14/12/2009

Aux Nations Unies, le Vatican s’oppose aux “discriminations injustes” contre les homosexuels

Un article publié sur YAGG.COM par Audrey Banegas le 14 décembre

Lors de la journée internationale des droits de l’Homme, jeudi 10 décembre, des représentants de plusieurs États et des associations de défense des droits humains et des droits LGBT ont organisé un événement aux Nations Unies sur le thème “Orientation sexuelle et violations des droits de l’homme”. Une rencontre pour dénoncer les abus en matière de droits humains fondés sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

La tolérance, les droits et libertés de tous, la proposition de loi ougandaise qui s’apprête à être votée… Autant de sujets au cœur de cette journée de débats qui réunissait, à l’Assemblée générale des Nations Unies, près de 200 représentants de plus de 50 pays, ainsi que 6 grandes associations internationales: Human Rights Watch, ILGA (International Lesbian, Gay, Bisexual, Transgender, and Intersex Association), Arc International, COC Netherlands, GATE (Global Advocates for Trans Equality) et IGLHCR (International Gay and Lesbian Human Rights Commission). Les citations de cet article sont pour la plupart extraites du communiqué inter-associatif.

La Suède organisait cette rencontre avec l’aide de l’Argentine, du Brésil, de la Croatie, de la France, des Pays-Bas et de la Norvège. Cet événement a également permis à des membres du Honduras, d’Inde, des Philippines et de Zambie, mais aussi d’Ouganda, de venir s’exprimer sur ces questions, en ce 61e anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

“LE SAINT SIÈGE S’OPPOSE À TOUTES LES FORMES DE VIOLENCES ET DE DISCRIMINATIONS INJUSTES CONTRE LES HOMOSEXUELS…”

Lors de cette journée de débats, le Vatican s’est clairement et fermement exprimé sur ces sujets, faisant ainsi un grand pas en avant. Après avoir remercié les organisateurs de l’événement, le représentant du Vatican a tenu à lire une déclaration officielle pour condamner fermement la pénalisation des comportements homosexuels.

“Comme nous l’avions déjà indiqué l’année dernière lors d’un précédent débat à l’Assemblée générale, le Saint Siège continue de s’opposer à toutes les graves violations de droits humains à l’encontre des homosexuels, tels que l’usage de la peine de mort, de la torture et des autres punitions inhumaines et dégradantes. Le Saint Siège s’oppose à toutes les formes de violences et de discriminations injustes contre les homosexuels, incluant les législations discriminatoires qui s’attaquent à la dignité inhérente de la personne humaine”, a indiqué le représentant du Vatican, faisant référence à la proposition de loi en ce moment à l’étude en Ouganda.

“Le meurtre et les abus contre les homosexuels sont à condamner à tous les niveaux, particulièrement lorsque ces violences sont perpétrées par un État. Bien que les positions du Saint Siège sur l’orientation sexuelle restent bien connues, nous continuons d’appeler les États, et les individus, à respecter les droits de tous les êtres humains et à travailler pour promouvoir leur dignité et leur valeur inhérente”, a t-il conclu.

Un message important donc de la part du Vatican, qui a agréablement surpris les associations présentes. “Selon les défenseurs des droits humains d’Ouganda et du Honduras qui participaient au débat, ce positionnement du Vatican est extrêmement important pour combattre l’homophobie, qui est souvent inspirée dans de nombreux pays par les leaders religieux”, rapporte Scott Long, de HRW (lire aussi Opinions & Débats du 21 décembre 2008).

Mon commentaire

On ne peut que se réjouir des prises de position du Vatican. Au moins trace-t-il des limites à ne pas franchir, même s'il s'agit de limites extrêmes: tout être humain a une dignité inhérente que les états doivent promouvoir, il ne convient pas que les états mettent à mort ou discriminent les personnes homosexuelles.

L'ironie du propos vaticanesque tient dans le concept de la discrimination injuste. Cela suppose-t-il qu'il y ait des discriminations justes? Tout le porte à croire: c'est ce que sous-entend le membre de phrase: "bien que les positions du Vatican en matière d'orientation sexuelle soit bien connues..."

Le Vatican continue donc bel et bien à fonctionner à voile et à vapeur. Il souffle ici le chaud en proclamant tu ne tueras point ton frère homosexuel, et partout ailleurs le froid avec son tu ne permettras point à ton frère homosexuel de se pacser ou de se marier. Quant à ce dernier point, nous soupçonnons les évêques de tous les pays de disposer d'un vade-mecum argumentaire contre le mariage homosexuel, tant le ronron catholique se répète semblable à soi-même chaque fois qu'une avancée législative se présente dans un état.

En attendant, ne crachons pas dans la soupe des pauvres que nous tend charitablement le Vatican. Il est hélas trop influent pour la refuser.

21:35 Publié dans Religions, haines et tolérances | Lien permanent | Tags : onu, nations unies, homosexualite, vatican | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.