14/01/2009

Entropa provoque un tintouin artistique au Conseil européen: l'irritation polonaise et bulgare

Mystification sans doute, provocation assurément,  coup de génie de la part de l'artiste. Enfin un happening artistique sous le ciel bruxellois, dans l'horrrible bâtiment du Conseil européen. La Présidence tchèque, qui a voulu provoquer l'Europe avec l'installation de l'oeuvre de Cerny, a été prise à son propre piège par l'artiste qui réalise le coup le plus magistral du siècle!

L'exposition artistique organisée au Conseil européen par la Présidence tchèque de l'UE  pose question et est source d'irritation, surtout chez les Polonais et les Bulgares.

ue

Il est de tradition qu'à chaque nouvelle présidence, une expo soit organisée. Le projet tchèque, Entropa, est l'oeuvre de l'artiste tchèque David Cerný, qui a coordonné le projet. Le projet initial aurait été de demander à un  artiste de chacun des 27 pays de représenter les stéréotypes ou préjugés contre son propre pays."Les stéréotypes sont des barrières qu'il faut faire tomber", expliquent les Tchèques, qui ont choisi comme slogan de leur présidence "L'Europe sans barrières". On pourra lire comment l'artiste évoque son oeuvre en allant visiter son site (cliquer ici  page disponible en tchèque ou en anglais). La présentation de l'ensemble du projet est accessible en pdf: cliquer ici.

Par cette oeuvre, la présidence tchèque de l'UE veut exposer  à Bruxelles les "préjugés" associés aux 27 pays de l'Union européenne. Cette oeuvre présente donc chaque pays de l'Union avec un regard satirique. Par exemple, la Hollande est présentée recouverte de minarets et de mosquées. La Bulgarie (photo Afp), qui a déjà demandé que la partie de l'oeuvre à elle consacrée soit retirée, est représentée par des ...toilettes à la turque.

bulgarie

 Selon Le Soir de ce matin, l'artiste tchèque est connu pour son goût de la provocation (par exemple, en 1991,  un char soviétique peint en rose pour symboliser la libération de Prague en 1945). Il aurait joué de la mystification et d'après Le Soir, les 27 artistes n'existeraient pas.* Ce qui semble embarrasser extrêmement la présidence tchèque, qui n'aurait pas été informée de la mystification de l'artiste. Les Tchèques devront prendre attitude avant demain, jour prévu de l'inauguration de l'installation.

 polognepoland

La Pologne ne décolère pas: l'homophobie qui y règne de manière patente, et qui est alimentée par la toute-puissante et omniprésente église catholique s'y voit stigmatisée. La caricature de l'artiste polonais qui représente la Pologne montre un groupe de prêtres ou de moines qui soulèvent un drapeau gay à bouts de bras. C'est l'artiste polonais Leszek Hirszenberg qui aurait  représenté une imitation de la célèbre photo de soldats plantant un drapeau américain sur une colline lors de la bataille d'Iwo Jima (voir aussi la photo du monument ci-dessous): les soldats sont remplacés par des prêtres en soutane qui lèvent le drapeau arc-en-ciel de la communauté gay. Les Polonais estiment que l'artiste a manqué de respect pour les normes et les valeurs en vigueur dans leur pays. L'artiste supposé évoque par contre son oeuvre comme la vision surréelle de l'interconnection de ce qui ne peut être interconnecté.

On voit à nouveau le peu de cas que font les Polonais de la liberté d'expression, dans ce cas-ci artistique. La liberté d'expression, la capacité de recevoir et de réfléchir aux critiques font pourtant partie des valeurs fondamentales de la Démocratie. Mais voila, le catholicisme polonais est profondément homophobe, et cette église qui n'est pas démocrate étend ses tentacules partout où elle le peut, au sein des institutions européennes y compris...

L'oeuvre rappelera, si elle n'est pas retirée,  pendant six mois à la Pologne que le combat contre l'homophobie est possible sur son territoire.

iwo jima

Source des photos américaines: wikipedia

*J'ai cependant retrouvé le nom de l'artiste polonais Leszek Hirszenberg sur internet, et cet artiste produit des oeuvres à thématique gay. Voici par exemple une de ses oeuvres intitulée Spectrum.

spectrum

Les commentaires sont fermés.