20/01/2010

France: le Ministre de la défense favorable à la légalisation de l'homoparentalité. L'Inter LGBT s'en réjouit mais demande des actes!

herve morin

Hervé Morin, Le Ministre de la Défense français, qui est aussi Président du Nouveau Centre, vient de prendre position pour une légalisation de l'homoparentalité, au nom de l'humanisme moderne,  alors qu'il adressait ses voeux aux membres de son parti. Voici l'extrait de son discours qui concerne l'homoparentalité.

Mes Chers amis,

L’humanisme moderne que j’appelle de mes voeux doit nous conduire à porter de grands sujets de société, quitte à en débattre entre nous. Je pense en particulier à la question de l’homoparentalité.

Ayons en tête une seule exigence : l’intérêt de l’enfant. Dès lors, nous y répondrons autrement que par les réflexes que nous pourrions avoir spontanément.

On dénombre en France entre 30 000 et 40 000 enfants élevés par des couples homosexuels. La loi française, d’une hypocrisie formidable, autorise des célibataires à adopter mais pas les couples homosexuels ; si bien que lorsqu’un homosexuel souhaite adopter, il cache son compagnon ou sa compagne le temps d’obtenir son agrément. Nous disposons tous de témoignages de la sorte dans nos communes et dans nos circonscriptions ;

Or l’intérêt de l’enfant est de pouvoir bénéficier du même partage de l’autorité parentale, des mêmes protections que l’enfant adopté par un couple hétérosexuel s’il arrivait malheur à l’un des deux parents.

J’ajoute d’ailleurs qu’une dizaine de pays européens ont adopté une législation en ce sens et que tous les pédopsychiatres de la terre affirment que cela ne provoque aucune perturbation pour l’enfant.

Il y a douze ans, à droite, nombreux étaient ceux qui manifestaient contre le PACS. Or aujourd’hui, il ne viendrait à aucun parti politique l’idée de proposer sa suppression. Les études d’opinion l’indiquent clairement : il existe des mouvements de fond qu’il appartient au politique d’accompagner ou d’aménager. Environ 35 % des Français étaient favorables à l’homoparentalité il y a un an. Il sont plus de la majorité aujourd’hui et même trois quarts chez les jeunes. 

Le communiqué de presse de l'Inter-LGBT

Paris le 20 janvier 2010

Nouveau Centre :des convictions à confirmer par des actes

On apprenait mi novembre qu'Hervé MORIN, à titre personnel, se déclarait favorable à l'adoption d'enfants par des couples homosexuels, et que le parti politique dont il est Président, le Nouveau Centre, engagerait une réflexion sur le sujet.
Lors de la présentation de ses vœux à la presse le 18 janvier, Hervé MORIN a confirmé cet engagement, déclarant vouloir promouvoir de « grands sujets de société » comme l’homoparentalité.
Dénonçant l’ « hypocrisie formidable » de la loi actuelle, qui consiste « à autoriser des célibataires à adopter » mais pas les couples homosexuels, il a rappelé qu' « il y a en France entre 30000 et 40000 enfants qui sont élevés par des couples homosexuels », reprenant les chiffres de l'INED cités dans l'exposé des motifs du projet de loi de Nadine MORANO relatif à l'autorité parentale et au statut du tiers.
Selon lui, « face à cette situation, l’intérêt de l’enfant, c’est que les couples homosexuels puissent bénéficier du même partage de l’autorité parentale que les couples hétérosexuels. Ceci, pour assurer une protection supplémentaire aux enfants de ces couples [...] Au moins une dizaine de pays européens ont accepté cela et tous les pédopsychiatres de la terre disent que cela ne provoque aucune perturbation pour l’enfant ».
On ne peut que se réjouir d'une telle disposition d'esprit, et confirmer avec Hervé MORIN la très grande hypocrisie de la classe politique la plus conservatrice, qui feint d'ignorer cette réalité de l'existence d'enfants vivant dans un cadre homoparental.
Pour autant, il serait souhaitable que cette partie de la majorité présidentielle y fasse un peu mieux entendre sa voix, au moins pour obtenir que l'enterrement de première classe qu'a dû subir le texte de la secrétaire d'Etat à la famille puisse renaître de ses cendres. Ce texte, commandé initialement par le Président de la République pour honorer ses engagements de campagne, est une promesse non tenue du candidat Sarkozy. L'Inter-LGBT vient d'écrire à la secrétaire d'Etat à la Famille, Nadine Morano, pour défendre ce projet de loi et le voir réinscrit à l'agenda parlementaire.

15:15 Publié dans Homoparentalité | Lien permanent | Tags : herve morin, france, homoparentalite, nadine morano, inter-lgbt, pacs | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.