13/02/2010

Un Kiss-in contre l'homophobie menacé par des intégristes catholiques


Paris le 12 février 2010
Communiqué de presse de l'Inter-LGBT

Un Kiss-in contre l'homophobie menacé par des intégristes catholiques

En juin 2009, avec pour mot d’ordre « 1969 – 2009 : Fier-e-s de nos luttes, à quand l’égalité réelle ? », l’Inter-LGBT souhaitait attirer l’attention sur la nécessité de faire avancer l’égalité des droits pour les LGBT, mais aussi s’adresser à toute la société pour mieux faire connaître le vécu des lesbiennes, des transsexuel-le-s et des homosexuels dans la France d’aujourd’hui. Si l'égalité juridique est incomplète l’égalité réelle reste encore plus difficile à atteindre. Elle consiste à pouvoir être soi-même sans crainte de stigmatisation ni de rejet.

Les « Kiss-in » qui se tiennent partout en France participent à la visibilité des LGBT, et sont un symbole de ce que devrait être cette égalité réelle, le droit de s'aimer sans avoir à subir de rejet.

nd paris 2

Pour celui de Paris, à l’occasion de la Saint Valentin ce 14 février, les organisateurs se sont estimés contraints de déplacer leur happening du parvis de Notre-Dame vers la fontaine Saint-Michel. En effet, depuis deux jours, des mouvements catholiques intégristes menacent cet évènement de violences graves.

Là où l'on aurait pu attendre que la Préfecture de Police de Paris assure la sécurité d'une action symbolique bon enfant qui ne dure que quelques minutes, celle-ci a cru bon d'inquiéter les organisateurs en leur expliquant n'être pas en mesure de le faire. L'Inter-LGBT dénonce et condamne cette attitude, et déplore qu'elle ait dû conduire à un tel choix.

L’Inter-LGBT tient à rappeler que le parvis de Notre-Dame est un espace public, que l'action qui devait s'y dérouler n'était en rien une provocation anti-religieuse, mais la simple manifestation de l'amour que peuvent se porter deux personnes de même sexe, amour qui est reconnu et garanti par la loi. Il est inquiétant qu'au nom de la religion certains n'hésitent pas à prévoir de frapper deux personnes pour le simple fait qu'elles s'embrassent.

L'Inter-LGBT en appelle aux citoyen-ne-s, aux élu-e-s, mais aussi aux représentants des religions qui prônent les valeurs de respect, de non-violence, avec toutes les déclinaisons qui vont de soi comme le refus des comportements xénophobes, racistes, antisémites ou encore homophobes, lesbophobes, transphobes, à condamner toute forme d'intimidations et de violences et à soutenir cette initiative qui dépasse les divergences politiques et religieuses.

Compte-tenu des menaces qui ont été proférées et qui continuent à peser sur l'évènement et ses organisateurs, l’Inter-LGBT demande à toutes ses associations membres de venir témoigner de leur soutien à cette initiative en y participant nombreuses et nombreux. Notre présence sera une réponse aux obscurantismes.

06:45 Publié dans Religions, haines et tolérances | Lien permanent | Tags : eglise, eglise catholique, homophobie, inter lgbt, kiss-in | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.