01/07/2009

David Cameron s'excuse de l'homophobie passée de son parti

David Cameron vient de présenter les excuses de son parti pour avoir promulgué par le passé la tristement célèbre "section 28" (datant d'un gouvernement Thatcher à la fin des années 80) qui interdisait que l'on fasse la promotion de l'homosexualité dans les écoles. Il a été plus loin et promit, en cas de victoire aux prochaines élections, d'armer davantage les écoles contre l'intimidation ("bullying") des élèves LGBT  (gays, trans et lesbiennes) en leur sein. Ainsi propose-t-il que les élèves et leurs parents soient liés dès l'inscription d'un enfant dans une école par un contrat scolaire qui permettrait notamment aux écoles de renvoyer définitivement des élèves coupables d'actes d'intimidation ("bullying") sans passer par les longues procédures de renvoi actuellement d'application.

Voici les termes qu'il a employés lors d'une soirée organisée par son parti le 30 juin pour célébrer la Gay pride :“Yes we may have sometimes been slow and yes we may have made mistakes, including Section 28, but the change has happened.”("Il est vrai que nous avons parfois été lents à la détente et que nous avons commis des erreurs, y compris en ce qui concerne la section 28, mais un changement a eu lieu"). Il a décrit la section 28 comme insultante pour les gays.

Il s'est aussi défendu de la récente alliance de son parti avec le parti de la droite polonaise Justice et Droit au sein du Parlement européen en annonçant qu'il avait discuté de la question de l'égalité des droits avec ce parti avant de former un groupe parlementaire: Justice et Droit se serait engagé sur la question de l'égalité des droits, a-t-il prétendu.

Pour souligner le progressisme de son parti en matière d'égalité des droits, il a rappelé que les Conservateurs avaient été les premiers à élire une femme comme premier ministre, et qu'ils pourraient bien dans le futur être les premiers à élire un Noir ou un.e homosexuel.le à ce poste.

Mon commentaire

La prise de position du leader des Conservateurs britanniques est historique. Il était en effet temps qu'un grand parti de droite en Europe, le probable vainqueur des prochaines élections britanniques si l'on en croit les sondages actuels, s'engage nettement contre l'homophobie en général et en milieu scolaire en particulier. C'est encourageant, et cela pourrait contribuer à libérer le vote gay et lesbien d'une orientation politique déterminée par les programmes des partis en matière de lutte pour l'égalité de toutes les personnes et contre toutes les discriminations.

Jusqu'ici en effet, dans les pays de l'UE, la plupart des partis de droite ou de centre-droit proposaient tout au plus à leurs élus le libre choix lors de votes sur l'égalité des personnes LGBT (mariage, adoption, lois anti-discrimination, politiques scolaires, etc.). En Belgique, en Italie, en Espagne ou en France, la gauche est nettement plus progressiste que la droite en matière de droits LGBT.

Ainsi,en Belgique,  aux élections de juin passé, avions-nous  en ces pages conseillé aux électeurs belges francophones LGBT de voter ECOLO ou PS, parce que les programmes du CdH ou du MR ne faisaient pas mention explicite de la défense des droits LGBT et que certains candidats de ces partis avaient répondu positivement au tristement connu questionnaire d'Action pour la Famille qui définissait le mariage comme l'union d'un homme et d'une femme et s'opposait à l'homoparentalité. Ces partis et leurs présidents seraient bien avisés de suivre l'exemple des Torys anglais et de prôner une politique réellement égalitaire. Par ailleurs, en ce qui concerne la politique scolaire, TOUS les partis belges feraient également bien d'introduire la lutte contre l'homophobie comme prioritaire dans les décrets qui régissent l'école, et d'en faire une obligation. En Belgique francophone, le Décret sur les Missions prioritaires de l'école n'en fait nulle part mention explicite. Avis au PS, à ECOLO et au CdH qui sont le point de sceller une coalition de gouvernement.

Source de l'info: Pink Paper

 

Les commentaires sont fermés.