13/08/2009

Le Président Obama a décoré Harvey Milk et Billie Jean King

medal fo freedom

                                               Le Président des Etats-Unis Barack Obama a décoré à titre posthume deux figures emblématiques pour le mouvement gay et lesbien de la prestigieuse Médaille de la Liberté (Presidential Medal of Freedom): le politicien activiste gay californien Harvey Milk, mort assassiné, et la tenniswoman  Billie Jean King. Cette médaille récompense des personnes qui ont apporté par des efforts publics ou privés une contribution exemplaire à la sécurité et aux intérêts nationaux du pays, à la paix dans le monde ou à la culture. 

HarveyMilk

C'est la première fois que cette médaille décore des personnalités ouvertement gayes ou lesbiennes aux Etats-Unis, et le milieu associatif gay et lesbien américain s'en montre bien sûr généralement satisfait, mais pas unanimement. Des voix s'élèvent en effet pour dénoncer le manque de cohérence du Président Obama. D'une part il décore ces personnes emblématiques pour la cause lesbigaye, mais d'autre part il n'a pas réalisé d'avancées significatives en matière d'égalité des droits des personnes LGBT: dans l'armée américaine, il n'est toujours pas possible, sous peine de renvoi, de vivre son homosexualité au grand jour, et le Defense of Marriage Act, qui permet à la plupart des états américains de ne pas reconnaître la validité des mariages des personnes du même sexe célébrés dans d'autres états, n'a toujours pas été modifié ou abrogé. Ainsi de l'ancien animateur de radio californien Charles Karel Bouley qui dit ne pas être certain que Harvey Milk aurait accepté la décoration.

Une médaille accompagnée de bonnes paroles est sympathique, mais elle est loin d'avoir la force d'une loin. La question est de savoir s'il s'agit de propos lénifiants ou s'ils seront bientôt suivis de la mise en place d'une réelle égalité des droits pour les personnes LGBT.

Cérémonie de remise de médailles (CNN sur youtube)

Le Président Obama a déclaré à propos de Milk que sa voix a éveillé les aspirations de millions de personnes avant qu'elle ne soit réduite au silence. Et encore que si Milk a été réduit au silence, son message ne l'a pas été, et qu'il est porteur d'espoir. ( "His name was Harvey Milk. And he was here to recruit us, all of us, to join a movement and change a nation. For much of his early life he had silenced himself. In the prime of his life he was silenced by the act of another. But in the brief time in which he spoke and ran and led, his voice stirred the aspirations of millions of people. He would become, after several attempts, one of the first openly gay Americans elected to public office. And his message of hope, hope unashamed, hope unafraid, could not ever be silenced. It was Harvey who said it best: You gotta give 'em hope.")

Le président Obama à propos de Billie John King, a souligné son action pour l'égalité des femmes et des hommes dans un monde sportif dominé par les hommes. Ses performances sportives n'ont d'égal que sa combativité pour l'égalité des droits des femmes et des personnes LGBT. ( "Through her example and advocacy, Billie Jean Moffitt King has advanced the struggle for greater gender equality around the world. In an age of male-dominated sports, her pioneering journey took her from Long Beach, Calif., to the lawns of the All England Club and the International Tennis Hall of Fame. Her athletic acumen is matched only by her unwavering defense of equal rights. With Billie Jean King pushing us, the road ahead will be smoother for women, the future will be brighter for LGBT Americans, and our nation's commitment to equality will be stronger for all.")

Sources: Queerty et CNN

Les commentaires sont fermés.