21/01/2009

Elements de critique homosexuelle. Italie: les années de plomb, un essai de Mario MIELI (2008)

mieli

Publié chez EPEL, en 2008

Résumé

Figure de référence du militantisme homosexuel en Italie, Mario Mieli (1952-1983) déconstruit ici un à un les préjugés psycho-médico-sociaux les plus répandus sur l'homosexualité. Philosophe, écrivain, poète et acteur, il témoigne de son propre vécu tout en offrant la vision d'un possible dépassement des catégories de genre et d'orientation sexuelle dans l'exercice performatif de la transsexualité.

Quatrième de couverture

Voyageant avec aisance et érudition de la pédérastie antique à l'interdit biblique, des bûchers d'antan aux lois anti-homosexuelles contemporaines, Mario Mieli déconstruit ici un à un les préjugés psycho-médico-sociaux les plus répandus sur l'homosexualité. Ses Éléments rendent sensible ce que fut l'âge d'or du militantisme homosexuel.

La vision mielienne d'un possible dépassement des catégories identitaires de genre et d'orientation sexuelle dans l'exercice performatif de la transsexualité anticipe les travaux de Monique Wittig, de Judith Butler, également les aspirations queer actuelles, mais avec la fraîcheur et la pertinence propres aux esprits visionnaires.

Mieli ne craint pas de témoigner de son propre vécu, de ses désirs, de ses fantasmes, de son séjour en clinique psychiatrique. On rencontrera ici un être aux talents multiples de philosophe, écrivain, dramaturge, poète et acteur, qui n'a peut-être d'égal qu'un Hocquenghem ou un Pasolini - figures de proue dont les temps présents sont singulièrement avares.

Commentaires

Un livre à lire... Moi qui ne lis que très très rarement , je penses que ce livre m'intéresserait car la vie des homosexuels ne sont pas toujours évidentes à vivre , je ne suis pas lesbiennes mais j'ai des amis qui sont homo et je sais que cela n'est pas facile pour eux , surtout quand ils subissent des attaques ...insultes sur le net ...etc Dans la vie réel cela ne doit pas être évident non plus .

Écrit par : christiane | 21/01/2009

Les commentaires sont fermés.