07/08/2009

Almodovar: c'est plus facile d'être gay pour un réalisateur que pour un acteur

etreintes-brisees61105

                                                   Almodovar est ces jours-ci bien présent dans la presse allemande, à l'occasion de la sortie sur les écrans allemands de son dernier film, Etreintes brisées, por lequel Penelope Cruz a obtenu un Oscar: après Die Zeit (voir le post précédent), c'est au tour du Hamburger Morgenpost d'interviewer le célèbre réalisateur espagnol. Le journaliste a notamment interrogé  Pedro Almodovar sur l'influence de l'homosexualité sur sa carrière.

Almodóvar: Je n'ai jamais dû faire de compromis à cause de ma gaytude, je n'ai jamais eu à me désavouer. Je ne tourne pas des films qui soient pricipalement axés sur l'homosexualité, mais plutôt des films très personnels, des films indépendants sur des personnages déjantés: des travestis et des personnes qui vivent en marge de la société. Il est inhabituel de devenir populaire sur base de tels thèmes, il y a vraiment un long chemin parcouru entre mes films underground extravagants et l'obtention de l'Oscar. 

Le Morgenpost: Et si votre Muse Penelope Cruz découvrait soudainement un côté lesbien en elle?

Almodóvar: Contrairement à un réalisateur de cinéma, c'est beaucoup plus difficile pour un acteur ou une actrice de faire son coming out gay ou lesbien. Ils sont aussitôt enfermés dans des clichés et reçoivent immédiatement beaucoup moins de propositions de rôles. Il y a encore pas mal de préjugés sur les acteurs homosexuels. Mais à la fois être gay en Espagne c'est devenu un vieux machin, entretemps nous avons aussi le mariage homosexuel!

12:45 Publié dans Cinéma, séries, vidéos | Lien permanent | Tags : gay, lesbienne, cinema, cine, film, almodovar, penelope cruz | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.