30/01/2010

Théâtre: Les garçons et Guillaume à table , à l'Athénée Louis Jouvet

Les garçons et Guillaume, à table ! Le spectacle de et par Guillaume Gallienne à l'Athénée (Théâtre Louis Jouvet) jusqu'au 20 février


guillaume gallienne

" Un jour j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes, si je puis dire. "

" Le premier souvenir que j’ai de ma mère, c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : ‘Les garçons et Guillaume, à table !’ et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone il y a deux jours, elle raccroche en me disant : ‘ je t’embrasse ma chérie’ ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus. "
Guillaume Gallienne

Sociétaire de la Comédie-Française, Guillaume Gallienne trouve ici le moyen de se cacher et se dévoiler tour à tour. Dans un spectacle intime et distancié, il raconte le parcours atypique d’un garçon trop bien élevé. Situations désopilantes, galerie de portraits dessinés sans complaisance, autodérision : Les garçons et Guillaume, à table ! transforme le récit autobiographique en délicieux moment de jubilation.

Guillaume Gallienne

1998 Entre comme pensionnaire à la Comédie-Française
2005 Devient sociétaire de la Comédie-Française
2008 Anime Les Bonus de Guillaume dans l'émission le Grand Journal sur Canal+

La critique du Figaro Magazine

(...)un spectacle d'une drôlerie, d'une intelligence et d'un culot étonnants : Les Garçons et Guillaume, à table ! (1), où il se met lui-même en scène et raconte sa propre histoire. Celle d'un garçon qu'on pouvait prendre et qu'on prenait pour une fille lorsqu'il était enfant et adolescent, parce qu'on l'avait élevé comme tel, ou plutôt comme telle. Il était condamné à assumer son hétérosexualité dans une famille bourgeoise dont la mère - une femme au demeurant aimante et adorable - avait décrété qu'il était homosexuel, tout simplement parce qu'elle craignait qu'il n'aimât un jour une autre femme qu'elle. Ce malentendu les arrangeait l'un et l'autre, elle pour se consoler de ne pas avoir de fille et lui pour se distinguer de ses frères.

Peu importe de savoir si Guillaume Gallienne a choisi de livrer au public cette confession intime dans une intention thérapeutique, ce dont nous doutons fortement. Ce que l'on retient, c'est la féroce drôlerie de son récit qui apparaît surtout comme un formidable exercice d'acteur. Car non seulement ce garçon est acteur de lui-même, mais de tous les personnages qui ont accompagné sa jeunesse dans cette folle méprise identitaire : famille, amis, copains, filles et garçons, médecins, etc. Gallienne a tous les talents : l'humour, la distance, le génie comique, la lucidité. Ce qu'il fait est impitoyable et irrésistible, à une ou deux lourdeurs près (la cure de colonthérapie en Bavière). Formidable.

Extraits du spectacle 

08:45 Publié dans Théâtre | Lien permanent | Tags : athenee theatre louis jouvet, guillaume gallienne | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.