18/08/2009

Persécution et assassinat des homos irakiens: faits et reportages télévisuels

Le rapport de Human Rights Watch que nous avons présenté hier parle de "nettoyage social". Les incitations à la haine et au meurtre sont constantes.

iraq_hrw_cover2

Le mensuel LGBT français Têtu, dans son article d'hier, attire notre attention sur  la photographie de ce graffiti dans le quartier de Nadjaf qui figure sur la page de couverture du rapport de HRW. Une phrase en arabe: Mort au peuple  de Loth,  en référence à l'histoire biblique de Sodome et Gomorrhe dans le livre de la Genèse, peuple de Loth est devenu un terme péjoratif en arabe pour évoquer les homosexuels.

Le Nouvelobs en ligne d'hier a su extraire des exemples saisissants du rapport de HRW, dans un article dont je vous suggère la lecture. En voici les points qui me paraissent essentiels:

  • Au début de l'année, les cadavres de plusieurs homosexuels ont été retrouvés dans Sadr City, principal quartier chiite de Bagdad, avec inscrit sur la poitrine les mots de "pervers" ou d'autres termes péjoratifs arabes désignant les homosexuels.

  • Selon [HRW] l'organisation de défense des droits de l'homme basée à New York, [...], les violences, menaces et abus ont gagné Kirkouk, Najaf et Bassorah. "Les meurtres sont commis en toute impunité, comme des avertissements, les cadavres jetés dans les ordures ou pendus comme des menaces dans la rue. Si des chiffres fiables sont impossibles à obtenir, entre échec des autorités à enquêter sur de tels crimes et tabou empêchant les familles de porter plainte, un haut responsable de l'ONU évoquait en avril un bilan de "centaines".

  • Cette campagne est principalement attribuée aux extrémistes chiites, en guerre contre les comportements qu'ils jugent anti-islamiques. Les miliciens chiites auraient cessé de s'en prendre aux sunnites et opté pour cette autre campagne. Des tracts menaçant les homosexuels de mort "à moins qu'ils ne reviennent à la raison" ont été distribués dans Sadr City au début de l'année, et les religieux chiites ont fréquemment appelé à l'"éducation et la réhabilitation" des homosexuels dans leurs sermons du vendredi.
    "Ce qui arrivait aux sunnites et chiites arrive maintenant aux gays", déclare un médecin ayant fui Bagdad, lui-même homosexuel, et qui raconte que plusieurs de ses amis ont été tués.

  • Un responsable du ministère de l'Intérieur [...]: "dans la plupart des cas la famille elle-même est impliquée dans le meurtre ou préfère se taire, craignant la honte".

  • Human Rights Watch rapporte le témoignage d'un homme de 35 ans, qui n'arrive plus à s'exprimer normalement depuis que son compagnon a été enlevé il y a dix ans chez ses parents début avril par quatre hommes en noir. Son cadavre mutilé a été retrouvé le lendemain. "Ils avaient jeté son corps aux ordures", a-t-il expliqué. "Ses parties génitales étaient coupées et une partie de sa gorge arrachées".

  • Human Rights Watch signale que l'utilisation de colle pour obturer les rectums des victimes est une forme de torture pratiquée couramment.

Le reportage de CNN

 

Le reportage de la BBC

Le reportage de DN (Democracy Now!)

 

Sources: HRW, Têtu, Nouvelobs en ligne, CNN, BBC, DN

A lire encore sur la question:
  • Huffington Post: Iraqi Gays Targeted, Brutally Killed: Human Rights Watch
  • New York Times: Human Rights Watch: Iraqi Gays Tortured and Killed
  • CNN: Gay Men Atacked, Executed in Iraq, Rights Group Says
  • 09:45 Publié dans Homophobie | Lien permanent | Tags : irak, bagdad, gay, lesbienne, homosexualite, bible, loth, homophobie, genese, extermination | | |  Facebook |

    Les commentaires sont fermés.