15/04/2009

Angels in america: Morisette dans Uninvited

Uninvited

Like anyone would be
I am flattered by your fascination with me
Like any hot blooded woman
I have simply wanted an object to crave

But you, you're not allowed
you're uninvited,
An unfortunate slide

Must be strangely exciting
to watch the stoic squirm
Must be somewhat hard telling
To watch shepard meet shepard

Like any unchartered territory
I must seem greatly intriguing
You speak of my love like
you have experienced one like mine before

I don't think you unworthy
I need a moment to deliberation

Non Invitée

Comme n'importe qui le serait
Je suis flattée par ta fascination pour moi
Comme toute femme à sang chaud
Je ne voulais qu'être l'objet d'une envie
Mais tu n'es pas admis
Tu n'es pas invité
Une malheureuse offense
 
Ce doit être étrangement excitant
De regarder le tortillement immobile
Ce doit cependant être encourageant
De regarder les bergers rencontrer des bergers
Mais tu n'es pas admis
Tu n'es pas invité
Une malheureuse offense
 
Comme si c'était un territoire qui n'était pas sur la carte
Je dois te sembler très intrigante
Tu parles de mon amour comme si
Tu l'avais déjà expérimenté
Mais tu n'es pas admis
Tu n'es pas invité
Une malheureuse offense
 
Je ne pense pas que tu n'en vailles pas la peine
J'ai simplement besoin d'un moment pour délibérer

La pièce de Tony Kushner, parution 1991/prix Pulitzer 1993

Angels in America, fresque contemporaine signée Tony Kushner et sous-titrée Fantaisie gay sur des thèmes nationaux paraît en 1991. Elle livre le cheminement de deux couples dans l’Amérique reaganienne : Joe et Harper Pitt, Prior Walter et Louis Ironson. Des Mormons (mal) mariés, lui avocat, homo refoulé, elle, dépressive hallucinée et obsédée par le trou de la couche d’ozone. Et un couple de gays dont l’un, se découvrant atteint du sida, est abandonné par l’autre. Autour d’eux, un travesti aide-soignant, un rabbin diablement drôle et un avocat épouvantable : Roy Cohn, personnage ayant existé, proche de Mc Carthy, anti-communiste primaire, raciste, homophobe, qui aura jusqu’au bout nié son homosexualité et son sida préférant parler de cancer du foie.

07:15 Publié dans Chansons, musiques | Lien permanent | Tags : gay, sida, hiv, vih, chan, chanson | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.