02/09/2009

La Fédération des étudiants libéraux et le don du sang

fel

Un communiqué de la Fédération des Etudiants Libéraux

Don de sang. Qu’un Ministre gay soit concerné changera-t-il la donne ?

La Fédération des Etudiants Libéraux (FEL) salue l'appel au don de sang aujourd'hui lancé par le Ministre flamand de l'Egalité des Chances, Pascal SMET, à la population. Celui-ci est l'occasion de rappeler que depuis deux ans, à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie, les Etudiants Libéraux s'emploient à dénoncer l'exclusion automatique des donneurs gays en application de la législation fédérale relative don de sang.

Depuis deux ans, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, les Etudiants Libéraux s’emploient à dénoncer l’exclusion automatique des donneurs gays en application de la législation fédérale relative don de sang.

Pour Arnaud VAN PRAET, président de la FEL, il faut admettre que « l’interdiction basée sur la seule orientation sexuelle des donneurs et le fait que la population gay doivent entièrement être catégorisée comme étant ‘à risque’ est une pratique discriminatoire à laquelle il y a lieu de mettre un terme ».

Bien consciente de la nécessité d’arrêter des critères de sélection des donneurs permettant d’éviter, autant que faire se peut, le risque de contamination à une IST par voie de transfusion sanguine, la FEL estime que la prise en considération de « pratiques à risque » et non de groupes ou populations qualifiés comme tel peut pleinement rencontrer le principe de précaution ainsi que les objectifs de santé publique. Divers pays tels le Portugal, la Suède, le Canada ont opté pour ce critère où la sécurité des produits sanguins est restée la première des priorités.

Outre la question de la discrimination à l’égard des homosexuels, l’actuelle pratique semble poser un problème de prévention en matière de maladies et d’infections sexuellement transmissibles. Elle conforte dans l’idée que des rapports entre hétérosexuels comportent un risque de contagion moins important qu’entre homosexuels, alors que, bien que statistiquement vrai, on risque d’atténuer inévitablement l’effet positif de la prévention faite à l’égard de tout comportement à risque.

Courant mai 2008, de concert avec les Etudiants Libéraux, le Député libéral Jean-Jacques FLAHAUX avait, pour rappel, interpellé sur cette question la Ministre fédérale de la Santé, Laurette ONCKELINK. Celle-ci avait estimé alors penser préférable que la Belgique attende que la France prenne position…

« La Ministre socialiste de la Santé sera peut-être plus sensible à un dossier concernant aujourd’hui publiquement l’un de ses collègues ? », s’interroge le président des Etudiants Libéraux quelques 15 mois après que la question de la discrimination faite aux gays en matière de don de sang ait une première fois été enterrée.

Plus d'infos sur la FEL et contact: cliquer ici

Les commentaires sont fermés.