19/06/2009

Obama déçoit les associations homosexuelles

Un article d'Hélène Franchineau sur le site du journal Le Monde

Obama déçoit les associations homosexuelles

LEMONDE.FR | 18.06.09 | 17h23  •  Mis à jour le 18.06.09 | 17h46


a main tendue de Barack Obama à la communauté homosexuelle n'a pour l'instant pas eu l'effet escompté. Mercredi 17 juin, le président des Etats-Unis a fait un geste en faveur des droits des homosexuels en décidant que certains avantages dont bénéficient les concubins des employés hétérosexuels de l'Etat soient étendus à ceux de leurs collègues homosexuels. Ce document prévoit, par exemple, qu'ils puissent prendre un jour de congé pour s'occuper de leur partenaire en cas de maladie, et que ce dernier pourra aussi bénéficier d'une assurance à long terme en cas d'incapacité permanente. Mais de nombreuses associations jugent cette avancée encore très insuffisante.

La National Gay and Lesbian Task Force, une association défendant les droits des homosexuels, a publié un communiqué mercredi, dans lequel elle considère le document comme "un pas vers une égalité complète". "Mais il reste tellement à faire pour que l'administration tienne les promesses que le président a faites pendant la campagne", déplore le communiqué. Du côté des médias américains, le site Internet Politico recueille les déclarations beaucoup moins nuancées de l'activiste gay David Mixner : "Est-ce qu'ils se moquent de nous ? C'est comme remuer le couteau dans la plaie", dénonce-t-il. "Des centaines d'entreprises du classement Fortune 500 offrent déjà de tels avantages, ajoute un autre activiste, C. Dixon Osburn, qui milite à Washington. Non pas par bienveillance, mais parce que cela leur permet de retenir les meilleurs éléments."

ARMÉE ET MARIAGE

Dans le San Francisco Chronicle, un élu démocrate du Massachussetts à la Chambre des représentants, Barney Franck, qui se déclare ouvertement gay, estime même qu'"Obama fait une grosse erreur" en ne reprenant pas deux des revendications phares de la communauté homosexuelle : la fin de la politique du "Don't ask don't tell" – qui interdit depuis 1993 de se déclarer gay ou lesbienne pendant le service service militaire – et l'annulation du Defense of marriage Act, qui depuis 1996 interdit au gouvernement fédéral de reconnaître les mariages entre personnes de même sexe.

La communauté homosexuelle est une source non négligeable de fonds pour les démocrates et leur lobby est très actif auprès de la Maison Blanche. Selon le San Francisco Chronicle, plusieurs activistes influents ont déjà fait savoir qu'ils n'assisteraient pas au grand gala annuel organisé le 25 juin par la LGBT Leadership Council, une puissante organisation de défense des droits des homosexuels affiliée au parti démocrate, dont le vice-président Joe Biden sera l'invité d'honneur. "L'administration est en train de perdre sa crédibilité envers notre communauté", conclut, sur Politico, C. Dixon Osburn.

Hélène Franchineau

00:05 Publié dans Politiques, élections, actions et campagnes | Lien permanent | Tags : obama, usa, etats-unis, homosexualite, gay, lesbienne | | |  Facebook |

Commentaires

Tout ce que j'ai à dire ,c'est qu'on me dise comment arrêter cette musique perpétuelle !

Écrit par : OPIGEZ NELLY | 19/06/2009

Les commentaires sont fermés.