01/08/2009

La Cour constitutionnelle du Portugal interdit le mariage gay

Drapeau du Portugal

Après les décisions des Cours constitutionnelles française, qui avait invalidé le mariage de Bègles, et grecque, qui avait invalidé le mariage de Tilos, la Cour constitutionnelle du Portugal a maintenu vendredi l'interdiction des mariages homosexuels.

Deux femmes, Teresa Pires et Helena Paixao,  réclamaient le droit de se marier en invoquant un article de la Constitution qui interdit la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle.

Après examen, la Cour a rejeté par trois voix contre deux un jugement en appel gagné par deux femmes. Le tribunal a renvoyé à la décision en première instance, qui avait interdit leur union devant un officier d'état-civil.

Ce qui intéressant dans ce communiqué, c'est que la Cour n'a pas été unanime, trois voix contre deux, c'est une majorité de justesse. Visiblement, les tribunaux se contredisent et les juges ne parviennent pas à trancher l'affaire de manière nette, il faudrait que le législateur s'en occupe, et c'est d'ailleurs un des enjeux des élections portugaises qui auront lieu fin septembre. La gauche socialiste a promis d'introduire le mariage gay en cas de victoire, le centre-droit chrétien démocrate y est opposé. Les derniers sondages donnent les deux partis au coude à coude. On constate à nouveau le clivage gauche-droite sur la question, ce qui force quasi le vote gay et lesbien à gauche.

Les deux femmes peuvent par ailleurs porter l'affaire devant la Cour européenne de justice de Strasbourg.

 

Les commentaires sont fermés.