21/06/2009

Un livre pour homos cathos, par José Davin et Michel Salamolard

Une excellente amie me signale la parution d'un petit essai par un jésuite belge, José Davin,  un prêtre qui me semble appartenir  une frange progressiste de l'église catholique. J'ai longtemps hésité avant de vous le présenter, parce que la hiérarchie de cette église mène une guerre acharnée contre toutes les avancées sociales, juridiques et légales que le mouvement gay et lesbien s'efforce d'obtenir depuis une quarantaine d'années (contrats d'union civile, mariage des personnes du même sexe, fécondation médicale des lesbiennes, homoparentalité, droit à l'adoption, information sur l'homosexualité et l'homophobie dans les écoles, prévention du sida par l'emploi de préservatifs, droit de manifester, etc.).

Cependant, la parole de mon amie et la réputation d'ouverture bien établie de Monsieur Davin m'ont fait opter pour l'information . Pourquoi ne pas créer des ponts avec des femmes et des hommes de bonne volonté, qui certes prennent des risques par rapport à une hiérarchie hostile? Voyez la discussion après la présentation du livre.

José DAVIN présente son ouvrage de la manière suivante: Cet ouvrage récent se veut un regard d'amitié envers  les personnes homosexuelles et leurs familles. Il vise aussi à susciter plus de respect et de tolérance dans la société et dans l'Église à ce sujet.

Le livre


davin

Résumé

Un jésuite belge et un prêtre suisse s'interrogent sur la place des gays et des lesbiennes dans la société et dans l'Eglise. A partir de rencontres avec des groupes homosexuels, les auteurs proposent des chemins d'action et de compréhension.

Quatrième de couverture

Gays et lesbiennes

Parmi nous, des hommes et des femmes sont attirés par des personnes du même sexe. Comment, dans cette situation, construire sa vie et sa personnalité ? Comment trouver sa place dans la société ? Et dans l'Église, si on est chrétien ? Parent, ami, collègue de travail, voisin d'un gay ou d'une lesbienne, comment les accueillir ? Autant de questions que ce livre aborde avec délicatesse et sans tabou. Les auteurs appellent chacune et chacun, quelle que soit son orientation affective et sexuelle, à grandir dans l'amour.

Discussion

L'information de la parution du livre du Père Davin m'est parvenue hier soir par un courriel que m'adressait une amie journaliste belge. Ma première réaction était plutôt échaudée. Je faisais remarquer à mon amie que si j'imaginais bien que le Père Davin est un homme d'ouverture, sa hiérarchie ne l'est pas, elle est hostile au mouvement gay et lesbien. Le Père Davin n'est-il pas une brebis parmi des loups? Les chrétiens catholiques sont mal pris au sein de leur église, et même si le Père Davin parle de tolérance, de respect et d'accueil pour les personnes, le magistère de l'église, qui distingue les personnes des actes, considère l'acte homosexuel comme "intrinsèquement désordonné" (cfr le cathéchisme de cette église). Je me demandais si les catholiques gays et lesbiens faisaient bien de rester au sein d'un groupe qui ne fait que les "tolérer comme personnes" et les "accueille", mais condamne leurs actes et combat ouvertement toute avancée du droit. Je rappelais à mon amie les événements symptomatiques des derniers jours, et notamment la virulente opposition de l'évêque de Bayonne à la Gay Pride de Biarritz et à la présence à cette fête des Soeurs de la Perpétuelle Indulgence. (Cliquer ici pour lire le post à ce sujet

A cela, mon amie me répondait: Tu sais, la hiérarchie de l'Eglise est farouchement antifemmes aussi, mais moi, je préfère attaquer de l'intérieur. Et j'ai rencontré des homos chrétiens qui sont comme moi: ils n'ont pas envie de s'en aller, parce qu'ils sont sincèrement croyants, mais ils sont décidés à  faire évoluer la situation. Et c'est possible, car ce qui se passe dans les paroisses ou les unités pastorales n'a pas grand-chose à voir avec ce que veut la hiérarchie. Chez nous, par exemple, ce sont presque toujours des femmes qui distribuent la communion, alors que la hiérarchie a répété récemment qu'elles n'avaient même pas le droit d'approcher de l'autel; la chef de chorale est une divorcée remariée, et donc en principe excommuniée, mais qui communie tous les dimanches au vu et au su de tous; on a ouvert notre église à une occupation de sans-papiers bien avant que la hiérarchie ait réussi à se mettre d'accord à ce sujet; Davin est venu avec plusieurs homos chrétiens, hommes et femmes, pour témoigner à la messe du dimanche; et ainsi de suite. C'est par le bas que l'Eglise change — pas assez vite, pas assez bien, pas assez humainement, même, mais elle change. Seulement, tout en haut, ils ne s'en rendent même pas compte!  Un jour ou l'autre, ils auront une mauvaise surprise!

La discussion est ouverte. Le mieux sans doute est dire lire l'ouvrage du Père Davin et de continuer le dialogue, tout en combattant les attaques répétées de l'église catholique et en continuant la lutte politique pour les droits civils. Si la tolérance et l'accueil sont les bienvenus aux plans humain et relationnel, nous sommes à mon sens bien au-delà: il ne s'agit plus d'être simplement tolérés et accueillis, mais de revendiquer et d'exercer nos droits citoyens.

José Davin nous écrit

Merci, cher Monsieur,pour votre réaction franche sur le blog. Je la comprends et, comme énoncé dans ce livre, nous regrettons un certain nombre de paroles et prises de positon de l'Église catholique, tout en essayant, avec tact, de les mettre en cause. 

Le livre sur l'homosexualité a reçu l'aval de ma famille religieuse (Nihil obstat), signe déjà d'un progrès ecclésial. Mais il y a encore du chemin...

Dès l'avant-propos de de ce livre, nous indiquons notre adresse électronique afin d'offrir le service du dialogue. Donc n'hésitez pas à communiquer mes coordonnées ou à m'adresser des messages qui vous parviendraient. Bien volontiers, j'y prêterai attention.

Votre réaction est un geste positif d'humanité pour aller plus loin. Merci encore et cordiales salutations.

José Davin

 

Commentaires

j'ai pu lire un article du pére josé Davin,que j'ai trouvé formidable sur les gays et lesbiennes,jésus n'est pas venu sur terre pour mettre des étiquettes aux gens, un de mes souhaits est de rencontrer le pére Davin et de pouvoir lui parlers de mes angoises et de mon sida depuis 27 ans qui me remet en question sur ma foie et l'église. Namur le 22 Octobre 2012 Belgique

Écrit par : henri de France | 22/10/2012

Bonjour,

Je vous signale un nouvel ouvrage de José Davin paru aux éditions Fidélité cette rentrée : Les personnes homosexuelles, Un arc-en-ciel près des nuages. http://fidelite.be/livre-Personnes-homosexuelles-%28Les%29-792.html

Écrit par : Florence | 27/10/2014

Les commentaires sont fermés.