10/02/2010

Kiss in contre l'homophobie de la Saint Valentin. La bataille de Notre-Dame

kiss in Le Kiss-in de la Saint-Valentin

Le prochain Kiss-in contre l'homophobie aura lieu le dimanche 14 février prochain, jour de la Saint-Valentin. Comme pour les précédentes éditions, cet événement se déroulera dans de nombreuses villes de France (Bordeaux, Gap, Lille, Marseille, Montpellier, Nice, Paris, Poitiers, Rennes, Toulon, Toulouse), mais aussi en Australie (Sydney), en Belgique (Bruxelles, Liège), au Mexique (Mérida), au Pérou (Lima) et en Suisse (Genève).

kissinparisleshalles

Source des photos du kiss-in de septembre: yagg.com

Pour cette nouvelle édition, les horaires varient selon les villes. Ci-dessous, les lieux et les heures concernant chaque Kiss-in.

EN FRANCE
Bordeaux [16h, devant le Miroir d'eau]
Gap [14h, place Alsace-Lorraine]
Lille [16h, devant l'Opéra]
Marseille [14h, place Estrangin-préfecture]
Nice [11h30, cours Saleya (entre la Civette et les Trois Diables)]
Paris [14h, devant Notre-Dame]
Poitiers [16h, place d'Arme]
Rennes [14h, esplanade Charles de Gaulle - Cours des Alliés]
Toulon [14h, place de la Liberté]
Toulouse [16h, allées du Président Franklin Roosevelt (en face de la FNAC)]

EN AUSTRALIE
Sydney [13h, Taylor Square]

EN BELGIQUE
Bruxelles [14h, sur la Grand Place]
Liège [14h, Place Saint Lambert]

AU PÉROU
Lima [16h, Plaza San Miguel]

IMPORTANT : Le Kiss-in de Genève aura lieu le 12 février 2010 à 18h, gare Cornavin, grand Hall. Celui de Montpellier se déroulera le 13 février à 18 h, place de la Comédie. Concernant Mérida au Mexique, il faudra attendre le 28 février 2010 à 16h, Plaza Grande. Source : kiss-in.blogspot.com.

La Bataille de Notre-Dame de Paris

Le Kiss-in de la Saint- Valentin ne fait pas que des heureux. Certains catholiques se mobilisent pour organiser une contre-manifestation pour protester 'fermement et courtoisement' contre le scandale que constitue à leurs yeux les baisers gays et lesbiens sur le parvis de Notre-Dame. Donnons leur la parole. Le texte qui suit se trouve sur plusieurs sites cathos dont Chrétienté.info

Défendons Notre-dame

Dimanche 14 février à 14h, des extrémistes homosexuels ont prévu de se rassembler juste devant Notre-Dame de Paris pour… s’embrasser sur la bouche durant 5 minutes.

Un lieu choisi au hasard ? Non, comme l’admet Arthur Vauthier, l’organisateur :« C’est une façon d’interpeller l’Église, de questionner la religion sur la question de l’amour et du mariage entre gays et entre lesbiennes ».

L’Eglise n’approuve pas les relations homosexuelles (qu’elle juge « désordonnées » et contraires au plan de Dieu pour l’homme) mais respecte et accueille toutes les personnes quel que soit leur comportement. Autant dire que ce « kiss in » contre l’homophobie devant la cathédrale de Paris est particulièrement malvenu.

Etrangement, les extrémistes de la cause homosexuelle ne se rassemblent pas devant la Grande mosquée de Paris. Or, c’est en pays musulmans (où s’applique la Charia) que sont exécutés des homosexuels !

En réalité, les initiateurs de ce rassemblement savent qu’ils ne risquent rien en se moquant des catholiques. On lit d’ailleurs dans Têtu qu’Arthur Vauthier « ne craint pas les réactions hostiles ».

10 mois et demi après les échauffourées provoquées par la distribution de préservatifs du PCF et des Verts sur le parvis Jean-Paul II suivie du die in d’Act-Up, ce rassemblement sonne comme une provocation. La provocation de trop.

Il nous fallait déjà supporter le harcèlement continuel des lobbies homos pour singer le mariage, s’en prendre à nos enfants dans les écoles (cf l’affaire du Baiser de la lune) ou réduire notre liberté d’expression. 

Ne laissons pas certains groupuscules prendre la mauvaise habitude de venir nous insulter devant nos églises. Ils seraient tentés de le faire ensuite dedans comme l’a déjà fait Act up.

Rendez-vous dimanche à Notre-Dame pour la messe de 12h45, de façon spontanée ou avec une association, pour répondre avec fermeté et courtoisie aux provocateurs !

Commentaire

On peut espérer qu'un beau jour ce type de bataille sera devenu obsolète et qu'on célébrera des mariages gays et lesbiens à l'ntérieur même de Notre-Dame. L'Eglise de Suède a déjà sauté le pas et peu de personnes en Suède s'offusquent encore des baisers entre personnes du même sexe, qui peuvent consacrer leur amour au sein même des églises par le sacrement du mariage. Le marié y embrasse le marié sous les applaudissements attendris des fidèles. Ainsi fait la mariée pour la mariée.

Question de temps...Il est vrai qu'en quelques siècles, l'église catholique a déjà évolué.

Je rejoins l'auteur du texte quant à sa proposition d'un kiss-in devant la Grande Mosquée. ll a raison, pourquoi discriminer les cultesSourire? Il a raison aussi lorqu'il affirme que le catholicisme est aujourd'hui nettement moins virulent que l'Islam vis-à-vis des homosexuels pratiquants. Il ne dresse plus de bûchers pour y brûler les sodomites alors que les pays soumis à la charia emprisonnent et exécutent encore parfois les personnes homosexuelles. Mais, à ce que je sache, le Vatican ne s'est jamais excusé pour la persécution des personnes homosexuelles à laquelle l'église catholique a si largement contribué par le passé. Et actuellement la stigmatisation morale constante, le dénigrement répété de la pratique homosexuelle, l'évocation incessante d'une prétendue loi naturelle contribuent à créer un climat détestable et homophobe,   et, partant, contribuent à la suicidabilité de tant de jeunes qui se découvrent gays ou lesbiennes.

Ces bûchers valent bien un kiss-in sans doute...  

Viendra-t-il le jour de la réconciliation, où le baiser de paix  de la nouvelle liturgie post Vatican II, le seul qui soit autorisé dans les églises catholiques hormis le baiser des jeunes mariés,  rejoindra le kiss-in du parvis? Burning_of_Sodomites

 

Les commentaires sont fermés.