27/01/2009

Le témoignage d' un bouddhiste gay

Un lecteur bouddhiste et gay nous apporte son éclairage sur la notion d'intentionalité dans l'acte sexuel, dans son rapport à la morale. Merci, cher lecteur pour ta contribution éclarante!


Dans le Bouddhisme la sexualité n'est pas importante,ce sont les actes.
Par rapport aux préceptes,ce qui est consideré comme une sexualité immorale, c' est de faire souffrir autrui par sa sexualité et ce que l'on soit hétéro ou homo.
En fait pour etre plus clair: quand on parle de mauvaise sexualité dans le bouddhisme, on fait référence au viol, à l'infidelité,et à l' inceste. L'homosexualité n'est donc pas considerée comme étant contre nature.
Effectivement,  ce n'est pas Bouddha qui nous juge, mais notre action:  si l'on commet ces actes,  on peut se faire souffrir soi-meme et faire souffir les autres. Il n y a pas de péché a proprement dit dans le Bouddhisme, il y a juste des actes qui nous apportent plus de bonheur ou de malheur selon l'intention qui précède ces actes.

17:45 Publié dans Religions, haines et tolérances | Lien permanent | Tags : religion, bouddhsime, sexualite, sexe, gay, bouddha, morale, peche, homosexualite | | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.