’hui ni dans le passé, la visibilisation des homosexuels et le débat public autour de cette « question » sont quant à eux plus récents. Cette visibilité de l’homosexualité en Afrique n’est que partielle puisqu’il ne s’agit que de celle des hommes. Où sont les femmes homosexuelles ? C’est cette question que s’est posée Marthe Djilo Kamga dans son livre « Quand les femmes aiment d’autres femmes : regards sur les homosexualités féminines au Cameroun »* (Université des Femmes, Bruxelles, 2009) et dans les projets cinématographiques qu’elle développe sur cette même thématique. L’Université des Femmes, l’ILGA, l’Association internationale de lesbiennes, gays, personnes bisexuelles, trans et interesexuées, et l’association Les Identités du Baobab ont le plaisir de vous inviter à la présentation de ce livre en présence de l’auteure Marthe Djilo Kamga. Maitre Alice N’Kom, avocate au Barreau de Douala (Cameroun) et Présidente de ADFHO (Association de Défense des Droits des Homosexuels) nous parlera de son expérience de défense des personnes l’homosexuelles au Cameroun.

Renseignements : 0485/54 05 84

* Le livre peut être commandé auprès de l’Université des Femmes info universitedesfemmes.be

Origine du texte: amnestyinternational.be

2. LE LIVRE

Marthe-Djilo-Kamgaweb

Quand les femmes aiment d’autres femmes : regard sur les homosexualités féminines au Cameroun

Marthe Djilo Kamga présente un projet à entrées multiples. A partir d’un état des lieux sur l’homosexualité féminine en Afrique, elle nous présente une fiction qui met en scène, dans une société rurale, trois personnages en quête de bonheur. Elle prend appui sur un des fondements de la tradition, la polygamie, pour construire finalement une nouvelle relation, lesbienne celle-là. Cette histoire, elle en dessine les contours et décors.

La situation des lesbiennes sur le continent africain ne peut se suffire d’une fiction. La réalisatrice souhaite accompagner cette fiction d’un documentaire où elle donnerait la parole à ces femmes, dont elle connaît si bien le parcours de lutte pour avoir le droit de vivre leurs amours.

Si l’objectif politique de ce cahier est de plaider pour que cesse le traitement injuste réservé aux homosexuel-le-s en Afrique, il livre aussi une matière riche, susceptible de modifier les mentalités, ici et là-bas, et interroge indirectement le mouvement des femmes sur sa solidarité avec les lesbiennes. Il oblige aussi à voir les stratégies développées par les femmes, victimes non consentantes, qui persistent à vouloir vivre des relations amoureuses conformes à leurs désirs. Ce cahier est une première étape ouvrant la porte à la réalisation et la production de ces deux films.

Table des matières :

● Préface, Marie-Thérèse Coenen.

● Pourquoi ce cahier ?, Marthe Djilo Kamga.

● Chapitre I : Homosexualités féminines en Afrique : État des lieux, Marthe Djilo Kamga et Bénédicte Fonteneau.

● Chapitre II : Femmes, jeunes, lesbiennes et africaines : un sujet délicat au Cameroun, Charles Gueboguo.

● Chapitre III : Le mutisme du baobab : court-métrage. Synopsis et scénario : Marthe Djilo Kamga. Story-board : Ricky Fongang.

● Chapitre IV : Être femme et aimer les femmes au pays : Documentaire, Marthe Djilo Kamga.

● Pour ne pas conclure : Florence Degavre et Bénédicte Fonteneau

Origine du texte: genreenaction

Source de la photo et plus d'infos sur l'auteure: têtu.com

08:46 Publié dans Lesbiennes | Lien permanent | Tags : marthe djilo kamga, lesbiennes, lesbienne, lesbianisme, afrique, cameroun | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.