30/04/2009

Charles Michel et le Burundi sur le site du MR

Trouvé sur le site du MR (mouvement réformateur, un mouvement libéral belge francophone).

La loi burundaise criminalisant l’homosexualité est un cas manifeste d’atteinte aux droits de l’homme

Publié le 28 avril 2009

La promulgation la semaine dernière par le Président burundais Pierre Nkurunziza d'une loi criminalisant l'homosexualité «est un cas manifeste d'atteinte aux droits de l'homme,» a déclaré lundi Charles Michel, Ministre de la Coopération au Développement.

«Je suis très préoccupé, je plaide avec force en faveur du respect des droits de l'homme y compris du principe de non-discrimination sur base de l'orientation sexuelle,» a ajouté Charles Michel.

michel-charles_02

Le Ministre MR de la Coopération au Développement a indiqué qu'il prendrait contact dans les prochaines heures avec différents collègues européens afin d'envisager «une réaction concertée suite à ce cas manifeste d'atteinte aux droits de l'homme.»

Pour la première fois dans l'histoire du Burundi, la nouvelle loi burundaise rend illégales les pratiques sexuelles entre personnes du même sexe.

L'homosexualité est désormais passible de trois mois à deux ans de prison au Burundi.

La promulgation de la loi n'a fait l'objet d'aucune communication officielle.

Selon Human Rights Watch, l'organisation internationale de défense des droits de l'homme, le gouvernement s'est réfugié derrière la «coutume» et la «culture» pour justifier cette mesure répressive.

La promulgation de ce texte de loi était attendue après le vote décisif de l'assemblée nationale mi-mars qui avait adopté le texte à la quasi-unanimité.

Entre 10.000 et 20.000 personnes avaient manifesté à Bujumbura le 6 mars dernier en faveur de cette loi et à l'appel du parti présidentiel burundais, soit la plus grosse manifestation au Burundi depuis 2005.

Plusieurs églises protestantes, de plus en plus influentes au Burundi, ont soutenu la création de cette loi.

Mon commentaire: en forme de courriel  adressé au Minsitre ce matin

Monsieur le Ministre, 

J'ai lu avec plaisir la position que vous avez prise sur la question de la criminilisation de l'homosexualité par le Burundi, et la vigueur à laquelle vous vous exprimez au sujet de l'homophobie. 

J'en suis d'autant plus (agréablement) étonné que votre parti ne nous a pas habitué à ce type d'avancées. A lire les archives du MR, on sait que Didier Reynders n'était pas favorable à la légalisation de l'homoparentalité (on se souvient des votes au parlement) et je me rappelle encore des diatribes de Françoise Bertieaux (et d'autres, Alain Desthexe par exemple) contre le guide Combattre l'homophobie à l'école au parlement de la CF. 

Je me suis permis de relayer le texte placé sur le site du MR (avec renvoi hyperlien) sur mon blog ce matin. J'avais déjà évoqué la question le 27 de ce mois, à l'occasion du communiqué de presse de votre ministère. 

Au-delà de la prise de position, comptez-vous sanctionner le Burundi en diminuant ou en supprimant l'aide belge? Ce que propose Guido Westerwelle (FDP) en Allemagne s'il venait à devenir comme il le souhaite Minsitre des Affaires étrangères après les prochaines élections? 

En vous remerciant et avec mon respect,  

Luclebelge, blogueur

 

06:50 Publié dans Politiques, élections, actions et campagnes | Lien permanent | Tags : discrimination, mr, charles michel, burundi, homophobie | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.