10/06/2009

Deux expos au lesbien, au féminin et au féministe (cet été à Paris)

Hier a été inaugurée l'exposition Cris et chuchotements au Centre Wallonie Bruxelles de Paris. Le centre dialogue aimablement et modestement avec le Centre Pompidou de Beaubourg, puisqu'il lui fait face sur cette grande place animée du centre de Paris.

Une heureuse coïncidence des calendriers: le Centre Pompidou a réorganisé ses grands espaces d'exposition permanente et propose une rétrospective des oeuvres modernes et contemporaines d'artistes femmes intitulée Elles@centrepompidou. Les expos dialoguent elles aussi: des artistes accrochées au Centre Pompidou se retrouvent pour d'autres oeuvres au centre Wallonie Bruxelles.

Cris et chuchotements au Centre Wallonie-Bruxelles

%7BCCB3F567-1A62-4091-945F-65FD4A0E6C7A%7D_affiche-CRICHUT-web

L’exposition Cris et chuchotements explore les thèmes de l’identité, de l’intimité et de l’imaginaire féminins à travers un large choix de dessins, d’estampes, de sculptures, de photographies et de livres de vingt-trois artistes femmes. Celles-ci ne représentent ni une tendance, ni un mouvement mais des individualités. L’exposition traite avant tout d’un certain type de regard, un regard, bien particulier, qui dévoile et retient, explose et émeut, crie et chuchote.

Cette exposition étudie, par de nombreuses photographies, estampes, sculptures et autres, l’identité, l’intimité et l’imaginaire féminin. 23 femmes-artistes, artistes et femmes, apportent un regard parfois incisif, parfois mélancolique sur le monde contemporain. L’exposition explore d’ailleurs trois articulations principales : dévoilement et retenue, rage et douceur, cris et chuchotements.

Expressives ou discrètes, ces artistes se situent souvent à mi-chemin entre réalité et poésie, entre observation empirique et expression subjective.

Exposée jusqu’en janvier 2009 au Centre de la Gravure et de l'Image Imprimée de La Louvière (Hainaut, Belgique), l’exposition « Cris et chuchotements », conçue pour marquer les 20 ans du Centre de la Gravure, tient son nom du film du même nom d'Ingmar Bergman.

cris-et-chuchotements

Parmi les oeuvres exposées, un nombre important de pièces ou d'installations ont été pensées et produites spécialement pour l'occasion par la conservatrice du Musée de la Louvière, Madame Catherine de Braekeleer. Deux artistes lesbiennes inaugurent le parcours de l'exposition: Izabella GUSTOWSKA et Kiki SMITH (photos). Nous reviendrons plus longuement sur ces deux artistes dans de prochains articles.

Source: centre wallonie-bruxelles

pompidou01

Elles@centrepompidou

Pour la première fois dans le monde, un musée présente ses collections au féminin. Cette nouvelle présentation des collections du Centre Pompidou est entièrement consacrée aux artistes-femmes du XXème siècle à nos jours.

Elles@centrepompidou est la troisième présentation thématique des collections du Centre Pompidou. C'est l'occasion pour l'institution, qui a su constituer la première collection européenne d'art moderne et contemporain, d'affirmer son engagement auprès des artistes-femmes, toutes nationalités et disciplines confondues, de remettre les créatrices au centre de l'histoire de l'art moderne et contemporain du XXe et du XXIe siècles.
Des figures emblématiques telles Sonia Delaunay, Frida Kahlo, Dorothea Tanning, Joan Mitchell, Maria-Elena Vieira da Silva voisinent avec les grandes créatrices contemporaines, parmi lesquelles Sophie Calle, Annette Messager, Louise Bourgeois ont fait l'objet d'expositions monographiques récentes au Centre Pompidou.

Pluridisciplinaire, la programmation permet d'approfondir les domaines culturels que les femmes ont investis depuis un siècle, aussi bien dans la littérature que dans l'histoire de la pensée, de la danse ou encore du cinéma.

Parcours de l'expo: thématique et chronologique, l'accrochage réunit une sélection de plus de 500 œuvres, de plus de 200 artistes, du début du XXe siècle à nos jours.

Voici la video réalisée par le Centre Pompidou pour présenter l'expo:


Source: elles@centrepompidou

Les commentaires sont fermés.