31/08/2009

Un prêtre catholique sur 25 serait pédophile

vida nuevaCette statistique hallucinante émane de la hiérarchie catholique elle-même: c'est ce que rapporte la très catholique revue Vida Nueva dans son numéro 26 juin 2009, qui interviewe un Préfet de la  Curie romaine.

hummes

A l'occasion de l'inauguration de l'année sacerdotale, le Cardinal HUMMES, Préfet de la Congrégation pour le Clergé, a accordé une interview à la revue Vida Nueva dans laquelle il se montre préoccupé par les cas récents d'abus de mineurs de la part de prêtres: "La pédophilie est un crime terrible sur lequel l'Eglise ne peut fermer les yeux.[...]  Il n’y a pas de place dans le ministère sacerdotal pour des personnes qui ont commis ces crimes. Les prêtres pédophiles doivent être sanctionnés par des lois civiles comme par des lois canoniques. L’Église ne peut accepter la pédophilie. » ", a-t-il déclaré. Le responsable du dicastère a admis que pas moins de quatre pour cent du clergé est pédophile. Pas moins de 20000 prêtres....sur les quelque 400000 que comporte l'église catholique.

La très progressiste revue Golias, qui y consacre un article, se pose la question de savoir pourquoi le clergé catholique concentre une telle proportion de pédophiles, beaucoup plus importante que la proportion de pédophiles dans l'ensemble de la population."Ce qui peut s’expliquer d’ailleurs de différentes façons: Soit le clergé attire des personnes de cette tendance soit le refoulement de la sexualité incite à se fixer sur des objets plus faciles", écrit le rédacteur de Golias, Christian Terras, qui ajoute encore:

"En même temps, le cardinal Hummes prétend que la pédophilie n’a rien à voir avec la question du célibat, ce qui est bien plus discutable en fait. En effet, même s’il est difficile d’imaginer que quelqu’un puisse passer à des actes pédophiles sans une tendance qui l’habite, au moins à l’état latent (et subconscient) il ne fait aucun doute qu’une mauvaise gestion de l’affectivité et de la sexualité ne peut que favoriser des déviances en germe.

Par contre, on peut concéder que l’ordre de cause à effet pourrait être différent dans un certain nombre de cas. Autrement dit, d’aucuns choisiraient précisément cette voie comme une couverture très commode, plus ou moins consciemment d’ailleurs. Ce n’est pas le célibat ecclésiastique qui provoquerait des déviances. C’est au contraire une psychologie déviante qui pousserait certains individus à l’embrasser. L’excuse n’absout guère. Et n’empêche pas le conditionnement clérical d’aggraver par la suite un problème initial. Avec toutes les conséquences que l’on sait. et qui peuvent être effrayantes. "

On se doute de la panique que ces chiffres suscitent dans les couloirs du Vatican, d'autant plus qu'aux Etats-Unis par exemple, de retentissants procès intentés par les victimes de prêtres pédophiles coûtent des millions de dollars aux évêchés locaux.

A noter que le blog Joe My God publie ce matin une fiche intitulée This week in holy crimes qui répertorie les scandales et les condamnations de prêtres américains  qui ont commis des abus sexuels, notamment pédophiles,  ces sept derniers jours. Consternant.

09:49 Publié dans Religions, haines et tolérances | Lien permanent | Tags : elise catholique, pretre, clerge, vie de l eglise, pedophile, pedophilie | | |  Facebook |

Commentaires

Merci pour l'info. Je crois que l'analyse de Golias est la bonne. J'imagine très mal qu'un pédophile se disent consciemment et froidement: "Bon, je suis pédophile, alors, je dois faire quoi comme job? He ben curé ce sera parfait". Il faut donc en déduire que c'est le célibat qui provoque ce comportement. Par contre, je suis étonné que ce cardinal soit autorisé par le pape à dire des choses pareilles. Il faudra suivre cette histoire.

Écrit par : Degmi | 31/08/2009

Les commentaires sont fermés.