16/06/2009

Lesbianisme et féminisme, Chetcuti-Michard

lesbianisme_gd

Un ouvrage d'histoire politique sous la direction de Natacha Chetcuti et Claire Michard

Cet ouvrage, issu d’une rencontre universitaire, est le premier, en France, ayant pour objectif de rendre compte de l’interdépendance historique des mouvements lesbiens et des mouvements féministes à partir du point de vue de différents courants du lesbianisme. Renouant avec ce qui a constitué la base des mouvements des années 1970, époque où le va-et-vient était permanent entre la production militante et la production théorique, il réunit des textes de militantes et des textes de chercheures-militantes. Il montre que l’histoire de la pensée lesbienne et féministe, des années 1970 à nos jours, est marquée par des alliances, des tensions et des ruptures qui ont des répercussions tant du côté des études universitaires que du côté des pratiques militantes. Il montre aussi que le contenu politique du lesbianisme, dans sa mise en cause de l’ordre établi, est constamment occulté, en particulier celui du lesbianisme radical - c’est-à-dire matérialiste, au sens philosophique et politique. Ce dernier, issu du feminisme radical et formalisé notamment par Monique Wittig, qui considère l’hétérosexualité comme le système politique de l’appropriation des femmes, est le plus souvent ignoré, présenté de façon caricaturale, ou détourné de la perspective matérialiste comme dans la tendance queer.

Sommaire

  • Présentation

  • Histoire des mouvements lesbiens et féministes et de leur idées-force

Louise Brossard. Adrienne Rich et Monique Wittig : un point de départ pour penser l’hétérosexualité et les rapports sociaux de sexe
Louise Turcotte. Féminisme/Lesbianisme : la nécessité d’une pensée radicale
Jacqueline Julien. À Toulouse : du féminisme lesbien au lesbianisme féministe
Michèle Larouy. Féminisme/Lesbianisme : refus d’une visibilité politique
Marion Page. À propos des savoirs lesbiens
Jules Falquet. L’art lesbien, art politique ? L’apport des artistes du mouvement lesbien latino-américain et des Caraïbes
Ochy Curriel. La création artistique comme politique lesbienne féministe

  • Langage et sujet dominé

Michèle Causse. Une politique textuelle inédite : l’alphalecte
Namascar Skaktini. Le point de vue dans Brouillon pour un dictionnaire des amantes de Monique Wittig et Sande Zeig
Françoise Leclère. Les maux du dictionnaire, nosographie de l’androlecte
Claire Michard. Le sens du genre en linguistique : critique des évidences zoologiques en sémantique

  • Interlude

Johanne Coulombe. Voyage dans un univers révolu ou terreur et stupéfaction d’une lesbienne qui découvre les classes de sexe

  • Sexualités et parcours identitaires

Nicole Lacelle. Le lesbianisme : une culture de choix ?
Myriam Spielvolgel. Règles du couple et multiplicité identitaire : conjonction de subordination
Natacha Chetcuti. Les catégories de sexe/genre : normes et variation

  • Lesbianisme et institution

Micheline Bonneau. Un défi pour le pluralisme féministe : l’accueil des lesbiennes dans les centres de femmes québécois
Marian Lens. La lesbophobie et le sexisme ordinaire au centre de la dérive politique des mouvements lesbiens et féministes contemporains
Line Chamberland. Les études lesbiennes au Québec : quel présent ? Vers quel avenir ?
Danielle Charest. Les contrats apparentés au mariage : une fuite en arrière

  • Annexe

Nicole-Claude Mathieu. Dérive du genre/stabilité des sexes

Référence

LESBIANISME ET FÉMINISME
Histoires politiques
Sous la direction de Natacha Chetcuti et Claire Michard
Bibliothèque du féminisme, Lharmattan

ISBN : 2-7475-5501-1 • novembre 2003 • 314 pages

Les commentaires sont fermés.