15/01/2009

Pétition pour la libération des 9 sénégalais emprisonnés

petition

Cyberaction: signez la pétition

Dans un communiqué publié hier, 14 janvier 2009, Amnesty International, AIDES, FIDH (Fédération Internationale des Ligues des droits de l’homme), Inter LGBT, Tjembé Red et SI-LGBT (Solidarité Internationale Gay Lesbiennes, Gay Bi et Trans) appellent à la libération immédiate et inconditionnelle de 9 hommes condamnés le 7 janvier 2009 à 8 ans de prison ferme pour « conduite indécente et actes contre nature et association de malfaiteurs ». Pour les associations, il s’agit de prisonniers d’opinion puisqu’ils ont été jugés uniquement sur la base de leur présumée conduite sexuelle.

Sénégal: Appel pour la libération immédiate de 9 hommes jugés sur la base de leur présumée conduite sexuelle

Monsieur le Président du Sénégal,

Je vous écris pour vous demander d’user de votre autorité comme Président de la République du Sénégal en vue de libérer immédiatement les 9 citoyens sénégalais, arrêtés le 19 décembre 2008 alors qu’ils tenaient une réunion d’information interne sur le sida et  condamnés le 7 janvier 2008 pour « conduite indécente, actes contre nature et associations de malfaiteurs ».

Cette accusation, qui ne repose sur aucune preuve, va à l’encontre des droits fondamentaux des humains à disposer de leur corps.

Les 9  hommes, détenus arbitrairement depuis le 19 décembre 2008, après avoir fait l’objet de délations anonymes quant à leur comportement sexuel, ont été arrêtés lors d’une intervention  de la police à l’habitation de l’un d’eux, au cours d’une réunion associative portant sur la prévention du VIH/SIDA.

Le travail de la société civile dans la lutte contre l’épidémie du VIH/SIDA est d’une capital importance capitale dans un pays comme le Sénégal où la prévalence du  virus atteint le 21,5% dans la communauté gay contre le 0,7 % de la population générale. Il est donc impossible d’envisager une politique de santé publique efficace dans des conditions de négation des droits basiques des individus et sans protection des acteurs de la lutte contre le sida.

Condamner des individus sur la base de leur comportement sexuel réel ou présumé constitue une contradiction évidente avec les obligations internationales du Sénégal en matière de respect des droits humains et avec  la politique affichée  de  lutte contre le sida des autorités de santé publique sénégalaises.


C’est pourquoi je vous demande d’agir dans l’intérêt de la justice et de la santé publique de votre pays et d’user de la faculté dont vous disposez afin de :

  • Libérer immédiatement les 9 prisonniers détenus arbitrairement dans les prisons sénégalaises;
     

  • Sauvegarder,  protéger et ne pas entraver le travail des acteurs locaux de la lutte contre le VIH/SIDA;

  • Supprimer l’article 319 du code pénal sénégalais stipulant que « quiconque aura commis un acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe » risque « un emprisonnement d’un à cinq ans ».


 signez la pétition 

 

Un grand merci pour votre soutien

Les commentaires sont fermés.