11/04/2009

Rêve d'homme: le téton de Björn (photo)

CIMG2630c2

Photo et copyright: Björn

Dans ses Epigrammes publiés en 1535, le poète français Clément Marot avait inclus Le blason du beau tétin, dont voici un large extrait. Le poète pensait bien entendu aux tétons de la femme, mais rien n'empêche de détourner l'objet du propos... 

Tétin refait, plus blanc qu’un œuf,
Tétin de satin blanc tout neuf,
Tétin qui fais honte à la rose,
Tétin plus beau que nulle chose ;
Tétin dur, non pas Tétin, voire,
Mais petite boule d’ivoire,
Au milieu duquel est assise
Une fraise, ou une cerise,
Que nul ne voit, ne touche aussi,
Mais je gage qu’il est ainsi.
Tétin donc au petit bout rouge,
Tétin qui jamais ne se bouge,
Soit pour venir, soit pour aller,
Soit pour courir, soit pour baller.
Tétin gauche, Tétin mignon,
Toujours loin de son compagnon,
Tétin qui portes témoignage
Du demeurant du personnage.
Quand on te voit, il vient à maints
Une envie dedans les mains
De te tâter, de te tenir ;
Mais il se faut bien contenir
D’en approcher, bon gré ma vie,
Car il viendrait une autre envie.

On pensera encore à détourner la chanson de Maurice Chevalier:

Il avait de tout petits tétons, Valentin, Valentin,

Il avait de tout petits tétons,

Que je tâtais à tâtons...


07:15 Publié dans Rêves d'hommes | Lien permanent | Tags : photo, photographie, teton, poesie, poeme, marot, litterature | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.