17/01/2010

Cinéma: Razzia sur la Chnouf ce soir sur Arte. Du temps où le cinéma caricaturait les folles

razzia_sur_la_chnouf

Film d'Henri Decoin (1954). Adaptation et dialogues d'Auguste Le Breton, d'après son roman. Sur Arte ce soir à 20H40.

Un des premiers films français à mettre en scène un personnage d'homosexuel, un second rôle caricatural, faut-il le préciser?

Avec : Jean Gabin , Marcel Dalio , Lino Ventura , Magali Noël , Albert REMY , PIERRE-LOUIS, Paul FRANKEUR , Jacqueline POREL , Pierre LOUIS , Lila KEDROVA et François PATRICE dans le rôle de l'homosexuel.

Durée : 1h45mn

Résumé

Henri Ferré, dit «Le Nantais», arrive à Paris. Envoyé par un chef de la pègre américaine, il est chargé d'aider Paul Liski, un truand français, à reprendre le contrôle d'un important trafic de drogue. C'est du moins ce que croit Liski. En réalité, sous l'imperméable du Nantais se dissimule une «taupe» de la police, dont la mission est d'infiltrer le milieu pour en identifier toutes les ramifications. Dans l'expectative, Liski confie à Ferré la direction d'un bar, «Le Troquet», qui doit lui servir de couverture. Petit à petit, le faux trafiquant se fait expliquer tout le circuit de distribution de la drogue. Les hommes de main du caïd demeurent néanmoins méfiants...

L'homosexualité dans le film

francois patrice

C'est l'acteur François Patrice qui incarne le personnage de Jo, le revendeur homosexuel. Toutes les caractéristiques de la folle sont réunies pour constituer le personnage, ainsi d'un gros plan sur la grosse gourmette qu'il porte au poignet ou les cheveux parfaitement coiffés et les attitudes maniérées.

En faisant une recherche sur internet, je retrouve un édito que Thomas Doustaly avait publié dans Têtu en septembre 2006 et qui évoque le fim sous rubrique. [ Têtu n° 114 : page 4, Les faits divers n'ont aucun sens]

Le cinéma laisse aux enfants des souvenirs bruts : on ne sait plus ni le nom du film, ni quand et comment exactement on l'a vu. Mais on sait ce qu'on a vu. Je me souviens de Jean Gabin dans une scène avec un personnage de folle. Mais je ne savais plus le nom du film.

Je l'ai retrouvé : c'est Razzia sur la Chnouf, d'Henri Decoin, tourné en 1955. Le film est bon, mais sans beaucoup d'intérêt, hors le portrait assez réactionnaire quoique documenté de la faune mafieuse de Montparnasse.

Le personnage interprété par Jean Gabin s'appelle Henri Ferré, dit « Le Nantais ». C'est un flic déguisé en truand qui doit démanteler un trafic de cocaïne. Et voilà ma scène : Gabin arrive dans un bar pour coincer un petit dealer, qui, comme de juste, est l'homo. On le comprend à ses attitudes, et parce qu'il est au comptoir avec son « ami ». La scène qu'il partage avec Gabin est une pure humiliation. Pour le faire parler, la grande vedette lui arrache presque l'oreille. Puis il l'abandonne à son triste sort. C'est alors que pour signifier clairement la veulerie homosexuelle, Decoin fait pousser au petit ami un soupir d'aise et de jalousie: lui aussi il aurait bien aimé être brutalisé par le grand homme.Voilà d'où l'on vient. Les agresseurs de gays, jeunes ou moins jeunes, en sont sans doute restés à cet âge de la France et du cinéma, cette époque qui semble archaïque mais qui est pourtant si proche où l'on grandissait un personnage de cinéma en lui permettant d'humilier une caricature de folle.

Pour lire cet édito dans son entier, cliquer ici

Le film peut aussi se voir dans son intégralité sur Veoh

Extrait video: la danse 

12:52 Publié dans Cinéma, séries, vidéos | Lien permanent | Tags : gabin, homoszexualite, cinema, television, arte | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.