12/06/2009

Homophobes les footballeurs professionnels?

Un article d'Hugues Dorzée paru dans le journal Le Soir de ce matin revient avec un propos analytique  fin et lucide sur l'enquête publiée cette semaine par Sport Magazine et les remous causés par l'interprétation un peu rapide des résultats de cette enquête.

"L’homophobie sévirait honteusement dans les rangs de l’élite footballistique belge. Du moins si l’on en croit l’enquête publiée cette semaine dans Sport/Foot Magazine. Un questionnaire anonyme abordant divers sujets (le racisme, le dopage, la corruption, l’arbitrage…) a été soumis aux 480 joueurs professionnels de la D1. Au total, 303 ont répondu à l’appel. Deux questions portaient sur l’orientation sexuelle .À la première –« L’homosexualité existe-t-elle dans le football ? » –, un quart des footballeurs sondés (25,3 %) ont répondu oui; 18,5 % non , et 56,2 %ont déclaré qu’ils ne savaient pas. Àla deuxième – « Y a-t-il une place pour les homosexuels dans le football ? » –, une large majorité (67,8 %) s’est prononcée négativement. Dès la sortie de cette enquête intitulée 300 pros de D1 disent la vérité, la presse a relayé abondamment l’information(principalement en Flandre). Les blogs l’ont reprise. La communauté gay et lesbienne s’en est inquiétée. Et, en quelques heures, l’image du foot belge, dépeint comme machiste et homophobe, prenait un coup dans l’aile… Mais voilà, en creusant, on se rend compte que le résultat est bien plus nuancé. En effet, à la question de savoir si les homosexuels avaient leur place en D1, les 303 joueurs ont répondu exactement ceci : « Oui, très certainement » (16,2 %) ;« Oui, c’est plus ou moins accepté» (16 %) ;« Non, cela reste un tabou» (67,8 %). L’hebdo du groupe Roularta a donc préféré ne pas s’encombrer des nuances. « Or, s’indigne Audrey Mélotte, pour la Fédération wallonne des associations LGBT. Il y a une marge entre dire que l’homosexualité reste un tabou dans le football – ce qui est sans doute vrai –,et affirmer qu’il n’y a pas de place pour les homosexuels dans ce sport !Arc-en-Ciel Wallonie a donc décidé d’interpeller les clubs de D1, ainsi quel’Union belge. « Les joueurs interrogés apprécieront l’indélicatesse du média qui n’a pas hésité à travestir leurs réponses et à leur attribuer une image rétrograde », insiste-t-on en interne. John Baet, rédacteur en chef de Sport Magazine, lui, n’y voit aucun problème: « Ça n’est pas un raccourci excessif. Ça ne change rien fondamentalement et nous n’avons manqué de respect à personne». Dont acte : cette manipulation des chiffres (moins choc ?) est un choix rédactionnel assumé. Il n’empêche : dans la communauté homosexuelle, on grince des dents. Et pour cause : depuis plusieurs années, des efforts importants sont menés en Belgique et ailleurs pour combattre l’homophobie dans les stades (insultes, banderoles…) avec la charte contre le racisme, la campagne « Carton rouge », le soutien de stars (Ronaldo, Beckham…), le lobbying via la European Gay & Lesbian Sport Federation… Et bien d’autres projets en cours, notamment via le Centre pour l’égalité des chances. « Tout n’est pas rose dans le milieu, rappelle un observateur averti. Mais les mentalités évoluent lentement. Cette info biaisée est très malvenue. » Dommage, car, de l’avis général, ce sondage avait le mérite de nous éclairer sur ce monde plutôt fermé des footballeurs pros. "

HUGUES DORZÉE 

En dehors de l'excellence de cet article, on relèvera encore une fois combien le quotidien belge francophone est attaché à la lutte contre toutes les discriminations. A la transmission objective et complète  de l'information (-le journaliste prend en effet la peine de s'informer du point de vue de toutes les parties, ce qui n'est pas toujours le cas de tous les journaux-), le journal prend ici le franc parti de la lutte contre l'homophobie.

Source: Le Soir du vendredi 12 juin 2009, photo Wikipedia

09:32 Publié dans Sport | Lien permanent | Tags : football, homophobie, belgique, belge, footballeur, enquete, le soir, sport magazine, journaux, quotidiens, discrimination, sport | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.